Un grand pas vers l’ordinateur photonique

Faire circuler des données dans un ordinateur à la vitesse de la lumière… ou construire des ordinateurs totalement distribués dans l’espace, dont les composants sont reliés par des liaisons optiques : ce sont quelques-unes des perspectives ouvertes par les chercheurs d’Intel, qui annoncent dans la revue Nature avoir développé un modulateur optique à base de silicium, opérant à une fréquence de 1 GHz, 50 fois plus élevée que les précédents records. La conséquence : il devient imaginable d’appliquer la loi de Moore aux modulateurs optiques, c’est à dire d’en augmenter la puissance, d’en miniaturiser la taille et la consommation électrique, d’en réduire le coût, et ainsi d’intégrer la fibre optique à tous les niveaux de la chaîne numérique, depuis le coeur d’un ordinateur jusqu’aux communications longue distance. La différence entre informatique et télécommunications devient encore plus ténue.
L’info : New York Times, http://www.nytimes.com/2004/02/11/technology/11CND-CHIP.html?ex=1078030800&en=a4b0eba845c13a9c&ei=5070
Synthèse, démos, articles sur le site d’Intel Research : http://www.intel.com/labs/sp/index.htm?iid=labs+Siphotonics&
Au forum des développeurs Intel de février, Patrick Gelsinger, « technologiste en chef » d’Intel, a annoncé « l’ère des tera » (pour terabits) : http://www.intel.com/labs/features/idf02041.htm

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *