Autrans comme si vous y étiez allé

Logo Autrans Les 9e Rencontres d’Autrans se sont tenues du 12 au 15 janvier 2005, autour du thème des « Territoires du Net ». Sept étudiants de l’Ecole de journalisme de Grenoble ont couvert les échanges. Parmi ceux-ci, Perrine Guillet s’intéresse à la coopération numérique et au futur de l’internet (table-ronde organisée par la Fing). Elle propose également deux portraits, le premier de Valentin Lacambre, qui animait notamment une table-ronde sur les GIX (noeuds d’interconnexion) locaux, le second et de Corinne Chevrot (ATD Quart Monde) qui « apporte internet dans la rue ». Cindy Roudier et Laure-Elisabeth Bourdaud rendent toutes deux compte de l’intervention liminaire du québecois Michel Cartier sur « l’internet en 2010 ».

Comme chaque année ou presque, Autrans est également un terrain d’expérimentation des « technologies alternatives » d’accès au haut débit. La société Sat-isfaction apportait ainsi l’internet via une liaison WiMAX, reliée à une antenne satellite, que décrit Kersusan Sloane.

Les débats d’Autrans ont été longuement (mais aussi inégalement) préparés en ligne sur un site coopératif : une expérience engagée depuis 2002 qui mérite d’être remarquée. Certains ateliers déboucheront ainsi sur un compte-rendu en ligne, à partir duquel l’échange pourra se poursuivre : c’est le cas de l’atelier « Coopération et territoires »

Le 15 janvier, les Rencontres ont débouché sur une « Déclaration d’Autrans« . L’édition 2006, la 10e de cette manifestation qui est la plus ancienne de l’internet français, portera sur « L’internet dans 10 ans ».

À lire aussi sur internetactu.net

1 commentaire

  1. Merci à l’auteur de l’article pour ce bon résumé. Je l’ai référencé sur le wiki. La boucle est bouclée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *