Partager ses goûts musicaux est plus important que partager des fichiers

Par le 16/12/05 | 1 commentaire | 1,412 lectures | Impression

Telle est la conclusion d’une étude menée par Derek Slater du Centre Berkman de la faculté de droit de Harvard et Mike McGuire du cabinet d’étude Gartner. Leur étude (.pdf), réalisée auprès d’un échantillon de quelques 500 amateurs de musique en ligne, souligne l’importance des outils de partage des goûts musicaux comme le rapporte Ratiatum. Un quart des répondants expriment que la possibilité de partager de la musique est un critère important lorsqu’ils choisissent un service de musique en ligne qu’il soit payant ou gratuit. Un tiers des sondés sont intéressés par des outils de recommandation qui prendraient en compte leurs goûts musicaux, notamment les utilisateurs les plus réguliers du P2P comme des plateformes d’achats en ligne. Enfin, 10 % avouent acheter de la musique suite aux recommandations d’autres personnes.

Mike McGuire prévoit qu’en 2010 25 % des ventes des sites d’achats de musique en ligne seront influencées par les recommandations de consommateurs. Mais pour encourager et soutenir le téléchargement légal, l’industrie du disque devra adoucir sa politique pour faciliter la publication de playlists et l’utilisation de la musique dans les podcasts et les blogs.

Sur ces mêmes sujets

1 commentaire

  1. “”faciliter la publication de playlists et l’utilisation de la musique dans les podcasts et les blogs”"

    Cela suppose que l’industrie se dépare d’une partie de son privilège commercial qui lui permet de choisir qu’elle musique est proposée dans les bacs ou ailleurs.

    On peut toujours rêver ;( ;-}