A lire ailleurs du 24/09/2012 au 4/10/2012

Revue de web le 04/10/12 | Aucun commentaire | 668 lectures | Impression

. Shippo, une queue reliée à votre cerveau : Graphism.fr
L’entreprise japonaise Neurowear – http://neurowear.com – développe des oreilles et des queues en peluches animées contrôlées par les ondes cérébrales.

. Éoliennes domestiques : comment les pouvoirs publics encouragent une vaste escroquerie – Basta !
Le petit éolien peut produire environ 3000 Kwh, sachant qu’une famille de 4 personnes consomme en moyenne 4000 kWh par an (hors chauffage et eau chaude sanitaire). Selon une étude commandée par la commission européenne, il n’y a pas de développement possible de l’éolien en ville, faute de vent. Cela n’empêche pas nombre d’entreprises d’essayer de tirer partie des abattements fiscaux dont bénéficie le secteur au détriment de gens qui pensent bien faire en les poussant à installer de l’éolien là où il est guère fonctionnel.

. Créer et maintenir les lois comme les logiciels libres sur GitHub ou Wikipédia ? – Framablog
Peut-on améliorer la politique avec les outils du logiciel libre se demande Mathew Ingram ? C’est ce que proposait Clay Shirky dans une récente conférence pour TED – http://www.ted.com/talks/clay_shirky_how_the_internet_will_one_day_transform_government.html – en imaginant demain une législation produite de manière collaborative… Mais une simple plateforme logicielle dédiée à la collaboration pourrait-elle changer la façon dont on développe et met en oeuvre les lois ? Une transposition technique peut-elle changer un processus culturel et politique ? Face à l’opacité des processus politiques, tout peut-être tenté, répond d’une pirouette Ingram… C’est peut-être encore un peu court !

. Les services de covoiturages deviennent populaire en Europe – NYTimes.com
Le New York Times revient sur le succès, très européen, des sites de covoiturage.

. Google a gagné la course du marché de l’éducation – The Conversation
20 millions d’étudiants et 72 des meilleures universités américaines utilisent Google Apps for Education – http://www.google.com/apps/intl/fr/edu/

. Avons-nous besoin d’un Reddit ou d’un Kickstarter pour la recherche ? – DML Central
Les chercheurs pourraient-ils voter pour les projets de recherche les plus stimulant et pointer les fonds publics vers ces propositions ? C’est la proposition d’Antero Garcia : élargir et ouvrir le gouvernement par les pairs.

. Cloud et copie privée : la colère des acteurs des télécoms – PC INpact
Le Cloud Computing relève-t-il de la copie privée ? Ou est-il un hébergement qui tiendrait les acteurs du Cloud responsables des contenus que les gens mettent à leur disposition ?

. Etude sur la connexion via Facebook sur les plus grands sites marchands – Sociable Labs
Le Sociable Labs publie une intéressante étude qui s’intéresse à l’utilisation de l’interconnexion entre les 500 plus grands sites de commerce et Facebook, en regardant comment est utilisée l’authentification via Facebook Connect. Seulement 30 des 500 plus grands commerçants en ligne proposent cette possibilité à leurs utilisateurs, rappelle les chercheurs et cela semble surtout lié à des problèmes techniques et de sécurité… et les marchands qui ont mis en place cette option ne l’ont pas toujours très bien mis en oeuvre. Dommage néanmoins que l’étude ne montre pas plus avant ce que cette connexion transforme…

Débuguer nos cancers – Owni.fr
Antonio Casilli revient sur la libération en open source par l’artiste Salvatore Iaconesi des données médicales relatives à son cancer du cerveau. Pour le sociologue, ce partage de fichiers médicaux, ce crowdsourcing thérapeutique, relève de la “publitude”, un principe qui consiste à parler ouvertement et en toute transparence d’un problème d’ordre privée, comme une maladie. Mais c’est aussi une bonne illustration du rapport entre professionnels de la santé et patients. Car si les formats des données de santé sont disponibles dans des formats facilement interopérable pour faciliter les échanges de la communauté médicale, il reste qu’ils ne sont pas faciles à lire pour les patients. La libération de données médicale exprime plus le besoin de désintermédiation médicale qu’autre chose. Sauf que cette désintermédiation est peut-être un faux semblant. Car en fait, les patients ne cherchent pas à avoir moins confiance dans les professionnels de santé que plus confiance en eux. La publication des données est un plaidoyer pour une approche plus humaine de la santé et de la maladie.

. Microsoft envoie ses ingénieurs dans les écoles pour former la prochaine génération – NYTimes.com
Microsoft, comme d’autres géants de l’informatique, ont besoin d’étudiants pour assurer l’avenir de leur fillière. Comme les professeurs sont rares, plusieurs sociétés proposent à leurs ingénieurs de faire quelques heures de cours en classe…

. L’impression 3D tuera-t-elle l’industrie ? – TechCrunch
Pour John Biggs, le groupe Defense Distribued – http://defensedistributed.com – qui a montré qu’ils étaient capables de construire une arme depuis une imprimante 3D, pause une question de fonds à l’avenir de l’impression 3D. Pour Biggs, paraphrasant Voltaire, la ligne doit être claire : “je désapprouve ce que vous construisez, mais je défendrais jusqu’à la mort votre droit à le construire”.

. Guide pratique de “pairagogie” – Thot Cursus
La Pairagogie (Peeragogy) se rapporte à l’apprentissage par les pairs, quand la distinction entre enseignant et apprenant disparaît. Cela ne signifie pas que cet apprentissage puisse se passer de savoir-faire, comme l’explique Howard Rheingold dans le guide de la pairagogie qu’il publie : http://peeragogy.org

. L’Allemagne cherche comment booster l’achat de voitures électriques – LeMonde.fr
A l’heure où seulement 4500 voitures électriques circulent en Allemagne, comment arriver à en faire rouler un million en 2020 ? LeMonde détaille le plan Allemand pour y parvenir. Et souligne que ce projet ne réussira que grâce à un développement rapide des énergies renouvelables pour alimenter les bornes de rechargement…

. Tablette tactile : la nouvelle nounou ? – Terrafemina
71 % des moins de 12 utilisent des tablettes. Mais de quoi est-elle le signe ? Prolongement naturel de l’éducation des enfants du numérique ou aveu de faiblesse de parents débordés ? Pour le psychiatre Serge Tisseron, les enfants ne sont pas spontanément attirés par ces objets, mais ils ont envie de jouer aux mêmes jeux que les adultes. Les tablettes sont-elles le Laurence Pernoud des temps modernes ? Pas si sûr, rappelle à nouveau Tisseron : aucune étude n’a mesuré l’efficacité des logiciels pédagogiques proposés aux enfants. L’écran demeure dans un éternel présent et n’aide peut-être pas tant que ça à se construire des repères. La tablette doit rester ce qu’elle est : un jouet.

. Soigner la dépression grâce à un jeu vidéo ? – 20 minutes
Des chercheurs néo-zélandais ont mis au point un jeu vidéo – Sparx : http://sparx.org.nz – dont la fonction est de soigner les dépressions chez les adolescents. Sur 187 adolescents recrutés pour participer à l’expérimentation, 44% de ceux qui avaient «joué» étaient débarrassés de leur dépression contre 26% pour ceux qui avaient été suivi par un médecin.

L’entrepreneuriat immigré au point mort pour la première fois depuis des années – Kauffman Foundation
La fondation américaine Kauffman vient de publier une longue étude sur la participation des immigrés à l’économie américaine, montrant que ces dernières années, ceux-ci ont créé beaucoup moins d’entreprises et de start-up que dans le passé. “Pour maintenir une économie dynamique, les Etats-Unis doivent renouer le lien avec les immigrants entrepreneurs.” Comme le souligne Reuters, 43 % des 355 start-ups de la Silicon Valley analysées par le cabinet d’étude ont un fondateur d’origine étrangère : http://www.reuters.com/article/2012/10/02/us-immigrants-startups-study-idUSBRE8910I020121002

. Mettre un frein aux échanges du marchés – NYTimes.com
Roger Lowenstein, directeur de Sequoia Fund, évoque le besoin de réglementer la finance à haute fréquence (High-frequency trading), qui assure désormais 50 à 70 % des transactions sur les marchés boursiers. Le but des marchés financiers n’est pas de jouer au Casino, mais de fournir des liquidités pour investir. Si le marché est fondé sur des algorithmes qui se démodent en une nanoseconde pour exploiter des écarts de prix qui ne durent que quelques secondes, nous risquons surtout de nous retrouver avec des investissements inutiles… Un ancien trader a déclaré à la commission du Sénat américain chargé d’enquêter sur ces pratiques que cette technologie était une force destructrice du marché, sans aucun avantage social. Faut-il taxer les investissements qui arrivent à échéance en quelques secondes ? En tout cas, nombre de pays cherchent le bon curseur de la régulation.

. Un justicier sur la Toile – Courrier international
“De plus en plus de particuliers victimes de vol traquent eux-mêmes les malfaiteurs et recouvrent leurs biens en utilisant notamment les réseaux sociaux.”

. Découvrez des interfaces tangibles ludiques avec Sphero et Sifteo – Terminaux Alternatifs.fr
Fédéric Cavazza pointe sur de nouvelles formes d’interfaces tangibles et ludiques comme Sphero et Sifteo : http://www.gosphero.com et https://www.sifteo.com.

. Le vélo à 7 euros – CarFree.fr
L’Alfa est un vélo en carton recyclé de 9 kg conçu pour supporter le poids d’un cycliste de 200kg qui utilise un système de pédalier à courroie qui ne nécessite pas d’entretien. Un vélo qui, à la fabrication, ne coûte que 7 à 9 euros l’utilité. Un vélo conçu par le designer Izhar Gafni, qui a mis 3 ans à le mettre au point. Vidéo : http://vimeo.com/37584656

. L’Etat de l’internet- Business Insider
BI Intelligence et Business Insider livrent une présentation pour faire le point sur l’Etat de l’internet en 2012.

. Les start-up du Camping réussissent à bluffer Londres – Usine nouvelle
“Après Paris et Berlin, les 10 start-up de la saison 3 du Camping ont clôturé par Londres leur tournée de démo devant des investisseurs. Leur haut niveau technologique a fait mouche. ”

. Tribune : ‘Innover n’est pas inventer !’ – e-Marketing.fr
“Contrairement à une idée largement répandue, la France est une terre d’invention. Mais trop peu souvent terre d’innovation. Or, ce n’est pas l’invention mais l’innovation qui assurera la croissance de nos entreprises ! estime Christophe Rebours, CEO d’InProcess.”

. L’algorithme qui a décidé de ne pas vous embaucher est-il légal ? – Peter Fleischer
Le spécialiste de la vie privée Peter Fleischer réagit à un article du Wall Street Journal – http://online.wsj.com/article/SB10000872396390443890304578006252019616768.html?mod=WSJ_hpp_MIDDLENexttoWhatsNewsThird – qui s’intéresse à comment les algorithmes s’insèrent dans les ressources humaines, que ce soit pour décider de qui employer comme pour décider des promotions des employés. L’article souligne que ces algorithmes pourraient bien prochainement rencontrer des problèmes juridiques, notamment si l’on montre qu’ils filtres (intentionnellement ou pas) certaines catégories d’employés. En Europe, rappelle Fleischer, les décisions individuelles automatisées sont contraires aux lois. Si les algorithmes peuvent nous aider à prendre de meilleures décisions, estime le chercheur, il faut néanmoins se poser la question de comment leur ajouter des garanties supplémentaires.

. Les compagnies logicielles construisent des modèles économiques sur le libre – The Boston Globe
Aras Corp vendait un logiciel propriétaire, mais cela marchait assez mal, estime son patron, Peter Schroer. En 2007, celui décide de changer de modèle et bascule son logiciel en open source, la société devant désormais faire de l’argent via les services, les mises à jour de sécurité, les supports techniques, les formations… Depuis, les revenus d’Aras ont doublé chaque année, les clients sont passés de 100 à 1000 et l’entreprise a quadruplé ses effectifs pour passer à 68 employés. Le logiciel open source est devenu mainstream, confirme une étude de Forrester. Red Hat compte 400 employés, Acquia (dont le produit phare est Drupal) a 230 employés. L’essentiel est de bien identifier sa valeur ajoutée.

. Track Yourself !
Une cartographie plutôt amusante des différents types d’outils permettant de faire de la mesure de soi. On y trouve les principaux outils pour mesurer ses dépenses financières, électrices, les jeux, les livres, son temps, son humeur, sa santé, son sommeil, son alimentation, ses déplacements…

. Facebook désactive la reconnaissance faciale en Europe – Clubic
“Pour satisfaire la demande réalisée par le Data Protection Commissioner (DPC) d’Irlande, qui enquêtait sur les pratiques de Facebook en matière de vie privée en Europe, le réseau social a consenti à desactiver la reconnaissance faciale automatique dans les photos sur les comptes basés sur le Vieux Continent. Une suppression progressive qui prend immédiatement effet.”

. Palo Alto : la ville comme plateforme numérique ouverte – GigaOm
La ville de Palo Alto en Californie a mis en place un tableau de bord ouvert pour suivre l’évolution de son budget : http://paloalto.delphi.us/#lineButton/1/expenseBreakdown,1,3,Ub

. Méditer sur le Quantified Self – Cyborgology
Whitney Erin Boesel était à la 2nde édition de la conférence Quantified Self qui se tenait récemment en Californie. Alors que l’année dernière la question était surtout de savoir que faire des données personnelles collectées, cette année, selon elle, la question était plutôt de savoir quelle information compte. Larry Smarr qui a découvert sa maladie de Crohn avant ses médecins affirme qu’il ne faut croire ni les livres, ni les docteurs, ni même nos sentiments, mais seulement ce que l’on mesure. Pour lui, les docteurs ne devraient pas nous demander comment l’on se sent, mais nous demander nos données ! Un autre thème de cette édition était la méditation, c’est-à-dire le fait qu’on devienne attentif à soi, comme un bénéfice encore plus important que les données recueillies. Yuri van Geeest posait également une autre question intéressante en évoquant l’ajout de GPS à nos sens : “si nous externalisons notre attention dans la techno, risque-t-on de perdre notre intuition ?” Pas nécessairement. Une femme a même expliqué qu’elle était plus sensible à sa période d’ovulation depuis qu’elle suivait un accompagnement médical pour avoir un enfant. Pire, raconte-t-elle, elle est plus consciente de cette période que les outils techniques sensés les prédire. Pour elle, la technologie n’a pas diminué son intuition, mais est venu interféré dans ses relations avec le corps médical : ceux-ci faisant plus confiance à la technologie qu’à l’intuition de leur patiente ! Pour Kevin Kelly, seule l’information qui peut être quantifiée peut-être partagée avec les autres. Mais c’est oublier que les données qualitatives et les observations peuvent l’être également. “La facilité ou la difficulté à partager des données avec d’autres personnes n’est pas une propriété inhérentes aux types de données, c’est une fonction sociale et culturelle sur les types d’information qu’on juge utile ou digne de foi”. La difficulté à partager nos données non quantitatives a peu à voir avec les données elles-mêmes, mais beaucoup avec nos épistémologies dominantes. Toutes les données peuvent parler, encore faut-il vouloir les écouter.

. MP3, ebooks… on a vérifié, ils ne vous appartiennent pas | Rue89 Culture
Rue89 a vérifié pour nous les conditions d’utilisations d’iTunes, d’Amazon, de Google Play, de la Fnac : les livres et les musiques qu’on y achète ne nous appartiennent pas.

. Kickstarter’s ne sauvera pas les artistes des menottes de l’industrie du divertissement – Slate.com
Evgeny Morozov ne pense pas que le financement participatif puisse redéfinir le processus de création, même si Kickstarter distribue plus d’argent que le National Endowment for the Arts. Une étude récente signale que 75 % des 47 000 projets sont livrés en retard, voir toujours remis, et notamment auprès des projets qui ont le plus de succès (contrairement à ce que l’on pourrait penser), sans que le site ne soit doté de possibilité de recours. Une étude récente s’est intéressé à la production de documentaires sur ces plateformes et montre que le financement participatif bénéficie plus à certains types de films que d’autres : les films militants. Il rend difficile les enquêtes journalistiques épineuses. Pour Morozov, cela montre bien que Kickstarter ne saurait être une alternative à la production, mais bien un supplément, qui ne produit pas les mêmes contenus. Certains contenus auront plus de mal que d’autres à trouver des financements participatifs, pas plus qu’ils ne sauraient affaiblir la domination des chaînes de télé sur la production documentaire. Kickstarter n’aidera pas à émanciper les artistes. Bien sûr, tout cela ne donne pas d’arguments pour s’opposer à ce type de financement, juste d’être lucide sur ses finalités.

. Le manifeste de Savoirs Communs – SavoirsCom1
“Les politiques publiques, en particulier celles liées à l’information et à la documentation, doivent garantir le respect des principes suivants pour permettre l’existence et le développement des biens communs informationnels :
- la neutralité de l’internet,
- la protection des données personnelles,
- l’accès libre aux publications scientifiques,
- l’accès aux ressources éducatives libres,
- l’ouverture des données publiques,
- favoriser l’usage des logiciels libres,
- rendre possible le partage non marchand d’oeuvres protégées,
- favoriser l’essor du domaine public,
- favoriser les biens communs au coeur des modèles économiques de l’information,
- favoriser la création de biens communs informationnels sur les territoires.

. Des applications pour votre test génétique ? – ReadWriteWeb
Richard MacManus, rédacteur en chef du ReadWriteWeb, vient d’envoyer son test génétique à 23andMe. La société de son côté, vient de lancer une API qui va permettre à d’autres développeurs de construire des applications utilisant vos données génétiques (visiblement, l’API lancée par 23andMe pose pour l’instant encore quelques soucis de confidentialité puisqu’elle permet aux programmeurs d’accéder aux profils des titulaires de comptes de 23andMe). Mike Polcari, le directeur technique de 23andMe espère voir naître des applications qui permettront par exemple de créer des arbres généalogiques de tests génétiques ou de coupler les données avec des sites de documentation de soi permettant de corréler votre prise de caféine à votre sensibilité génétique…

. La vidéo est le futur tweet en ligne – Work in Progress
La campagne américaine de 2012 sera celle de la vidéo, estime Emily Bell de l’Ecole de journalisme de Columbia. Mais attention, la vidéo pour le web n’est pas celle que l’on fait pour la télévision, rappelle Vivian Schiller, directrice des activités numériques de NBC News, certains genres marchent plus que d’autres détaille-t-elle. Elle doit être compréhensible sans le son, pour être regardée au bureau. Tous les grands du web se mettent à la vidéo, elle est en train de devenir le nouveau Tweet, comme le propose http://www.tout.com !

. Big Data : et l’échantillonnage ? – SmartData Collective
La frénésie pour les Big Data semble avoir rendu la pratique de l’échantillonnage blasphématoire, estime la consultante Meta S. Brown. Les pionniers de la fouille de données souhaitaient renforcer l’autonomisation des gens qui n’avaient pas nécessairement de connaissance statistique. Les Big Data permettent aussi de repérer les cas extrêmes, l’inhabituel. Pourtant, l’échantillonnage n’est pas mort, tant s’en faut. “Utiliser plus de données ne veut pas dire mieux les utiliser”, rappelle la consultante. Les ressources utilisées pour une seule analyse pourraient être suffisantes pour produire de nombreuses petites études plus utiles depuis des échantillons. Un échantillon de données peut-être plus qualitatif qu’un vaste ensemble de données.

. Quand le monde manquera de métaux – Retour à l’âge du fer ? – BastaMag !
Agnès Rousseaux revient d’une manière très complète pour BastaMag sur la fin des métaux. “Nos arrières-petits enfants en seront-ils réduits à devenir des ferrailleurs-cueilleurs ?”

. La finance Casino – Paul Jorion
“Le phénomène des transactions déclenchées par des automates conduit à ce que les titres ne soient parfois plus détenus que pour des fractions de seconde. Inexistant en 2006, il représente aujourd’hui environ 60% des transactions aux USA et 33% en Europe.”

. Le FBI veut un accès privé sur Facebook, Skype, Gmail, etc. – Numerama
“Le FBI, qui plaide pour une telle loi depuis de nombreuses années, a renouvelé la semaine dernière son souhait que les fournisseurs de moyens de communication électronique soient obligés de permettre à la police de placer les utilisateurs sous écoute. ”

. Un robot qui prête attention aux hommes pour révolutionner la chaîne de production – NewScientist
Baxter, développer par la firme Rethink Robotics de Rodney Brooks – http://www.rethinkrobotics.com – est un robot conçu pour travailler avec les humains sur les chaînes de montage : il est conçu pour faire des opérations de dispatching de pièces usinées. Conçu pour fonctionner avec les humains, il est doté d’une paire de bras agiles, d’un capteur à 360° et d’un système de détection de force pour éviter tout contact dangereux avec les humains. Aucune expertise n’est requise pour le programmer. Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=rjPFqkFyrOY&

. Expérimenter avec les habitants : vers une conception collective et progressive des espaces publics – Métropolitiques
Métropolitiques explique le fonctionnement des “chantiers ouverts” du collectif d’architectes, de designers et d’urbanistes ETC : http://www.collectifetc.com pour donner aux citoyens un rôle moteur dans l’invention de l’espace public en leur donnant la capacité de transformer et de s’approprier l’espace public.

. Le matériel est mort – VentureBeat
Jay Goldberg est analyste financier et se rend régulièrement en Chine. Dernièrement, un ami l’a conduit dans l’un des vastes centres commerciaux de Shenzhen pour se procurer une tablette. Là bas, il n’y a pas que l’iPad ou le Kindle Fire… Il y en a des dizaines. Il en a trouvé une… à 45 $ ! Ecran tactile capacitatif de 7 pouces, tournant sous Androïd, avec un bon processeur… Une bonne tablette. Si vous la commandez en masse sur une chaîne d’assemblage de Shenzhen, elle vous coûtera seulement 35 $. Il n’y a plus de possibilité de marge dans le business du matériel, estime Jay Goldberg. Un prix qui change également beaucoup les usages, estime l’analyste. Les tablettes peuvent désormais être utilisées par les serveurs dans les restaurants, par chaque infirmière d’un hôpital… L’analyste estime également que de plus en plus de détaillants vont se mettre à proposer des tablettes (à l’image de Toy’R Us ou Wallmart…). Jay Goldberg va plus loin. Contrairement à ce qu’on pourrait penser en ces temps de crise écologique : nous allons vers un monde de dispositifs à usage unique, de services embarqués dans des tablettes très peu chères.

De retour aux Etats-Unis, Jay a découvert une tablette sans marque vendu dans un commerce de détail américain pour 75 $. “Le processus a déjà commencé”.

. La forme de l’internet a changé – GigaOm
Parce que plus de trafic peut-être envoyé via les réseaux qui délivrent des contenus (Content Delivery Network) et mis en cache sur les bords, la forme de l’internet change. Plutôt que les données ne voyage sur les gros tuyaux longs courriers du Net, l’internet ressemble de plus en plus à un flux de données allant de réservoirs à ses bords. Il y a 10 ans la capacité d’internet était de 1,4 Terabits par seconde, alors qu’il est désormais de 77 Tbps. Une meilleure interconnexion a permis de mieux distribué le contenu et les caches. Selon la firme d’analyse anglaise Mason, 98 % du trafic consiste désormais en contenus, et 45 % du trafic est du contenu provenant de CDN. Si en 1999, 70 % de la bande passante africaine gagnait les Etats-Unis, en 2011, 90 % de celle-ci part en Europe. Cela ne signifie pas que les Africains préfèrent désormais les contenus européens, mais que les contenus africains sont désormais plutôt hébergés en Europe qu’en Amérique.

. Les Big Data dans le commerce de détail – O’Reilly Radar
Le commerce de détail est entré dans l’ère des données, estime Gary Hawkins pour la Harvard Business Review : http://blogs.hbr.org/cs/2012/09/will_big_data_kill_all_but_the.html

Si les dépenses en marketing et promotion ont tendance à diminuer c’est parce qu’elles sont mieux utilisées. Le retour sur investissement progresse. Selon un rapport de Master Card, les consommateurs ont un impact fort sur le commerce de détail : http://newsroom.mastercard.com/press-releases/report-from-mastercard-the-i-cons-have-it-new-smart-consumers-set-the-pace-for-retail-change/

Pour les consommateurs, les données est le plus important facteur pour être fidélisé et recevoir des services personnalisés.

. Comment l’intelligence des affaires et les données rendent les exploitations agricoles plus efficaces – Slashdot
Une plongée technologique dans l’agriculture d’aujourd’hui – ou quand on surveille la traite et la composition chimique du lat avec son iPad ou un tracteur autonome depuis son iPhone.

. Votre lieu de travail en 2025 sera là où vous le voulez – BBC News
Selon un groupe d’experts, l’avenir du travail sera aux interfaces holographiques qui projetteront vos collègues jusque chez vous ; aux imprimantes 3D ; aux interfaces tangibles qui vous permettront d’interagir à distance et à plusieurs comme le montre le Recompose du MIT, une surface qui se déforme en la touchant virtuellement : http://tangible.media.mit.edu/project/recompose/

Du fait de ces changements, les travailleurs seront plus dispersés : nous aurons plusieurs carrières dans différents lieux… Mark Heraghty, directeur de Virgin Media, enfile les poncifs sur l’avenir du travail, sans évoquer une seule fois que ce ne sera peut-être pas si simple…

. Qu’arrivera-t-il après l’écran tactile ? – BuzzeFeed
Nous connaissons déjà une génération de gadgets qui font disparaître les écrans, comme la Kinect ou Leap. Quelles interfaces viendront remplacer l’écran tactile ? Pour Gabe Newell, les écrans tactiles devraient durer une dizaine d’années avant d’être remplacé par d’autres interfaces : http://venturebeat.com/2012/07/25/valves-gabe-newell-talks/. Lesquelles ? Des technologies gestuelles sans toucher, qui seront sensibles à des petits gestes plutôt qu’à de grands gestes, estime le fondateur de Leap Motion. Des caméras capables de percevoir la profondeur ou les émotions, estime un chercheur de chez Intel. Des interfaces sensibles à ce que l’on regarde, plutôt que ce que l’on touche…

. Comprendre le joueur moderne – Think with Google
Think with Google vient de publier une étude sur le comportement des joueurs en terme de recherche d’information, une communauté spécifique qui se caractérise par une réelle implication dans la recherche d’information, notamment avant la sortie d’un jeu.

. Clay Shirky : Comment l’internet transformera (un jour) le gouvernement – TED
En juin 2012, Clay Shirky était invité à TED. “Les gens qui expérimentent la participation n’ont pas le pouvoir législatif, et les gens qui ont le pouvoir législatif n’expérimentent pas la participation”. “Une nouvelle forme d’argumentation a été inventé ces dix dernières années. Une forme large, distribuée, à bas prix, et compatible avec l’idéal de la démocratie. Allons-nous la laisser aux programmeurs ? Où allons-nous nous en saisir pour transformer notre société ?”

. Mettre en place des laboratoires ouverts d’appareils – Smashing Magazine
A Helsinki vient d’ouvrir un Open Device Lab : http://opendevicelab.com dont le but est de mettre à disposition de toute la communauté le plus grand panorama de gadgets possibles afin de pouvoir travailler sur eux tous, comme on en trouve dans les laboratoires des grandes marques. Mais on commence à entre trouver également à Londres, à Brighton, Malmö, Berlin, Washington, Zurich… Viljami Salminen invite à en ouvrir d’autres à travers le monde et documente comment s’y prendre pour en ouvrir un…

. Polémique : la nouvelle imprimante 3D de MakerBot a-t-elle trahi l’open hardware ? – Framablog
La nouvelle imprimante 3D de Markerbot (la Replicator 2) est formidable, disait il y a peu Wired : http://www.wired.com/design/2012/09/how-makerbots-replicator2-will-launch-era-of-desktop-manufacturing/all/

Seul problème, ce nouveau modèle ne “serait” plus libre, tant dans ses sources de fabrication que dans le format de fichier numérique permettant de créer des objets en 3D. La dispute bat son plein. Makerbot est-il en train de construire une plateforme pour l’impression 3D en ayant intégré ce qui a fait le succès des plateformes fermées ? L’âge de la prédation s’étend…

. Yann Moulier Boutang : “Taxons toutes les transactions financières !” – Télérama.fr
Yann Moulier Boutang propose de taxer toutes les transactions financières. Pourquoi ? Parce que notre fiscalité est obsolète alors que le capitalisme est devenu financier : ce qui compte aujourd’hui n’est plus la production, mais la circulation. C’est donc elle qui faut taxer, ce qui pénalisera ceux qui font le plus transactions.
more from www.telerama.fr – Not Cached – Edit – Delete – Share▼ – Preview

. L’énergie ouverte et collaborative, c’est possible ! – OuiShare
“Aujourd’hui, les solutions disponibles sur le marché des énergies renouvelables suivent toutes le modèle des produits high-tech verrouillés à l’image des productions proposées par Apple. Le solaire, l’éolien et dans une moindre mesure l’hydraulique ne sont accessibles qu’au travers de systèmes complexes et totalement opaques sur lesquels l’utilisateur n’est pas en mesure d’intervenir”, rappellent Christopher Santerre et Geoffroy Levy pour Ouishare. Peut-il y avoir une alternative low tech qui redonne aux utilisateurs des moyens de contrôle et d’action, permette de relocaliser la production d’énergie et de la décentralisée ? C’est l’idée du projet Open Source Energy – http://opensourceenergy.wordpress.com – qui vise à la réappropriation de la production d’énergie au niveau de l’individu. Le premier prototype, l’Enercan, permet de transformer l’énergie musculaire en énergie électrique. Les outils conçus dans le cadre du projet OSE sont étudiés pour être facilement reproductibles et disponibles en open source. Un autre projet mené par ces étudiants de l’Ensci-Les Ateliers documente comment construire sa propre éolienne : http://opensourceenergy.wordpress.com/2012/03/08/auto-construire-son-eolienne-suite/

. Concevoir l’espace public avec les habitants : la concertation comme gage de « délicatesse urbaine » – Métropolitiques
La concertation est souvent déçue par la modestie et le pragmatisme et la prudence des habitants. Les habitants se situent bien sur le plan des usages, rappelle Gwenaëlle d’Aboville pour Metropolitiques, et leurs remarques interrogent surtout l’acteur public sur sa capacité d’écoute. “Ils nous invitent finalement à plus de délicatesse dans nos interventions sur l’espace public : une plus grande attention à l’existant, une meilleure prise en compte des usages, plus de finesse dans nos interventions d’aménageurs et un plus grand soin apporté à la programmation. On peut, a minima, se demander si cet urbanisme par touches ne serait pas complémentaire de nos outils d’aménagement plus lourds. On peut ensuite s’interroger sur sa plus grande durabilité. On peut enfin lui reconnaître un mérite, celui d’inventer, sans faire de bruit, un urbanisme à moindre coût. Dans un contexte de morosité économique, la concertation pourrait nous mettre sur la voie d’un urbanisme post-crise.”

. Toyota présente sa mini-citadine électrique mais ne la vend pas – RTL Auto
“Les capacités actuelles des véhicules électriques ne répondent pas aux besoins de la société, que ce soit en termes de distance parcourue, de coût ou de temps de recharge”, estime le président de Toyota qui a renoncé à vendre son nouveau modèle électrique, au profit de sa gamme de véhicules hybrides.

. Médias : 10 tendances tech aux Etats-Unis – Metamedia
A la conférence annuelle de l’Online News Association, Amy Webb a dressé sa liste très attendue des 10 tendances technologiques actuelles pour les médias en ligne (avec des exemples d’applications innovantes) : la vérification, la vidéo, la tarification dynamique, le design adaptatif, l’information produite par les algorithmes, la personnalisation, de nouvelles technologies de recharges, des réseaux sociaux ambiants… et les femmes.

. Présentéisme : l’autre visage (inquiétant) de l’absentéisme – LaTribune
Si l’absantéisme recul, quid du “présentéisme”, où la démission intérieure qui consiste à être présent au travail… mais totalement absent.

. DataCulture et ApiCulture – Christian Fauré
Vaut-il mieux ouvrir ses données ou ouvrir ses API ? “Les faits ont tranché : il y a un phénomène massif d’OpenAPI, là où l’OpenData n’a qu’un succès d’estime.” Les deux ne sont pas antinomiques, rappelle Christian Fauré et la finalité reste la même (publier ses données), mais via les API, l’emphase est mise sur leur interface et donc sur les manières de communiquer et d’interagir avec les données… La catalogage des requêtes devient plus important que le catalogage des données. En fait, estime Christian Fauré, les organisations qui ont du mal à se représenter les types de requêtes qui seront faites sur leurs corpus de données privilégieront l’accès aux données, les autres donneront la priorité aux actions que l’on peut faire avec les données tout en souhaitant garder la maîtrise de celles-ci. Enfin, si les données changent souvent, on a tendance à privilégier l’OpenAPI.

. Home Bubble : la gestion du foyer en ligne – Réseau Fing
Home Bubble – http://www.home-bubble.com – est un outil de gestion de l’administration du foyer permettant de stocker des documents administratifs et d’y ajouter des services spécifiques (alertes de fin de contrat, rapatriement automatique des relevés…).

Sur ces mêmes sujets

Les commentaires sont fermés.