Tim Berners-Lee sur l’avenir du web et le web 2.0

Tim Berners-LeeDans une longue entrevue audio (une transcription écrite est également disponible), pour developerWorks, le site d’IBM destiné aux programmeurs, Tim Berners-Lee, directeur du World Wide Web Consortium, réfléchit à l’histoire et à l’avenir du web. Quelques citations issues de cet entretien parfois un peu technique :

Sur la « neutralité de l’internet » : « Il est très important que le marché de la connectivité internet et celui des contenus demeurent indépendants l’un de l’autre. Si l’internet s’est développé aussi rapidement, c’est à cela que nous le devons. »

Sur le Web 2.0 : « Le premier navigateur web était bien évidemment, aussi, un logiciel d’édition. (…) Je l’avais vraiment pensé comme un outil d’écriture collaborative. Pour différentes raison, le web n’a pas démarré de cette manière. (…) Je me suis toujours senti frustré de voir que les utilisateurs n’avaient pas accès à l’écriture des contenus (…)

« L’objet même du Web 1.0 était de faire communiquer les gens entre eux. Le Web 2.0 estavant tout un slogan, personne ne sait ce qu’il signifie. Si pour vous, le Web 2.0 veut dire blogs et wikis, alors il s’agit de faire communiquer les gens entre eux. Ce qui a toujours été l’idée derrière le web. Et en fait, ce Web 2.0 utilise les standards qu’ont produit tous ces gens qui travaillent sur le Web 1.0 : le Document object model, HTML et SVG (Scalable Vector Graphics, Ndlr), HTTP… Le Web 2.0 construit des services en s’appuyant sur les standards du web, ainsi que sur JavaScript. (…)

« J’aime beaucoup l’idée de voir des gens construisant en commun un espace hypertextuel pour présenter une vision commune de quelque chose tout en rendant compte de toutes les idées qui ont conduit à un état donné des connaissances. Je trouve cela vraiment important. Les blogs et les wikis sont chouette (…), mais je pense que beaucoup d’autres applications émergeront pour aider les gens à travailler ensemble.

« Les wikis sémantiques sont par exemple très intéressants. Ce sont des wikis dans lesquels on peut ajouter des données, les extraire, les manipuler en utilisant toutes sortes d’outils du web sémantique. »

Sur le web sémantique : « J’espère qu’il décollera, que toutes ces données auxquelles nous avons accès sur des pages web deviendront utilisables comme des données. Cela commence à venir. (…) Nous nous en servirons d’abord pour rendre les données interopérables et les intégrer au sein d’une entreprise, entre plusieurs entreprises et plusieurs applications. Mais sur cette base, nous pouvons aussi nous attendre à voir émerger un grand nombre de nouveaux systèmes destinés à nous permettre d’utiliser ces données à nos propres fins. »

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *