Nouvelles pratiques, nouvelles fabriques : (re)faire, mais (re)faire quoi ?

Par le 03/07/12 | Aucun commentaire | 1,520 lectures | Impression

Depuis fin mai, la Fing a ouvert un blog (RSS, @Re_Faire) accueilli par La Tribune intitulé “Produire autrement” qui a pour but de décrypter les nouveaux modes de fabrication industrielle à l’heure du numérique et de la participation. Ouvert dans le cadre d’un groupe de travail qui s’intéresse à explorer les liens entre la production industrielle et les modèles d’innovation ouverte caractéristiques de l’internet, cet espace a pour objet d’explorer la contribution de l’innovation amateure à l’innovation industrielle, pour mieux comprendre les relations que les deux formes d’innovation entretiennent.

InternetActu.net vous proposera désormais chaque semaine de redécouvrir les contributions publiées sur ce blog, #produireautrement. En commençant par un premier cadrage.

cartouche-refaire-avec-logos
Image : le logo de l’expédition Refaire, en partenariat avec Fing, Nod-A et NoDesign.

Auj­ourd’­hui, alors que le modèle in­dus­triel tra­di­ti­o­n­nel sem­ble en pa­nne, les si­g­naux qui an­no­n­cent des tra­nsfo­rma­ti­ons dans l’i­n­dus­trie et les servi­ces se mu­lti­pli­ent : émer­ge­nce de proj­ets Open Source et/ou di­s­tribués de pro­duits dont la fa­bri­ca­tion sem­blait devoir re­ster touj­ours in­dus­tri­elle (auto­mo­bile, ma­chines à la­ver, drones ; déve­lo­ppe­ment de nouve­lles fo­r­mes arti­sa­na­les de mi­cro­pro­du­ction pe­r­mettant à des mi­cro-en­tre­pre­ne­urs d’a­tte­i­ndre via l’i­nte­r­net un ma­rché d’a­m­pleur mo­ndial (c’est ce qu’on appe­lle le mouve­ment DIY pour Do-it-Yourself, fa­i­tes le vous-mêmes) ; accéléra­tion des fo­r­mes d’i­n­no­va­tion via le re­cours au pro­to­ty­page ra­pide inte­r­co­n­necté (via no­ta­m­ment les Fa­bLab, ces la­bo­ra­toi­res de fa­bri­ca­tion dont un précédent travail de la Fing a présenté un large tour d’horizon) ; tra­nsfo­rma­tion des pra­ti­ques de co­n­so­mma­tion pro­priéta­i­res à des fo­r­mes plus colla­bo­ra­ti­ves… (co­mme le mo­n­tre le mouve­ment de la consommation colla­bo­ra­tive dont les fo­r­mes les plus co­n­nues sont le co­voi­tu­rage et l’a­uto­pa­rtage).

Décry­ptage

Ce blog, “Pro­duire au­tre­ment”, ouvert par la Fo­nda­tion inte­r­net nouve­lle généra­tion en colla­bo­ra­tion avec la Tri­bune, a pour but de décry­pter ce nouveau pa­ysage in­dus­triel qui s’a­n­no­nce. Dans le ca­dre d’un groupe de tra­vail qui s’ou­vre pour une durée de 8 mois, il aura pour vo­ca­tion de nous ai­der à ex­plo­rer cette révolu­tion en cours, co­m­pre­ndre qui en sont les acte­urs, les enj­eux, re­ce­nser et ana­lyser les proj­ets, les débats et en co­m­pre­ndre le po­te­ntiel tra­nsfo­rma­teur.

Mouve­ment de pro­du­ction

Quels do­ma­ines et se­cte­urs de l’i­n­dus­trie pour­ra­i­ent être le plus boule­versé par ces nouve­lles pra­ti­ques ? Qu’est-ce que ça pour­rait cha­n­ger dans la co­n­ception et pro­du­ction d’o­bj­ets et de servi­ces, dans les cy­cles de vie, les modèles éco­no­mi­ques, les écosytèmes d’i­n­no­va­tion ? Quelles sont les vi­si­ons, qui les po­rtent, qui y co­n­tri­buent, et qui pour­ra­i­ent en bénéfi­cier ? L’i­n­dus­trie va-t-elle être boule­versée par ce mouve­ment de pro­du­ction par les uti­li­sa­te­urs co­mme l’a été avant elle le se­cteur des in­dus­tries cultu­re­lles ? C’est ce que nous al­lons ex­plo­rer avec vous.

Fabien Eychenne, Véronique Routin, responsables du programme Refaire pour la Fondation internet nouvelle génération.

Les commentaires sont fermés.