Le Robot DJ

L’anecdote avait fait le tour du monde en 1997 : l’ordinateur d’IBM nommé « Deeper Blue » battait Garry Kasparov aux championnats du monde d’échecs. DJ I Robot n’a lui été que finaliste d’un concours de « mix » (le Berlin Transmediale http://www.transmediale.de/splash/docs/transmediale04.html) organisé en février 2002.
Un robot DJ ? C’est en effet une des réalisations du Media Lab, plus particulièrement de son département Computing Culture (http://compcult.media.mit.edu) qui cherche à explorer l’impact des nouveaux médias et de l’électronique sur la culture « moderne ». La machine utilise un ordinateur, plusieurs contrôleurs de micros et un système de motion control (contrôle du mouvement) lui permettant de mixer, scratcher, pratiquer le « turntable » ou encore de chercher ses galettes dans les bacs de manière automatique.
Les cellules de capture ont permis de copier et reproduire les mouvements de DJs (réels cette fois) et les enregistrer dans la mémoire de l’ordinateur. La localisation de chaque élément musical sur les supports a elle aussi été mise en mémoire.
Tout en rappelant que cette nouvelle race de DJ ne sait pas interagir avec le public, les DJs ayant côtoyé I Robot reconnaissent pourtant que le robot a créé des sons qu’ils n’avaient jamais entendu jusque là…
Dans le ventre du Dj I Robot...
Le projet DJ I Robot : http://www.dj-i-robot.com
Il existe quelques autres DJ électroniques, comme celui développé par les ingénieurs d’Hewlett-Packard : http://www.fing.org/index.php?num=2341,2

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *