Briques sémantiques et micro-formats par l’exemple

ClearForest est une start-up spécialisée dans le web sémantique. Elle propose des outils d’analyse de texte qui permettent de le « sémantiser », c’est-à-dire d’en signaler, par exemple, tous les termes qui relève de noms de société ou de personne, voire de concepts. En utilisant ses bases de données, ClearForest permet ainsi de sémantiser des textes qui ne le sont pas, comme l’explique Alex Iskold de Read/Write web.

Exemple de texte passé sous Gnosis

ClearForest a récemment développé une extension pour le navigateur Firefox appelée Gnosis, qui analyse la page web sur laquelle vous surfez afin de vous en faciliter la compréhension et la synthèse. Gnosis utilise différentes couleurs pour signaler, automatiquement, dans vos textes, des sociétés, personnes et concepts. Pour rendre cette analyse possible, ClearForest a développé un service web sémantique accessible librement, mais dont l’usage commercial est payant, comme c’est souvent le cas des services web. ClearForest a même proposé récemment un concours d’utilisation de son web service. Le gagnant de cette sympathique compétition de création de mashups a été News Tracker, un service d’alertes d’actualité, sur le modèle de Google News, mais qui permet de naviguer dans les contenus par personnalité, organisation ou société justement. Le second prix est revenu à Hype-List, une liste des personnes dont on parle dans l’actualité, et le troisième à Newsmaker of the Day, un plug-in pour Google Calendar qui propose chaque jour une synthèse de l’actualité.

Operator est un autre plug-in pour Firefox, qui montre par l’exemple la puissance des microformats, comme l’explique très bien cette note pédagogique des Mozilla labs. Avec Operator, vous pouvez d’un clic transférer un numéro de téléphone trouvé sur l’annuaire local de Yahoo dans votre carnet d’adresse par exemple. Ou envoyer un événement récupéré depuis le site UpComing.org, qui se présente comme le calendrier social d’événement, à votre agenda. Bien sûr, pour fonctionner Operator a besoin que l’information publiée sur les sites soit encodée en utilisant les microformats (voir : « Les microformats, prochaine étape du web sémantique ? »).

Deux outils qui sont encore aujourd’hui réservés aux utilisateurs les plus aguerris, mais qui permettent dès à présent de se faire une idée précise de ce que la sémantique change à la navigation.

À lire aussi sur internetactu.net

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *