A lire ailleurs #12 octobre – 6 novembre 2009

Ce fil d’information, accessible sur notre site, sur notre compte Twitter ou sur aaaliens.com, est aussi disponible au format RSS. Vous êtes invités à nous aider à réaliser cette sélection en nous signalant des articles qui vous semblent importants et qui interrogent notre réflexion et notre futur en utilisant le tag “internetactu” dans Del.icio.us.

Robotique
. Quand le robot se met à l’écoute de la route et du conducteur – L’Atelier
Le projet Aida – pour Agent de conduite intelligent et affectif http://senseable.mit.edu/aida/ – développé par le Senseable City Lab et le Personal Robots Group du Massachusetts Institute of Technology est une plateforme composée d’un robot personnel et d’un système de navigation intelligent. Le système robotisé étudie à la fois l’information de circulation et l’humeur de l’automobiliste (via des caméras et des capteurs) pour s’adresser à lui de manière approprié. Un robot pour nous aider à naviguer dans l’information surabondante : espérons qu’Aida ne sera pas Clippy.

. Les robots domestiques ne respectent ni la privée ni la sécurité de leurs utilisateurs (en) – Science Daily
Après avoir étudié trois robots vendus dans le commerce, des chercheurs américains estiment que le problème n’est pas tant que des robots puissent devenir plus « intelligents » ou puissants que les humains, au point de pouvoir leur nuire, mais que, mal sécurisés, ils peuvent être piratés et contrôlés à distance par d’autres êtres humains malintentionnés.

Droits
. Angleterre : un rapport officiel montre (presque) la voie du Copyright 2.0 – S.I.Lex
L’office de la propriété intellectuelle britannique vient de publier un rapport – http://www.ipo.gov.uk%2Fc-strategy-digitalage.pdf une stratégie pour le copyright à l’âge numérique – qui pose enfin le hiatus entre la facilité de copie à l’ère du numérique et la rigidité du système de la propriété intellectuelle. Le rapport propose d’introduire une exception permettant la réutilisation à des fins non commerciales et personnelles sans avoir à obtenir l’autorisation des titulaires des droits. Reste à définir ce qu’est une utilisation non-commerciale et/ou personnelle !

Mobilité
. Le téléphone portable pour mieux gérer l’eau en brousse – Africascopie
Manobi – http://www.manobi.sn – la startup franco-sénégalaise, après avoir innové en lançant Xam Marsé (un outil pour mobile permettant aux agriculteurs et aux vendeurs de connaître les prix pratiqués sur les marchés de Dakar), teste M-Water, une application mobile qui permet de gérer sur le plan technique et financier le forage et la distribution de l’eau qui fournit de l’eau potable à de nombreuses communautés en Afrique.

Ecologie
. Le passionnant récit de la ruée vers « l’or vert » en Californie – Rue89
Hélène Crié-Wiesner dresse une synthèse du livre Les Pionniers de l’or vert de Dominique Nora, une intéressante plongée dans l’économie verte américaine et ses nouveaux entrepreneurs. Dommage que le livre n’interroge pas plus en profondeur les solutions « miracles » proposées par ces entrepreneurs d’un nouveau genre. Mais vu d’Amérique la croissance verte n’est en rien une critique de la société de consommation.

. Francis Cuillier, « La ville durable doit être sociale » – Libération
Pour l’urbaniste Francis Cuillier, les mutations des métropoles ne peuvent se borner au seul bilan carbone. « Faire de la ville durable, ce n’est pas seulement planter des arbres ! »

. Comment récolter l’humidité de l’air avec une éolienne ? – Futura-Sciences
Pomper l’humidité de l’air en utilisant l’énergie du vent ? C’est possible, répondent l’hollandais Dutch Rainmaker et le français Eole Water, en construisant des éoliennes capables de produire de plusieurs centaines de litres d’eau potable à partir de la condensation… Mais quelles seront les conséquences d’un assèchement de l’air sur la faune et la flore ?

. Un champignon qui mange la pollution – Le journal du CNRS
Un champignon capable de manger et digérer des polluants ?

Google
. Google Dashboard : qu’est-ce que Google sait de vous ? – Zorgloob
Le tableau de bord de Google vous permet d’accéder à liste des services Google auxquels vous avez souscrits et de les gérer. Il montre à quoi et à qui mes données sont connectées et me permet de les gérer (notamment les sites web autorisés à se connecter aux services que j’utilise, ce qui semble la fonction la plus intéressante). Pas d’accord. Pour ma part, c’est le premier service – même s’il est partiel et encore imparfait – qui me montre à quoi et à qui mes données sont connectées et qui me permet de le gérer (comme les sites web autorisés à se connecter à mon compte Google, qui me semble l’exemple le plus intéressant). Bien sûr, le dashboard dévoile autant qu’il cache (où sont les logs, etc.). Il ne permet pas encore de tout récupérer ni de tout supprimer, comme le sugg ! érait le Front de Libération des données, mais il permet en tout cas d’être un peu plus maître de ses données.

. Google lance Music Search, en partenariat avec MySpace, Lala, Gracenote etc. – ReadWriteWeb France
Des albums et des morceaux de musiques directement accessibles depuis les résultats de recherche de Google ? Tel est l’essence du projet Google Music, mais c’est Google qui déterminera quels services seront affichés pour écouter de la musique ! L’écosystème de Google se réduit à ses partenaires !

. Naviguer dans le futur – O’Reilly Radar
Brady Forest revient sur le lancement par Google de son logiciel de navigation pour Androïd – http://googlemobile.blogspot.com/2009/10/announcing-google-maps-navigation-for.html – qui se commande par la voix et vous guide par la voix. Mais surtout, qui utilise le téléphone pour mettre à jour ses informations et rendre les requêtes toujours plus implicites. Brady Forest imagine ce que Google Maps Navigation devrait être prochainement capable de faire : vous conduire jusqu’à un ami en regardant sa localisation sur Google Latitude, vous déposer au prochain bus en regardant Google transit Schedule… Un bel exemple de la force de la convergence des services

. Google va trouver son chemin tout seul – Ecrans.fr
Google a décidé de ne plus utiliser les données topographiques de TeleAtlas pour alimenter ses cartes américaines qu’il utilise sur Google Maps. Il préfère utiliser les données recueillies par ses voitures, le nombreuses données libres qu’il recueille et bien sûr, les contributions des internautes. La contribution des internautes est assurément le moyen le plus économique pour garder les cartes à jour… Le problème c’est que la contribution est inégale : Google ne donne pas le droit aux contributeurs de réutiliser leurs propres apports !

Concept
. La révolution numérique considérée comme une quatrième révolution – Du bruit au signal (et inversement)
Patrick Peccatte traduit à nouveau un texte du philosophe Luciano Floridi. « La révolution numérique renouvelle notre point de vue de tous les jours sur nous-mêmes et sur la nature ultime de la réalité (…). Les objets et les processus sont de plus en plus considérés comme « dé-physicalisés », dans le sens où ils ont tendance à être traités comme indépendants de leurs supports (…). Le critère d’existence – ce que cela signifie pour une chose d’exister – n’est plus effectivement immuable, ni potentiellement soumis à la perception, mais il est potentiellement soumis à l’interaction, même si celle-ci est impalpable. Être, c’est être sujet à interaction, même si l’interaction est seulement virtuelle. (…) Au lieu d’être perçus comme des individus, des entités uniques e ! t irremplaçables, nous devenons des produits de masse, des entités anonymes parmi d’autres entités anonymes, exposées à des milliards d’autres en ligne. (…) L’infosphère absorbe progressivement tout autre espace. »

. Web de flux contre web de fond ? – novövision
Nous sommes en train de passer insensiblement sur le web d’un modèle dominant de diffusion de l’information à un autre. Du « modèle Google », construit autour d’un « web de fond » et de l’analyse algorithmique de la popularité des contenus, à un « modèle Twitter », construit autour d’un « web de flux » et de la recommandation sociale des contenus selon la réputation du prescripteur. C’est une revanche de l’homme sur la machine et du social sur les mathématiques, mais ce n’est pas sans poser de nouveaux problèmes. On risque en effet de privilégier une diffusion ultra-rapide, superficielle et émotive, plutôt que le recul et l’analyse, qui restent utiles pour évaluer la validité, la pertinence et la qualité des contenus.

Prospective
. Un regard sur l’avenir du web social — NevilleHobson.com
S’inspirant du rapport de Forrester publié en avril 2009, décrivant 5 ères d’évolution des fonctionnalités sociales, Neville Hobson les synthétise : nous faisant passer de l’ère de la colonisation sociale (tout site web devient une expérience sociale), à l’ère du contexte social (les expériences de chacun sont adaptées à leurs préférences) à l’ère du commerce social (quand les communautés deviennent plus fortes que les marques ou les identités). (via Martin Lessard).

. A quoi ressembleront les applications en 2014 ? – TechRadar UK
D’ici 2014, toutes les applications seront connectées et interconnectées à un plus haut niveau, le stockage des données dans les nuages sera généralisé et ouvert, l’audio sera la norme de collecte des données, toute application connaitra votre localisation et tout un chacun pourra programmer une application sans avoir besoin de la moindre expérience en programmation.

. Vers le futur de l’internet, une perspective de recherche européenne (livre en anglais)
Intéressante publication universitaire sur l’avenir de l’internet compilant des approches de scientifiques européens sur la sécurité, l’économie, l’identité…

. Un monde sans internet, ça donnerait quoi ? – Fluctuat
Le site Cracked.com a lancé un concours de montage photo pour imaginer un monde sans internet. Amusant.

. Transformer le MIT : Technology Review
Le MIT a lancé une grande consultation de planification afin de réduire ses dépenses de moitié d’ici 3 ans (les faisant passer de 100 à 50 millions de dollars par an). Le rapport préliminaire est désormais accessible en ligne – http://ideabank.mit.edu – et propose de nombreuses idées, comme créer une place de marché pour optimiser l’espace sur le campus, lancer un programme d’été pour les non-étudiants, rationaliser et numériser les procédures administratives.

. Une nouvelle révolution sans fil s’annonce-t-elle ? Wi-Fi Direct – Mashable
Dès le milieu 2010, la norme Wi-Fi va évoluer annonce la Wi-Fi Alliance, et permettra à vos objets de discuter directement entre eux. Cette spécification – appelée Wi-Fi Direct -, va permettre de faire du P2P via ses appareils Wi-Fi, sans avoir besoin d’un hub pour discuter entre eux.

Politiques publiques
. 10 projets pour aider les citoyens à être les chiens de garde de nos gouvernants – MediaShift
Kathie Donnelly dresse une liste des 10 projets parmi les plus intéressants permettant de surveiller nos surveillants.

. Collectivités locales et web social : 4 stratégies potentielles – Netpolitique
NetPolitique décrypte l’excellente présentation de Loic Haÿ : « Pourquoi et comment créer un réseau social en ligne pour mon territoire ». Quels sont les objectifs d’une collectivité à se lancer dans l’aventure du web social ? Loic Haÿ en dégage 4 stratégies : une stratégie de présence en ligne, de partenariat, d’intégration et une stratégie fédérative et servicielle.

. Données libres et villes : Open Knowledge Foundation Blog
Intéressante liste de villes (américaines et britanniques) qui ouvrent leurs données – via Loïc Hay.

. Directgov | innovate
L’équivalent britannique au data.gov, une plateforme pour discuter avec la communauté des développeurs…

. Labs : que faire des politiques d’innovation ? – La 27e Région
Quel est le potentiel des « Labs », ces laboratoires d’innovation et d’expérimentation sociale et technique ? Derrière les définitions multiples, les Labs sont des endroits où pointe avant tout l’implication des utilisateurs au croisement de l’interdisciplinarité et des partenariats multiples. L’idée est surtout de proposer d’expérimenter autrement, à l’échelle micro-locale et en réseau. Et de proposer une autre approche : celle du détournement, celle de la pratique réflexive et active…Quel va être le rôle de l’Europe dans ce nouveau cadre de réflexion que proposent les Labs ? Reste aussi à savoir quel est leur objectif de transformation économique, sociale ou politique ?

Innovation sociale
. Un jeu pour faire table neuve de la ville – LesRencontresNet
Tabula Rosa est un jeu de rôle imaginé par Polimorph – http://www.polimorph.net – invitant habitants et urbanistes à imaginer le futur de leur ville.

. Une maison pas finie, mais pas chère – via Bonne Nouvelle !
L’avenir du logement social est-il dans la maison dont il faut réaliser les finitions soi-même ?

Education
. En Uruguay, des ordinateurs gratuits à l’école pour intégrer les enfants pauvres – LeMonde.fr
« L’Uruguay est le laboratoire du monde » ! Premier pays à avoir distribué un OLPC à chacun des 360 000 élèves de 6 à 12 ans du pays, alors que tous les enfants ne mangent pas à leur faim, l’expérience pilote est désormais à évaluer… Celle-ci ne va pas tarder : dès 2011, une partie des écoliers formés avec les XO aura 15 ans et se présentera à un examen, équivalent français du BEPC. Si l’OLPC a rempli ses fonctions, alors « les résultats, jusqu’ici médiocres, devraient s’améliorer ». On parie ?

Pédagogie
. Comprendre le Web social
L’université à distance de l’UQAM met en ligne un formidable cours interactif imaginé par Sébastien Paquet pour tout comprendre au fonctionnement du web et du web social.

. La tarte à la crème de … la mesure d’audience – linkfluence blog
Belle démonstration par l’absurde du manque de fiabilité des outils de mesure d’audience via un simple comparatif, par Guilhem Fouetillou de Linkfluence.

Identités Actives
. L’embarquement hybride, l’identification facile – Goopilation
Avec la technique de l’embarquement hybride, vous vous identifiez sur un service depuis votre compte d’un autre service sans avoir à vous créer un nouveau compte. Une technique qui permet de faciliter l’inscription et passer la difficile étape de la validation – qui élimine quelque 50 % des nouveaux comptes qui ne le sont jamais. Les techniques d’embarquement hybrides sont désormais standardisées par Google et Yahoo et permet d’accéder à de nombreux services comme Plaxo, Facebook, Zoho…

. Un appareil photo pour enregistrer votre vie entière – New Scientist
La société ViconRevue s’apprête à commercialiser l’appareil photo développé pour l’expérience SenseCam de Microsoft Research et qui a permis à Gordon Bell d’enregistrer sa vie depuis plusieurs années. Pour 550 euros, la caméra que l’on porte autour du cou sera capable de prendre une photo toutes les 30 secondes et de stocker quelque 250 heures d’images. Le lifelogging et la mémoire artificielle arrivent à portée de tous ?

. Application Iphone pour les méfiants – LeFigaro
DateCheck (vérification de rencart) est une application pour iPhone développée par Intelius – http://www.intelius.com – qui permet de tout savoir de votre amoureux, car l’application (payante selon le degré d’analyse) centralise la recherche sur une multitude de bases de données permettant de connaitre les arrestations, la taille du logement…

. I’m an indexed man living in an indexed world – affordance.info
Google va-t-il indexer les documents de Google doc ? La dérive documentaire continue, explique Olivier Ertzscheid. Nos documents publics, privés et intimes sont rassemblés dans une même sphère d’indexabilité qui s’attaque désormais à « l’intentionnalité de publication », c’est-à-dire au document avant même qu’il ne soit volontairement publié. Sidewiki, lancé récemment par Google, procède de la même intention : en permettant à tout le monde de commenter n’importe quoi sans que l’éditeur d’origine n’ait de prise sur ces commentaires, le web change de nature sémiotique. Affordance voit là « Le refus une nouvelle fois réaffirmé de toute intimité, de toute fermeture au monde, de toute fermeture à l’autre ; l’ouverture, permanente, rémanente, non pas de l’écriture, mais de t ! outes « les » écritures. La préemption de toute part d’intime au nom de l’accomplissement en tout temps et en tous lieux assouvi de nos désirs d’extimités numériques. »

Nanotechnologie
. Panoramas des programmes et investissements en faveur des nanotechnologies – AgoraVox
Le ministère de la défense américain est le principal bénéficiaire de la National Nanotechnology Initiative, relève Alain de Nève, chercheur et confondateur du Réseau multidisciplinaire d’études stratégiques (RMES), dans la mesure où près d’1/4 de l’ensemble des fonds consacrés au programme fédéral de soutien aux nanotechnologies est orienté vers la recherche de défense.

. Le Silence Des Nanos
Le documentaire de Julien Colin, le silence des nanos – http://www.lesilencedesnanos.com – se donnent enfin à voir sur l’internet au bout d’un fichier torrent.

. Les promesses tenues des nanos – Le journal du CNRS
Le Journal du CNRS consacre son dossier aux Nanotechnologies faisant le bilan des recherches par secteurs et essayant de mesurer la position de la France dans ce champ de recherche, où elle s’avère meilleure en nanosciences qu’en nanotechnologie.

Medias
. Deus ex machinima – Ecrans.fr
A l’occasion du Festival Atopic – http://www.atopicfestival.com -, Ecrans.fr revient sur l’actualité des Machinimas, ces films réalisés à partir de moteurs de jeux vidéos. Avec forces films de journalisme immersif – http://www.youtube.com/user/draxtordespres -, performances artistiques – http://benjaminnuel.com -, talk-show, poésie visuelle – http://cinema.blog.lemonde.fr/category/lamnesie-infantile -, fictions interactives – http://www.thisspartanlife.com -, les réalisateurs expérimentent tous azimuts. La démocratisation parvient à intéresser des réalisateurs comme Berardo Carboni – http://www.volavo.la – ou Nicolas Boone http://www.nicolasboone.net/bup/metabup.html

. L’information à plus d’un titre où quand les algorithmes choisissent la ligne éditoriale – Ecrans.fr
La méthode de l’AB Testing consiste à distribuer aléatoirement aux internautes différentes versions d’une même page afin d’identifier celle qui est la plus profitable à l’objectif fixé par le webmaster. Par exemple si elle retient plus longtemps l’attention de l’internaute ou si celui-ci est plus enclin à effectuer un achat. Quand un journaliste écrit un article sur le Huffington Post, il rentre deux titres différents. Pendant cinq minutes, le site distribue à parts égales ces deux titres aux visiteurs. A son issue, l’algorithme choisit automatiquement celui qui a produit la meilleure audience et l’affiche définitivement à tous les lecteurs. Quand les algorithmes choisissent la ligne éditoriale… Reste à savoir sur quels critères se fait la sélection…

Etudes
. De la mobilité des téléphones et de la langue – Le Tigre
Le SMS n’est pas une langue, mais une écriture : une écriture qui découle de 2 contraintes : la structure des touches du clavier et le nombre limité de caractères par message. Les contraintes techniques (minimiser le temps d’écriture et la longueur des messages) ont une incidence directe sur l’écriture de la langue… Intéressant décryptage d’une langue.

. L’internaute engagé et bavard ne fait pas forcément le leader d’opinion – L’Atelier
Les personnes ayant des opinions fortes ont plus tendance que celles plus modérées à s’exprimer sur les réseaux sociaux. Ce qui leur donne l’impression d’être en majorité et que leurs avis sont plus partagés qu’ils ne le sont en réalité. Telle est la conclusion d’une équipe de chercheurs de l’université de l’Ohio. « Plus ces personnes s’expriment en public, plus elles ont l’impression qu’elles sont nombreuses et représentatives de l’opinion de la majorité. » Reste que parler plus fort n’est pas forcément avoir plus d’influence, nuance Sami Jaber, fondateur de DNG Consulting. « C’est vrai que sur les plates-formes communautaires, les gens qui s’expriment beaucoup sont ceux qu’on référence le plus », explique-t-il à L’Atelier. « Su ! rtout si leurs avis vont à contre-courant de l’opinion de tout le monde. Ces gens-là sont écoutés, mais pas forcément soutenus ». via Narvic

. Les Français et la culture : révolution chez les 15-24 ans – Télérama.fr

Télérama consacre un dossier à l’étude sur les pratiques culturelles des Français à l’ère numérique que vient de publier le DEPS – voir la synthèse http://www2.culture.gouv.fr/culture/deps/2008/pdf/cetudes-09-5-pcf.pdf et http://www.pratiquesculturelles.culture.gouv.fr. En 10 ans, l’internet a bouleversé nos pratiques : le temps passé devant la télévision a arrêté de progresser, la radio, la fréquentation des bibliothèques, des musées ou des concerts classiques s’effondrent. La lecture de livre ou de journaux prolonge leur baisse commencée bien avant l’internet. Reste à savoir si le détail des pratiques culturelles en ligne compense ces transformations ? Rien n’est moins s&ucir ! c;r : « Loin d’être un facteur de démocratisation, Internet accentue les inégalités, car il renforce les appartenances et les goûts déjà existants : ce sont ceux qui lisent le plus qui sortent le plus, fréquentent les cinémas et se ruent aux concerts… »

. Tour du monde de l’impolitesse – Le journal du CNRS
Selon Markus Brauer, chercheur au laboratoire de psychologie sociale et cognitive – http://wwwpsy.univ-bpclermont.fr/lapsco/ – de Clermont-Ferrand, nous réagissons différemment aux actes d’impolitesse entre pays à la culture collectiviste prononcée et ceux à la culture individualiste. « Tout dépend donc de la façon dont l’individu se définit lui-même », conclut le chercheur. « Pour certains, le “soi” s’arrête à la porte de leur appartement. Tandis que pour d’autres, il inclut leur quartier, le parc, voire la ville. » Cela signifie-t-il qu’il faut bâtir des villes où l’on se sente chez soi ?

. Les évolutions du P2P – Numerama
Selon le spécialiste de la gestion du trafic Arbor Networks, le P2P représente aujourd’hui moins de 20 % du trafic mondial, contre le double il y a seulement deux ans. La raison de cet effondrement semble surtout reposer dans la transformation des pratiques. Le stockage en ligne, via des sites comme Rapidshare et MagaUpload, grimpe en flèche (représentant 15 à 35 % du téléchargement illégal). Mais la croissance du streaming est également très forte (Youtube mais surtout de nouvelles plateformes à venir comme Hulu). Reste à savoir s’il s’agit d’une tendance circonstanciée ou d’une évolution pérenne du réseau mondial ? « Le développement annoncé des solutions de streaming en P2P pourrait bien rapidement inverser de nouveau la tendance », rappelle Guillaume Champeau… »A moins que les offres légales parviennent à de ! venir suffisamment attractives pour rendre inutile l’apparition d’une « concurrence déloyale ». »

Convergence
. Les conversations remplaceront-elles les messages ? – FredCavazza.net
Nous avons déjà commencé à passer des messages aux conversations, par l’apparition des messages structurés comme nous le propose Gmail et par les conversations publiques sur Twitter ou Facebook. Reste que face à l’éparpillement, la prochaine étape de la transformation devrait être de les regrouper comme le propose le projet Raindrop de Mozilla ou le projet GoogleWave.

. La conférence téléphonique sans fin – Rough type, le blog de Nicholas Carr
L’avantage de l’e-mail est qu’il a l’été l’un des rares modes de communication asynchrone, face à la tyrannie des communications synchrones et temps réels, comme le téléphone. En nous libérant du temps réel, le mail nous a permis de choisir quand répondre, à qui l’on souhaitait répondre, comment on souhaitait répondre. Mais l’e-mail a aussi dramatiquement réduit le cout de transaction des communications personnelles : on peut faire un mail pour n’importe quelle raison – sans compter qu’on peut faire une copie ou une réexpédition d’un clic -, alors que le téléphone, parce qu’il dérange quelqu’un nécessite une raison plus élevée. C’est ce qui a donné l’enfer qu’est devenu l’e-mail. D’où le retour aux communications quasi synchrones, avec Twitter, Facebook ou Google Wave. L’asynchrone est devenu notre ennemi. ! Google Wave nous promet le meilleur des 2 mondes, l’immédiateté temps réel du téléphone et la facilité de diffusion de l’e-mail : espérons que ce ne soit pas le pire des 2 !

. La voix est morte vive la voix – GigaOM
Om Malik en est convaincu depuis longtemps : la voix finira par être gratuite. « Les bits de voix vont grimper sur le réseau IP, tout comme les flux de données créés par les applications internet ». Aux Etats-Unis, Verizon a annoncé s’associer à Androïd et permettra à Google Voice d’utiliser ses réseaux. AT&T va autoriser des services de VoIP comme Skype à passer sur ses réseaux 3G… Le peering direct des services de Voix sur IP va permettre d’offrir des services enfin abordables. Les prix vont chuter, l’usage va augmenter. Comme le disait Andy Abramson – http://andyabramson.blogs.com/voipwatch/2009/10/voice-30-the-era-of-api-calling.html – nous entrons dans l’ère des API de la voix, c’est-à-dire l’ère où la voix est une caractéristique par ! mi d’autres de nombreuses applications.

. Quels problèmes Google Wave résous ? – danieltenner.com
Daniel Tenner livre une bonne analyse de ce à quoi sert Google Wave, ni site social, ni nouveau canal de communication, Google Wave semble avant tout une solution de coopération permettant de fusionner communication et partage de document et résolvant bien des problèmes laissés pendant par l’e-mail (et Gmail).

. Les smartphones vont-ils tuer les terminaux portables dédiés ? – FredCavazza.net
Les terminaux portables dédiés sont à la mode, mais les smartphones permettent souvent de faire mieux voir aussi bien, rappelle Fred Cavazza. Consoles de jeux, navigateurs GPS, baladeurs… Il n’y a bien que l’appareil photo qu’ils ont du mal à concurrencer.

Démocratie
. Internet est-il la voix du peuple ? – novövision
Non, l’internet n’est pas la voix du peuple. Le débat en ligne est essentiellement animé par une minorité d’internautes qui fait partie des élites sociales du diplôme et des revenues, qu’elle dénonce. Certes, internet permet d’élargir l’assise de l’expression et de donner une voix à une minorité agissante, mais reste loin de la démocratie numérique. L’internet ne serait-il qu’une arme des classes moyennes contre les élites médiatiques ?

Innovation
. Des codes-barres plus intelligents : Technology Review
Des chercheurs du Groupe sur la culture des caméras du Media Lab du MIT ont développé un nouveau code-barre (de la taille d’une arobase), détectable par une caméra ordinaire même à distance. Cette étiquette, appelée Bokodes – http://web.media.mit.edu/~ankit/bokode/ -, est dôtée d’une petite diode lumineuse ce qui permet de la repérer. Elle comporte plus d’information qu’un code-barre traditionnel.

. Une maintenance plus rapide grâce à la réalité augmentée : Technology Review
A l’heure où la réalité augmentée se développe, ses applications pratiques ont encore un peu de mal à faire jour. Pourtant, son potentiel dans la formation ou l’assistance n’est plus à démontrer. Des chercheurs de l’université de Columbia ont travaillé avec des mécaniciens de la marine américaine pour mesurer les avantages d’utiliser un casque de réalité augmenté pour effectuer les réparations d’un véhicule blindé léger. Plutôt que de consulter son manuel technique sur un ordinateur portable, le casque, via un simple téléphone mobile qui sert de transmetteur, fournit une assistance en 3D qui projette des indications sur les pièces du moteur sur lequel le mécanicien doit intervenir. Les mécaniciens qui ont utilisé un casque de réalité augmenté ont accompli le ! urs réparations beaucoup plus rapidement.

. A la recherche de ce sur quoi les autres cliquent – Technology Review
Wowd – http://www.wowd.com – est un moteur de recherche (encore en version bêta), dont les résultats ont déjà été visités par des utilisateurs et dont l’algorithme de classement met d’abord en avant la fraicheur et la popularité de l’information. Pour cela, il faut installer un logiciel (anonymisé) qui observe ce sur quoi vous cliquez… Comme l’explique la Technology Review, le système ressemble à un Digg, sans nécessiter la participation active des utilisateurs. Reste que les résultats ne sont pas encore vraiment pertinents. La recherche temps réel se cherche.

. Lumino : le tactile à l’assaut du tridimensionnel – dream Orange
Comment permettre à une table tactile de voir plusieurs dimensions ? Grâce à des objets transparents répond le Haaso Plattner Institute avec le projet Lumino – http://www.hpi.uni-potsdam.de/baudisch/projekte/lumino.html

. Google et Bing pourraient exploiter les Tweets des internautes – Le Monde Informatique
Selon le blog technologique du Wall Street Journal, le site de microblogging Twitter serait en négociation avec Google et Microsoft pour permettre aux moteurs de remonter les tweets dans les réponses aux requêtes. Les utilisateurs auront-ils leur part des revenus qui vont affluer sur Twitter ?

. Firefox 3.6 peut détecter l’orientation de l’ordinateur – PC INpact

Le navigateur Firefox 3.6 serait capable de détecter la position de votre ordinateur, comme le montre la vidéo dénichée par PCInpact, simplement en se branchant sur les composants machines qui de plus en plus permettent de le mesurer. Etonnant.

Entreprise 2.0
. Quand tout devient service – The Register
A l’heure où tout devient service – du contrôle de la chaleur des bâtiments aux nombres de copies que nous imprimons -, qu’est-ce qu’un service ? se demande Tony Lock pour The Guardian. A l’heure où toute fonction granulaire devient service, la question devient de savoir qui dans l’organisation reçoit la tâche de gérer, surveiller, rapporter ces prestations de services ? Est-ce que les administrateurs réseau vont recevoir de nouvelles responsabilités ? Ou bien faudra-t-il passer par des entreprises de gestion de services ? Pas sûr que le « service partout » facilite les choses dans les entreprises…

Marketing
. Les sites de marques et les sites corporate vont-ils mourir ? – internet et opinion(s)
Le site de la marque ou de l’entreprise ne suffit pas et suffira de moins en moins. Aller à la rencontre des publics là où ils sont, investir les médias et les médias sociaux, cela peut faire peur. Mais quand on regarde ces courbes de tendance, on se dit qu’il n’y a plus vraiment de choix…

Sites sociaux
. Twitter plafonne-t-il ? – Meilcour
Twitter a-t-il fini d’élargir son audience (aux Etats-Unis) ? Twitter est-il une bulle (avec beaucoup d’utilisateurs sans publication) ? Voilà qui limite l’usage de Twitter à une sphère d’ultras, explique Nicolas Vanbremeersch. Twitter réussira-t-il à se transformer et à se tourner vers le grand public ? La question est posée.


. Dominique Cardon : « Les réseaux sociaux créent des relations en pointillé » – LeMonde.fr

Le sociologue Dominique Cardon revient sur la croissance des réseaux sociaux suite à l’annonce qu’il y aurait plus d’utilisateurs de sites sociaux que d’utilisateurs d’e-mails, pour relativiser leur impact – usages de sites sociaux plus irréguliers que l’e-mail – et souligner leur modernité : la communication privée en public. « Un clair-obscur » qui nécessite un certain apprentissage dans la construction de son réseau, comme dans son élargissement.

Cognition
. Notre œil voit d’abord en gros – Le journal du CNRS
On voit d’abord un animal avant de voir un chien, ou un véhicule avant de voir un vélo, ou un meuble avant de voir une commode… C’est ce qu’a démontré une équipe de chercheur du Centre de recherche Cerveau et Cognition de Toulouse : http://www.cerco.ups-tlse.fr.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *