Mon robot va en classe à ma place

Pebbles, un prob pour les enfants hospitalisésDepuis 17 mois, du fait d’une anémie qui compromet son système de défense immunitaire, Jerilyn McLean ne peut plus aller au collège. Mais grâce à Pebbles, un mini-robot, et au flux audio-vidéo mis en place pour lui permettre de suivre à distance les cours et d’y participer, elle est présente en classe. Ce système de téléprésence pour enfants hospitalisés, motorisé et mobile, existe depuis 2001, mais on compte moins de deux douzaine de robots de ce type en activité aux Etats-Unis (chaque unité coûte quelques 70 000 dollars).

« Depuis que nous avons ajouté des batteries à l’unité et qu’elle peut se déplacer de salle en salle, l’étudiant peut avoir des interactions sociales jusque dans le hall de l’école. Cela ajoute une nouvelle dimension à cette expérience d’école virtuelle », précise Dan Broderick, directeur technique du projet.

Le Boston Globe via l’excellente veille hebdomadaire de Roland Piquepaille.

À lire aussi sur internetactu.net

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *