A lire ailleurs, du 26 au 29 janvier

Ce fil d’information, accessible sur notre site, est aussi disponible au format RSS. Vous êtes invités à nous aider à réaliser cette sélection en nous signalant des articles qui vous semblent importants et qui interrogent notre réflexion et notre futur en utilisant le tag “internetactu” dans Delicious.

Chiffres
. Royal Pingdom : Internet 2008 en nombres (angl.)
Belle revue de chiffres sur l’internet en 2008 : 210 milliards de mails échangés chaque jour en 2008 (dont 70 % de spam) – 31 millions de sites web en plus en 2008 (soit 186 millions au total) – 1,4 milliards d’internautes – 133 millions de blogs…

. Advertising Age : Les web séries doivent continuer à se battre pour maintenir leurs audiences (angl.)
Selon une étude sur l’évolution du nombres de vues d’une cinquantaine de web séries phares, même les plus brillantes n’arrivent pas à conserver une audience fidèle : baisse d’audience de 64 % en moyenne entre le premier et second épisode et aucune série ne parvient à passer le cap du 10e épisode. Le web est-il adapté à la consommation rituelle ? (via http://www.knockin.fr)

. L’Atelier US : L’état de la vidéo en ligne (angl.)
Selon une enquête du cabinet d’étude LiveRail et leur dernier rapport trimestriel sur les usages de la vidéo en ligne – http://liverail.com/Downloads/Q4_2008_State_of_the_Industry.pdf – , 53 % des 18-24 ans américains passent plus de temps à regarder des vidéos en ligne que la télévision.

. Journalistiques.fr : Phénomènes émergents dans la consommation de l’information
Alain Joannes rapporte les chiffres issus de l’étude Mythes et réalités des médias américains, sur les habitudes de consommation de médias de quelques 500 professionnels de la communication américains et un millier d’internautes dont 200 influenceurs. On y constate la chute de la consommation d’information provenant des médias traditionnels au profit du web 2.0.

Interfaces
. Dream Orange : Un jouet à piloter par la pensée
Les casques pour piloter des jeux vidéos par la pensée arrivent. Mais ils ne serviront pas seulement à piloter des jeux vidéos, comme le montre cette vidéo d’un jeu de plateau permettant de faire de la télékinésie depuis l’activité électrique de son cerveau.

Internet des objets
. Smart Mobs : Les téléphones mobiles sont des capteurs de trafics pervasifs (angl.)
Le Mobile Mellenium project, que Nokia développe avec l’université de Berkeley, permet aux gens d’utiliser leurs téléphones GPS pour collecter des données de trafics afin de réduire les embouteillages. Le logiciel est téléchargeable librement. http://traffic.berkeley.edu (via Olivier Blondeau, aaaliens).

. CSMonitor : De nouveaux réseaux prennent le pouls de la nature (angl.)
« Les capteurs sans fils en réseaux étendent l’internet à notre environnement » explique un viticulteur de la Napa Valley en Californie qui a installé un réseau de capteur pour mesurer l’hydrométrie de ses vignes et mieux gérer les coûts de l’irrigation. Les réseaux de capteurs extérieurs pour surveiller l’environnement sont en développement. Ils résistent mieux aux intempéries et surtout, de plus en plus, ils savent se recharger seuls en électricité, en la puisant dans leur environnement immédiat. (via Tim O’Reilly).

Controverse
. Putting people first : L’OLPC contre le téléphone mobile, une fausse dichotomie (angl.)
Le débat pour savoir qui entre l’ordinateur ouvert et peu cher et le téléphone mobile a plus de valeur pour les pays en voie de développement bat son plein. Pour Katrin Verclas de Mobile Active, c’est certainement la distinction entre les deux outils qu’il faut revoir, à l’heure où les applications de l’un se fondent de plus en plus dans celles de l’autre. « Il n’y a pas une technologie qui sauvera le monde en voie de développement », mais que toutes ont besoin de fonctionner sur le protocole IP. Et c’est cette distinction qui risque de faire la différence.

. Chronos : D’un mode l’autre, entretien avec Xavier Brisbois, doctorant en psychologie sociale
75 % des français habitants en ville portent un jugement négatif sur les déplacements en voiture : mais ce n’est pas suffisant à nous faire changer de comportement ou abandonner nos routines. Comment faire que le changement soit un choix, l’expression d’un désir – sans lequel, cela ne marchera pas dit d’ailleurs Daniel Kaplan dans son live sur la mobilité plus libre et plus durable ? Pour Xavier Brisbois, doctorant en psychologie sociale à Grenoble, on a longtemps cru que le choix du mode de transport se fondait seulement sur l’optimalité du temps de trajet. En fait, les voyageurs ne font pas de choix conscient, mais interrogent leurs contraintes et développent des automatismes qui nous permettent d’économiser notre attention. Heureusement, les normes sociales évoluent et le mauvais usage de la voiture se répand. La politique de transports doit agir sur la désirabilité des autres modes et construire des systèmes d’information appropriés.

. L’Atelier : Le siècle des Lumières trouve son achèvement dans les technologies web
Les concepts démocratiques du XVIIIe siècle n’ont en grande partie pas été réalisés du fait de technologies inexistantes. Les algorithmes de décisions et des techniques participatives tels que Digg.com pourraient rattraper cet inachèvement.

. TechCrunch.fr : Que font les fournisseurs d’accès avec nos connexions ?
Google a annoncé et lancé un outil permettant à chacun de contrôler la qualité de sa connexion et notamment de regarder si un fournisseur d’accès à l’internet donne des priorités à certains types de trafic ou de contenus par rapport à d’autres : http://www.measurementlab.net. Un moyen de mesurer la « neutralité » des FAI.

. Bertrand Duperrin : Le multitasking est il un mythe dangereux ?
La capacité à être multitâche est à la mode dans l’organisation du travail d’aujourd’hui. Mais on confond souvent la capacité à passer d’une activité à une autre avec celle d’être multitâche. Mais, dans ces cas là, l’attention à tendance à perdre en intensité et plus on est multitâche, plus le taux d’erreur dans les tâches accomplies est élevé. Si nous sommes multitâches aujourd’hui, c’est parce que nous sommes inondés de signaux et d’informations. La solution est comportementale (il faut savoir couper les flux pour ne pas être dérangés) et technique (les outils doivent permettre de rester maître des flux). Voir également, cette analyse de John Medina : http://brainrules.blogspot.com/2008/03/brain-cannot-multitask_16.html

. Immédias – Lexpress : Barack Obama a réussi le rêve orwellien de tout candidat américain
Barack Obama a réussi le rêve orwellien de tout candidat américain : ficher l’intégralité du pays. C’est, paradoxalement, l’un des enseignements tirés par Terra Nova dans son analyse de la campagne électorale de Barack Obama.

. Framablog : Tableau numérique interactif et interopérabilité
A l’heure où les tableaux numériques interactifs se diffusent dans les écoles, force est de remarquer que leur infrastructure technologique pose parfois problèmes : pilotes incompatibles avec le reste du matériel, logiciels propriétaires qui empêchent certains systèmes d’exploitation de les utiliser, sauvegarde des fichiers générés par ces logiciels incompatibles avec les logiciels des élèves… Au Royaume-Uni, l’agence gouvernementale Becta a publié un brouillon de spécifications d’interopérabilité pour un format de ficher standard destiné aux tableaux blancs interactifs.

. BugBrother : Les caméras de vidéosurveillance sont aussi efficaces que des « boites en carton peintes en noires sur des poteaux »
Pourquoi les caméras de vidéosurveillance sont inefficaces ? Parce qu’elles surveillent des populations criminogènes qui ne sont pas forcément celles qui commettent des délits, parce qu’elles sont souvent mal placées et parce que le tri des données est trop compliqué, explique Noë Le Blanc. « Le plan 1000 caméras à Paris, pour y installer 1226 caméras, est ainsi estimé de 45 à 60 millions d’euros, soit 35 à 50 000 euros par caméras, plus de 10 à 20 % de plus pour l’entretien annuel des caméras, plus le salaire des gens qui regardent… c’est hors de prix pour quelque chose dont les meilleurs rapports scientifiques disent que ça ne marche pas. »

Innovation
. Samsa.fr : Quand l’innovation vient du Kenya et du Golfe
Philippe Couve détaille le succès d’Ushahidi – http://ushahidi.com – une plateforme open source développée au Kenya permettant de monter très simplement un mashup cartographique d’informations localisées. Depuis sa création, les cartes ont servies à suivre les violences au Kenya, en Afrique du Sud, en République démocratique du Congo, dans la bande de Gaz…

Design
. Yanko Design : On ne peut pas traverser un mur virtuel par Hanyoung Lee (angl.)
Le designer Hanyoung Lee imagine un mur virtuel de lumières laser pour aider les pietons à traverser une rue et arrêter les voitures et aider les citadins à respecter les règles de circulations.

. La 27e Région : La Hollande veut promouvoir à grande échelle l’innovation centrée sur l’utilisateur
La Hollande inaugure des programmes d’innovation sociale fondée sur les utilisateurs, baptisés Strategy Labs, sur une multitudes de sujets : l’avenir du magasin de proximité interactif, l’avenir des systèmes de déchets… « A l’heure de la crise, il est plus que jamais utile de « mettre de l’innovation sociale dans les politiques publiques ». Et pour ce faire, il est indispensable d’aller plus loin, de produire des projets à à l’échelle nationale, d’y affecter des moyens. » Un modèle à suivre.

Usages
. NewYorkTimes : Le téléphone mobile, le meilleur gadget de la cuisine (angl.)
Voilà longtemps qu’on nous promet que la révolution technologique va entrer dans nos cuisines, mais ce n’est peut-être pas par le biais des technologies qui la peuplent habituellement. Plus que par l’intermédiaire du réfrigérateur connecté, c’est peut-être via le téléphone mobile que la cuisine va connaître le plus de transformation. Les cuisiniers s’en servent désormais pour noter leurs listes de course, pour photographier ou filmer les plats qu’ils mitonnent, pour chercher des recettes sur l’internet, pour minuter la cuisson d’aliments ou convertir les unités de mesures de recettes européennes en unités de mesures américaines. « Dans un premier temps, les outils mobiles changent nos vies sociales », explique Amanda Lenhart, chercheuse au Pew Internet, « maintenant elles pénètrent dans nos environnements domestiques. »

Développement durable
. La 27e Région : Le conseil régional du Piémont réduit les déchets ménagers à la source
Dans le Nord de l’Italie, le Conseil régional aide une quarantaine de grandes surfaces à vendre des produits ménagers en vrac : les consommateurs achètent un flacon et le remplissent autant de fois que nécessaire. Depuis septembre 2007, 63 % des flacons achetés sont réutilisés. Les pouvoirs publics ont servis à lancé l’opération, à la soutenir et à la faire connaître.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *