Votre prochaine télévision sera un téléphone mobile

Selon le cabinet d’étude Strategy Analytics, un quart des appareils numériques utilisés pour regarder la télévision en 2010 seront des téléphones mobiles. « Dans le contexte de l’industrie de la téléphonie mobile, la télévision numérique est un évènement relativement mineur », estime David Mercer, un des dirigeants de Strategy Analytics. La difficulté semble résider du côté des producteurs de programme de télé qui doivent trouver les formats adéquats et le moyen de convaincre les usagers de les regarder sur leurs portables, comme le souligne Francis Pisani.

À lire aussi sur internetactu.net

3 commentaires

  1. Bonjour,

    Nous qui réalisons des films, reportages, micro trottoir et autres oeuvres vidéos pour être diffusé sur Internet. Je ne saisi pas bien comment nous pouvons faire également en sorte que nos vidéos soient également accessible sur le téléphone portable.
    Car effectivement je suis persuadé qu’il y a là un facteur de développement évident de la vidéo. Mais qui diffuse les vidéos, donc choisi le type de vidéo à regarder, c’est qui le grand censeur dans le cas présent. Car la technologie n’efface pas la créativité et encore moins la possibilité de choisir ce que je veux regarder, maintenant que je peux décider de regarder quand et où (presque) je veux.

    Si quelqu’un connaît la réponse à cette question, quel technologie de compression, quel format (donc quel logiciel), comment rendre les vidéos disponibles à ‘Internautes mobiles.

    merci

  2. Malheureusement c’est beaucoupplus compliqué pour une diffusion Internet. L’ensemble des spécifications rechniques sont entre les mains des opérateurs, qui deviennent donc de fait les fameux « censeurs » en choisisaant ce qu’ils admettent sur leur réseau et ce que peuvent regarder leur riche clientèle.
    La diff sur le web à donc encore de beau jours devant elle, par sa simplicité, sa qualité de diffusion et son ouverture à tous les genres…

  3. Malheureusement c’est beaucoupplus compliqué pour une diffusion Internet. L’ensemble des spécifications techniques sont entre les mains des opérateurs, qui deviennent donc de fait les fameux « censeurs » en choisisaant ce qu’ils admettent sur leur réseau et ce que peuvent regarder leur riche clientèle.
    La diff sur le web à donc encore de beau jours devant elle, par sa simplicité, sa qualité de diffusion et son ouverture à tous les genres…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *