Après les montres molles, les robots mous ?

copyright Barry Trimmer
On imagine souvent les robots sous la forme d’un assemblage plus ou moins maladroit de composants en métal ou en plastique. Une vision peut-être dépassée. Les robots de demain seront sans doute bien plus souples, plus organiques. Il pourront ainsi se déplacer plus aisément, adapter leur forme à leur environnement, sans parler bien sûr des applications médicales, où de telles machines molles pourront interagir de manière bien moins dangereuse avec l’organisme des patients.

Une équipe américaine de la Tufts University, dirigée par David Kaplan et Barry Trimmer, a reçu 730 000 dollars de la part de la fondation W. M. Keck afin de mettre au point de tels systèmes. Cette recherche se situe aux confluents de la biologie et de la nanotechnologie. Pour David Kaplan, ces artefacts « seront basés sur les matériaux biologiques et les mécanismes adaptatifs à l’oeuvre au niveau des cellules, des tissus ou des organismes »

Selon Barry Trimmer : « une des principales caractéristiques distinguant les constructions humaines des systèmes biologiques est la prépondérance des matériaux durs chez les premières. Si on trouve des éléments solides chez les êtres vivants, tels les os ou les cuticules, leurs constituants fondamentaux sont souples et élastiques. […] Il existe aujourd’hui des machines incorporant des matériaux flexibles à leur jointures qui peuvent s’avérer extraordinairement solides, puissantes et rapides. Mais aucune technologie à l’heure actuelle ne peut rivaliser avec un animal se déplaçant dans son milieu nature l« .

Les recherches de Trimmer sur les chenilles serviront sans doute de base à l’élaboration de ces futurs robots. Il a en effet longuement étudié les moyens de locomotion de cette créature, capable de se mouvoir élégamment, alors qu’elle a un tout petit cerveau et pas d’articulations.

Via Physorg .

À lire aussi sur internetactu.net

4 commentaires

  1. Je me permet d’entrer en contact avec vous a titre personnel.

    J’aimerais avoir votre opinion sur l’imagination de kurswzeil dans le livre « the age of spiritual machine » ou il décrit les différentes étapes de l’évolution des machines avec nos moyens actuels, et futurs.
    Il explique donc (entre autre), qu’un jour nous pourrions peut etre scanner un cerveau humain en 3d dans un pc , ainsi que faire inter-agir tous les facteurs physiquo-chimiques de celui-ci dans ce pc.

    En y réfléchissant aujourd’hui, j’ai imaginé étre a l’interieur d’un pc avec une vrai conscience:

    je pense que ces machines metteront en oeuvre des moyens pour devenir autonoment, mobilent, indépendentent,…

    Est_ce votre avis???…………

    Si les pc (cerveaux) sont en réseaux, leur moyen de communication sera ce qui est pour l’homme une forme de télépathie collective. leur vitesse d’action de penser, d’echanger sera donc 10*******… fois supérieur a la notre,de plus une politique commune instantannée pourrais être mise en place.

    Est-ce que pour vous les machines spirituelles ne deviendraient pas les espèces les plus évoluées de la planète???…………………
    Est que l’homme pourrais etre remplacer dans ce cas? (est-ce que les moyens développés aujourd’hui, les votres par exemple pourraient-ils contribuer a cette hypotétique évolution?)
    L’homme a peut etre un grand rôle a jouer dans l’histoire de l’evolution!?
    un systeme (ou réseau) comme celui-ci pourrait-il être autonome au point de ne plus avoir besoin de la planète terre?

    Merçi beaucoup de bien vouloir me répondre , et désolé pour ma curiosité, mais c’est un sujet qui me passionne depuis un petit moment…

    Mr boulmer julien.
    22000 st-brieuc

  2. Votre vision est trés futuriste. Il est peu probable qu‘une machine conçue et construite par l’Homme, si perfectionnée soit-elle, acquiert une indépendance telle qu’elle jouisse d’initiative originale c-à-d. de procéssus inédits.
    Parler de conscience dans un scanner de cerveau semble prématuré. Aussi, faut-il définir la conscience avant de la situer.
    La discussion dans ces domaines de la relation et de l’interaction du matériel, du biologique et de l’extrapolation de ces domaines tel que le psychisme reste ouverte et pour longtemps encore.
    Ne vous angoisser pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *