Re-penser les services publics

Red DesignRED est une unité du Design Council, le Conseil de la création, une agence du ministère du Commerce et de l’Industrie britannique. Son objectif est de créer de nouveaux services publics avec et pour le public. Comme l’explique Alex Steffen de WorldChanging, le but de cette unité est d’innover, d’apporter de nouvelles visions pour résoudre les problèmes auxquels sont confrontés les services publics. Pour Jennie Winhall, responsable de RED, une telle forme d’innovation est capitale : « Tout l’argent est consacré à l’extension des services, ou au mieux, à les rendre plus efficaces, quand ce dont nous avons besoin est d’une nouvelle façon de penser. »

Le programme Open Health de Red.

Dans le cas de la santé par exemple, face à des maladies chroniques comme le diabète, l’obésité ou les maladies cardiaques, l’administration a tendance à vouloir construire plus d’hopitaux ou à rationnaliser les pratiques médicales quand on a surtout besoin de favoriser la prévention par l’hygiène de vie et le sport notamment, explique RED. Mais il est difficile de changer les comportements, de mettre au point des contraintes acceptées, des solutions désirables. Sur le sujet de la santé, Red a développé le concept de foules actives, dont le but était de redonner envie aux gens de faire un peu de sport en donnant plus de rôle au côté social de cette activité qu’aux performances sportives. Le principe consiste à inviter les gens à s’inscrire pour une activité physique qu’ils pratiquent (de la promenade à la Salsa…). Le système agrège d’autres voisins qui partagent cette activité et un entraîneur qui va aider le groupe à s’évaluer et progresser. Dans le projet pilote, l’équipe de Red a développé un site web, lancé un magazine sur la ville de Maidstone et créé un système où les gens peuvent mesurer leurs progrès. Le travail de Red a surtout consisté a développer un système qui suit les progrès des participants, de manière à entretenir leur intérêt.

Red travaille à de nombreux autres projets : pour aider au développement de services par et pour les plus âgés, pour reconnecter les citoyens à la démocratie, pour changer les habitudes de consommation d’énergie

À lire aussi sur internetactu.net

1 commentaire

  1. Je ne sais pas si on pourrait adapter ce concept à la lecture publique… Plutôt que de multiplier les établissement et les animations, motiver les gens pour se cultiver en groupe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *