Dossier médical partagé : les questions en suspens

D’ici la mi-2007, tous les assurés sociaux disposeront, théoriquement, d’un Dossier Médical Personnel (DMP) qui vise à mieux soigner, en dépensant moins, dans le respect du secret médical. L’objectif est ambitieux, le calendrier particulièrement serré et le flou parfois persistant. Pour apporter une contribution à ce vaste projet, Arnaud Belleil de Cecurity.com, dresse une « liste non exhaustive de quelques questions en suspens«  : la propriété du patient sur son dossier, l’accès d’urgence ou quand le patient n’est pas en mesure de donner son autorisation, la différenciation des droits d’accès, la coordination des acteurs et des dispositifs techniques, la reprise de l’historique papier, la complexité et les délais d’un tel projet…

Voir aussi le « Blog du dossier médical personnel » tenu par Thierry Abiven.

À lire aussi sur internetactu.net

2 commentaires

  1. Personnellement je ne suis pas pour ou est donc le dossier confidentiel suffit d’un clic pur que qui que ce soit le lise,confidentiel???? pour qui?avec le trafic qu’il existe sur internet aucunes confiances a vos papires messieur!

  2. Le DMP peut aussi être une pratique visant à priver le patient de toute information : j\\\’ai l\\\’expérience d\\\’un service hospitalier qui , sous prétexte qu\\\’il envoie les résultats des examens pratiqués directement au médecin traitant , refuse de remettre les compte-rendus d\\\’examen au patient . L\\\’essentiel serait de compléter le DMP , le patient importe peu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *