La télé mobile : une consommation très personnelle de média

Jan Chipchase, dont on peut vous recommander le blog, est l’un des principaux chercheurs du groupe Interface homme machine mobile (mobile HCI) de Nokia Research. Il vient de publier une intéressante série d’articles d’articles sur les usages de la télé mobile :

« La mode de la télé mobile est annoncée comme étant la prochaine grande application du monde des télécoms, mais reste à savoir si l’expérience utilisateur sera suffisamment riche pour que les gens deviennent des abonnés payants. La télévision mobile entre en compétition dans le temps disponible des gens avec beaucoup d’autres applications en provenance du mobile lui-même. Où, comment et pourquoi les gens regardent-ils la télé mobile ? Quels éléments ont-ils besoin d’être en place pour offrir une expérience enrichissante et sans rupture ? Quels obstacles faudra-t-il franchir pour y parvenir ? »

Illustration d\'utilisation de télévision mobile par un jeune Coréen.
Une autre illustration d\'utilisation

Dans « 10 choses à savoir sur la télévision mobile » et surtout dans l’étude qualitative auprès d’adolescents qu’il a menée en Corée du Sud (.pdf), Chipchase met notamment l’accent sur la « consommation très personnelle de médias » (Very Personal Media Consumption, VPMC) que génère l’utilisation du mobile, tourné vers soi et pas forcément vers les autres. Cette consommation ne se limite pas à des contenus spécifiques scabreux ou sarcastiques par exemple, mais bien à n’importe quel type de contenus vus dans le contexte d’utilisation de chacun : regarder une émission sur les jeux vidéos par exemple quand elle n’est pas vraiment la bienvenue sur le téléviseur familial. « Sur un objet personnel, vous êtes libres de regarder ce que vous voulez tant que vous n’êtes pas découverts », précise Jan Chipchase. Et visiblement, cette liberté, qui permet d’être plus souple dans le choix de ses programmes, qui permet d’être maître de leur partage – pour montrer une image, il faut tendre son portable à l’autre -, qui permet de regarder la télévision dans dans des endroits où cela n’était pas « socialement » possible…, plaît beaucoup aux adolescents.

Via Putting People First.

À lire aussi sur internetactu.net

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *