A lire ailleurs du 5/10/2012 au 11/10/2012

Revue de web le 11/10/12 | Aucun commentaire | 680 lectures | Impression

. Les offres d’emplois, les nouvelles bonnes affaires du Boncoin.fr – Lemonde.fr
Après avoir révolutionné les petites annonces entre particulier, le marché internet de l’immobilier et de l’automobile, LeBonCoin.fr est en passe de devenir le premier site privé de recherche d’emploi (derrière Pôle Emploi). La simplicité, un modèle ?

. hop ! – ideactionary
Hop ! La valise qui vous suit.

. La Maison Blanche lance un concours pour promouvoir le “made in USA” – Usine Nouvelle
L’administration Obama vient de dévoiler un programme visant à accélérer les relocalisations et attirer les investissements étrangers. 40 millions de dollars y seront consacrés à partir de l’année prochaine via le concours Make it in America Challenge : http://www.commerce.gov/news/press-releases/2012/09/25/obama-administration-announces-40-million-initiative-challenge-busine.

. La nature à l’ère du numérique ! – Graphism
Geoffrey Dorne revient sur les projets d’Anders Hojmose – http://www.everyoneelse.net -, cherchant à se faire rencontrer nature et technologies. Le designer présente 3 projets : urban gardens, des capteurs de jardins qui alertent la communauté locale de leur état ; Birds in the city, une boite qui prend en photo des oiseaux dotée d’un QR code pour les observer ; Six Sense est un petit animal de bois qui indique la pollution ambiante et la communique sur le net. Video : http://vimeo.com/44194995

. Evaluer l’innovation sociale (.pdf) – FSG
L’approche traditionnelle de l’évaluation semble inappropriée lorsqu’il est question de l’évaluation des innovations sociales. En effet, les auteures du présent rapport soutiennent que la rapidité des changements sociaux et la complexité de l’environnement social constituent des embûches à l’évaluation. À la suite de la description des limites des approches traditionnelles, elles proposent de faire appel aux évaluations développementales, évaluations qui permettraient de mieux tenir compte des innovations, de la reddition de comptes, de la rigueur et de l’adaptation. Via http://observgo.uquebec.ca/observgo/

. Quitter Twitter et Facebook pour survivre – Thierry Crouzet
“Au début, nous n’étions pas nombreux sur les réseaux sociaux, nous pouvions passer outre la faiblesse inhérente à leur centralisation, séduits avant tout par les possibilités nouvelles qui nous étaient offertes. Avec le succès, de plus en plus de gens sont arrivés, par millions, par centaines de millions, un milliard maintenant et tout a changé.

Quand un opérateur peut quand il le désire envoyer un message à un milliard de personnes, quand il peut subrepticement influencer les informations qu’ils reçoivent (si si, les pubs sont des informations), ou la façon dont ils les reçoivent, quand il peut en assourdir certains, ou même en éradiquer d’autres sans le moindre procès, et que nul ou presque ne s’en inquiète, il n’est pas surprenant de noter un appauvrissement des fils de conversation, une dérive populiste, une télévisualisation du Web.” (…) “Le lieu où nous discutons n’est pas neutre sur la teneur de nos échanges.” J’appartiens à la famille des utopistes (ou vieux cons si vous préférez) qui ont cru que le net nous aiderait à changer notre organisation sociale pour nous offrir plus de liberté, plus d’équité, plus de respect mutuel, plus d’armes pour affronter les crises que nous traversons. J’ai fait l’éloge du cinquième pouvoir, de cette force sociale décentralisée qui échappe à tout embrigadement, et pendant ce temps nous avons laissé fleurir sur le web les plus grosses structures centralisées de tous les temps. Propriétaires, capitalistes, omnipotentes, dominatrices, impérialistes, elles ne nous aideront pas à éviter le mur vers lequel nous fonçons collectivement. Si nous continuons à les nourrir, nous nous passons la corde autour du cou.”

Nous devons nous réapproprier les fonctions sociales, estime Thierry Crouzet. On ne peut vivre activement sur Twitter et Facebook sans que cela affecte ce que nous sommes. “Nous ne pouvons pas défendre les monnaies libres ou le revenu de base, et nous contenter d’en faire la promotion sur les réseaux sociaux centralisés, par leur structure antinomique avec les idées mises en avant.” “Les outils influencent ce que nous écrivons”, rappelle très justement Thierry Crouzet.

. Le système d’information informatisé sur les élèves : ses contours, les risques, les axes d’intervention – Les déchiffreurs de l’éducation
Les déchiffreurs de l’éducation pointent du doigt les limites du système d’information de l’éducation nationale, qu’ils jugent opaque et peu sécurisé. Ils demandent un Etat des lieux, une minimisation des données, et l’instauration d’un contrôle externe.

. Les salariés menacés d’extinction par les distractions quotidiennes ? – Entreprise20.fr
La productivité des entreprises stagne. Les travailleurs du savoir sont noyés dans un quotidien professionnel, plombés par les processus, les réunions et les e-mails. La solution ne viendra pas des outils, mais de la culture et des habitudes, rappelle Frédéric Cavazza consistant à lutter activement contre l’email et les réunions intempestives, adopter de nouveaux réflexes et réprimander les comportements toxiques et revoir l’environnement et le rythme de travail.

. Et si on vidéosurveillait les policiers ? | BUG BROTHER
“La réduction du volume des données est une des bases du « respect de la vie privée par défaut » (« privacy by design »), qui stipule que la question de la protection des données se joue au niveau de l’architecture des systèmes de d’information. De la même manière que le risque sismique est pris en compte à chaque étape de la construction d’un bâtiment, cette théorie veut que les données personnelles soient protégées « à la source » par des systèmes qui se donnent justement pour objectif de segmenter l’information et qui fournissent un environnement favorable au respect des utilisateurs.”

. Open Legislative Data Conference : échanges riches et synergies pour l’avenir – Regards Citoyens
Regards citoyen revient sur son projet Law is Code, c’est-à-dire de proposer des outils de versionning en ligne pour discuter de propositions de lois.

Psychologik : Facebook ou la tentation totalitaire
Facebook est capable de détecter la teneur du contenu même de vos messages, en introduisant une modération automatique invitant à “discuter d’une manière positive”. Une intelligence artificielle peut-elle façonner les échanges en ligne ?

. Psychologik: Pourquoi les très jeunes enfants aiment les tablettes ?
Les enfants ne savent pas se servir naturellement des tablettes, rappelle le psychologue Yann Leroux. Mais dans l’univers des jouets qui leur sont accessibles, les tablettes permettent d’accéder à des univers de narration dans lesquelles les enfants prennent plaisir à s’y raconter et à s’y rencontrer.

. Une feuille de route pour l’utilisation des Big Data par le gouvernement américain – NYTimes.com
Aucune entité ne produit plus de données que le gouvernement américain, tant et si bien que l’administration américaine a annoncé une important initiative de recherche dans le domaine, au sein du gouvernement dotée de 200 millions de dollars. Début octobre, le gouvernement américain a diffusé une feuille de route – http://www.techamericafoundation.org/bigdata – pour lancer l’administration américaine dans les Big Data. “L’impact des Big Data a un potentiel de transformation aussi profond que l’a été l’internet lui-même”, indique le rapport.

. Quand les pirates nous font la leçon sur l’innovation – Modern Healthcare
Le pirate James Lancaster en 1601 a découvert les vertu des agrumes pour combattre le scorbut à bord de ses bateaux… Mais il a fallu attendre 264 ans, 1865, pour que l’équivalent du ministère britannique du commerce décide de rendre obligatoire le recours aux agrumes sur les bateaux. Entre temps, plus d’un million de marins ont perdu la vie à cause du Scorbut. L’invention n’est pas égale à l’innovation, rappelle le gourou de l’innovation Yu Wil. L’innovation se mesure par sa valeur au fil du temps.

. L’innovation par les employés chez Cisco – 15inno
Matt Asman responsable du bureau de gestion de l’innnovation de Cisco explique dans une interview l’approche de Cisco pour favoriser et développer l’innovation auprès des employés de la multinationale. “En entreprise, beaucoup de l’innovation se déroule de manière invisible”. Le travail de Matt Asman est donc de la rendre plus visible pour favoriser l’activité d’innovation, comme le fait son portail d’innovation interne, i-Zone, qui propose régulièrement des défis avec récompense pour favoriser l’innovation interne. Mais d’autres modules ont été mis en place comme une académie d’innovation, une formation d’innovation d’un petit groupe des meilleurs talents de l’entreprise qui vont résoudre des problèmes dans telle ou telle division. L’entreprise a même réfléchi à mettre en place des objectifs d’innovation dans sa mesure des performances des employés…

. Le développement durable des transports nécessite une approche top-down – The Atlantic
Aux Etats-Unis une étude – http://www.eurekalert.org/pub_releases/2012-10/osu-sph100112.php – souligne que le développement de transports plus durables fonctionne mieux quand la planification est organisée. L’étude qui porte sur 205 villes américaines entre 1980 et 2008 montre que si le transport n’est pas devenu plus durable sur cette période, les endroits où ce déclin a été moins fort qu’ailleurs sont ceux où les territoires ont organisé une réponse construite.

. Pour en finir avec les mythes prégnants du copyright et de l’argent – Framablog
“Le mythe selon lequel le monopole du copyright serait nécessaire pour que n’importe quelle sorte d’art rapporte de l’argent, ou tout simplement pour que cet art existe, est un mythe obscène perpétué par ceux qui ont quelque chose à gagner en écrémant les 90% de l’argent des artistes, les privant du même coup de l’accès a un public par un racket à l’ancienne.

Pouvons-nous, s’il vous plaît, passer à autre chose maintenant ?”

. L’internet des objets : le coût détermine-t-il les usages ? – Futuribles
Sigfox – http://www.sigfox.com/fr/ – est une entreprise toulousaine dans laquelle Intel a investi 10 millions d’euros. Sigfox propose une technologie de radiocommunication bas débit, qui consomme peu et nécessite peu d’antenne pour couvrir un vaste territoire, mais qui est suffisant pour gérer des milliers d’objets qui n’ont pas besoin d’envoyer d’énormes quantités de données. Une solution pour connecter l’internet des objets d’une manière peu chère ?

. Le pouvoir du Kawaii : voir des images mignonnes favorise un comportement prudent – PlosOne
Selon une étude japonaise, observer des images mignonnes, comme celles de gentils petits chats favorise certains comportements, comme la prudence ou certaines formes de concentration ciblées.

. La moitié des faits que vous connaissez sont probablement faux – Reason.com
Samuel Arbesman de la Fondation Kaufman est l’auteur de “La demi vie des faits : pourquoi tout ce que nous connaissons a une date d’expiration”. Le chercheur s’inquiète que de plus en plus de nos décisions s’appuient sur des connaissances fausses, qu’on traîne avec nous depuis l’école ou la fac. Les données scientifiques doublent tous les 15 ans, et leur taux de croissance serait environ de 4,7 % par an depuis le 17e siècle. Les connaissances d’une génération de chercheurs s’avèrent donc fausses au bout d’une génération ou deux, 30 à 45 ans. Nous avons tendance à savoir ajouter de nouveaux faits à ceux que nous connaissons déjà, plus qu’à assimiler de nouveaux faits qui contredisent ce que nous pensions. Le fait de savoir que nos connaissances ont une durée de vie limitée et qu’il faudra les remettre en cause serait déjà une bonne base, estime le chercheur.

. Votre compte Facebook pourra être utilisé pour accéder aux services publics – The Guardian
Le Guardian annonce que le gouvernement britannique envisage de dresser une liste de sites certifiés permettant de s’identifier aux sites du portail public, gov.uk. Pourra-t-on accéder depuis Facebook aux informations publiques ?

. Véhicules électriques: création d’un répertoire national des bornes – Le Point
Le gouvernement, la Caisse des Dépôts, ERDF, PSA, Renault ont annoncé la création d’un répertoire national des bornes pour recharger les véhicules électriques.

. Marketer son application mobile : et si le « homemade » suffisait ?
“L’achat intégré est bien parti pour être le modèle de référence en matière d’application mobile. En effet, très peu d’utilisateurs sont prêts à payer directement pour utiliser une application qu’ils ne connaissent pas et dont ils n’ont aucun ressenti. En effet, l’achat sur le Store constitue une barrière psychologique forte : plusieurs études montrent que les utilisateurs rechignent à investir de l’argent dans une application mobile, même pour une somme très faible (un euro ou moins).”

. Combien gagne un artiste avec la distribution digitale (Spotify, iTunes, Deezer) ?…- Presse-Citron.net
Dans le détail, combien gagne des artistes musicaux avec leur musique sur le net…

. « Bientôt on écrira la loi sur internet » – Netpolitique
De #geonpi aux réflexions du député Christian Eckert, Stan Magniant, esquisse une réflexion sur comment écrira-t-on la loi demain ? On pense à Clay Shirky qui évoquait récemment à TED ce problème. Mais Magniant lui donne de la matière en pointant vers les expérimentations des parlements britanniques, japonais, danois ou Suisse permettant aux citoyens de commenter en ligne les propositions de loi.

. De l’entreprise Cybernétique au Cyberspace – LeCreis
Dans un colloque de 1998, Guy Lacroix mettait en perspective comment l’innovation permanente nous plonge dans un présent sans épaisseur où le changement, sans finalité, se nourrit de lui-même. L’informatisation est une réussite technique, mais s’est avérée un cuisant échec social, explique le chercheur en revenant sur les travaux des premiers cybernéticiens, qui annonçaient déjà l’automation dès les années 50. Mais “l’asservissement aux machines escamote l’asservissement des hommes à d’autres hommes ; elle ramène la question de l’exploitation de l’homme par l’homme à une simple question de maturité technologique.” La révolution de l’internet, qui nous promet des machines capables de raisonner et d’apprendre pourrait bien s’avérer aussi problématique que l’automation…

. L’Open Hardware veut s’ouvrir au grand public- Owni.fr
Mathilde Berchon pour Owni.fr revient sur le mouvement Open Hardware, après l’Open Hardware Summit et la World Maker Faire, en pleine structuration. Reste que le mouvement doit encore se définir : le mouvement n’est pas encore structuré par une association – même si l’Open Hardware Association est peut-être en passe de le devenir : http://www.oshwa.org – et ne propose pas un choix de licences claires. Mais les choses se précisent. L’Open Hardware ne restreint pas l’usage, comporte une licence de conception ouverte et inclut les fichiers nécessaires à la reproduction de l’objet, se soustrait aux brevets et ne restreint pas le reverse engineering. Le mouvement veut également prendre en compte la facilité d’accès aux machines. Mais la question du passage à l’échelle de nombre de petites start-ups est désormais la question. MarkerBot et son replicator 2, une modèle d’imprimante 3D non ouvert, interroge en profondeur la communauté qui depuis l’origine s’identifie à l’Open Source.

. Google Wallet pour les contenus web – State of Search
Google s’apprête à adapter son Google Wallet aux contenus web, permettant aux gens de s’abonner aux contenus d’un site depuis leur compte Google et simplifiant l’authentification pour les éditeurs. Exemple de contenu : http://content.dk.com/knitting/starting/starting-to-knit.html

. Le brevet utilisé comme une épée – NYTimes.com
Charles Duhigg pour le New York Times vient de publier un article sur le rôle des brevets dans la guerre économique et comment celui-ci est utilisé parfois pour limiter la concurrence en faisant tomber plus innovant que soi dans une guerre juridique. Le système des brevets logiciels est décrit par nombre d’experts, juges, économistes et entrepreneurs comme un facteur qui empêche l’innovation. Selon une étude de Stanford, 20 milliards de $ ont été dépensés en procès et achats de brevets ces deux dernières années (soit 8 fois le coût d’une mission d’exploration de la planète Mars). En 2011, pour la première fois, les dépenses d’Apple et Google pour les procès liés aux brevets et les achats de brevets ont dépassé les investissements en R&D pour développer de nouveaux produits.

. E-mail, tchat : communiquer en silence pour mieux travailler ? – Rue89 Eco
Les salariés, parfois voisins de bureau, travaillent de plus en plus par messagerie. Un outil d’entraide, certes, mais qui déconcentre et déresponsabilise. Les échanges par e-mail ou par tchat évacuent les décisions et la communication et participent à la dégradation du climat de travail estime la chercheuse Cindy Felio. D’où le fait qu’on filtre, se déconnecte, se désactive… Et tentent de mettre en place des règles de fonctionnement des échanges.

. L’IRM fonctionnelle : « Salut, je suis ton cerveau et je vais t’envoyer en prison » – Rue89
Marine Marck pour Rue89 évoque l’histoire d’une femme condamnée pour meurtre en Inde en partie parce qu’une imagine cérébrale fonctionnelle a montré que son cerveau réagissait à certaines informations montrant qu’elle avait déjà eut une expérience, des souvenirs lié au meurtre dont elle était accusée. L’utilisation de l’IRM est en pleine expansion dans les tribunaux, tant et si bien que certains évoquent déjà le “neurodroit” pour désigner l’avenir de la justice. Si ces techniques n’ont pas encore été utilisées en France, ce n’est pas le cas dans les cours étrangères. Selon un rapport sur le sujet – http://www.strategie.gouv.fr/content/le-cerveau-et-la-loi-ethique-et-pratique-du-neurodroit-note-danalyse-282-septembre-2012 -, les résultats actuels sont trop imprécis. Cela ne signifie pas qu’il ne faut pas former et sensibiliser les juges et étudiants en droit à ces techniques – et à leurs limites – estiment certains experts.

. Vers la fin de Twitter comme ressource informationnelle ? – CaddE-Réputation
Twitter est-il en train de se replier sur lui-même, comme l’avait MySpace, au risque d’y perdre sa souplesse de fonctionnement pour une maîtrise totale de son fonctionnement ? La fermeture des plateformes est-elle ce qui les tue ?

. Le Manuel de l’opendata — Open Data Handbook
Traduction en français de l’Open Data Handbook de l’Open Knowledge Foundation.

. La Hadopi s’intéresse aux digital natives, et c’est tant mieux – Numerama
“Les plus jeunes, qui utilisent quotidiennement YouTube, Facebook, MegaVideo (en son temps), ou Deezer, auront-ils le même rapport au droit d’auteur et à la diffusion des oeuvres que les plus âgés des digital natives, qui ont utilisé massivement des outils P2P comme eDonkey / eMule, ou BitTorrent ?

En d’autres termes, lorsque vous êtes nés dans un environnement où le droit d’auteur est un droit à l’accès aux oeuvres régulé par des société privées (un “droit de lire”), ressentez-vous le même besoin de faire évoluer le droit d’auteur que lorsque vous êtes nés avec l’idée que le droit d’auteur était un droit à la diffusion des oeuvres (un “droit de partager”) ?

L’avenir du droit d’auteur appartient aux nouvelles générations, qui devront casser les traités ancestraux qui ont figé dans le marbre des règles qui paraissent aujourd’hui désuètes. Mais en ressentiront-elles réellement le besoin ? Pas sûr.”

. FormLab : les imprimantes 3D hautes définition – TechHive
Sur Kickstarter, FormLab http://www.kickstarter.com/projects/formlabs/form-1-an-affordable-professional-3d-printer – propose de construire des imprimantes 3D hautes définition pour moins de 3000 $ !

. Startup = Growth
L’investisseur Paul Graham revient sur ce qui différencie les start-ups des autres créations de sociétés. “La start-up est une entreprise destinée à la croissance rapide”. La rapidité de croissance est donc la boussole de toutes les décisions des entrepreneurs de start-ups. Le taux de croissance des start-ups doit se mesurer par un nombre toujours en progression de nouveaux clients par mois (il est de 5 à 7 % par semaine pour Y Combinator).

. Vers une “data-sociologie” ? Tour d’horizon des techniques de collecte automatisée de données sur le web – QUANTI
Pierre Mercklé explique simplement les techniques de collecte automatisée de données sur le web pour les sciences sociales.

. Retrouver la productivité – Metropolis Magazine
La Commission européenne a récemment publié une étude pour promouvoir le design comme vecteur de croissance essentiel pour transformer les politiques publiques. Malheureusement, regrettte Christian Guellerin, président de Cumulus, l’association internationale des universités et écoles de Design, le rapport mentionne à peine le rôle de l’enseignement du design et la nécessité de développer l’enseignement du design. Pourtant, si le design s’avère demain avoir une telle importance, la formation des jeunes créateurs est une question cruciale, surtout s’il s’avère que demain, ils deviennent les principaux entrepreneurs de la prochaine économie, si l’économie de la contribution remplace celle de la consommation.

. Ce que pèse internet dans l’économie mondiale – Challenges.fr
Selon un rapport de l’OCDE –
http://www.oecd.org/sti/interneteconomy/ieoutlook.htm – les TICs sont un moteur de croissance qui emploie 14 millions de personnes. Sur les 250 firmes les plus importantes du secteur, 82 sont américaines et seulement 10 sont françaises et leurs revenus totalisent 4 000 milliards de dollars.

. Comment le mouvement Maker planifie de transformer l’économie américaine – TIME.com
La prochaine étape du mouvement Maker est ce que Chris Anderson et d’autres ont appelé l’industrialisation du mouvement Maker. En d’autres termes, le déplacement de ce qui reste un phénomène largement amateur dans le domaine commercial, qui permettra aux fabricants individuels de générer des revenus à partir de leurs conceptions et de produits. “L’e-commerce c’était juste une nouvelle façon de vendre des produits existants. Que faire si nous avons une nouvelle façon de fabriquer de nouveaux produits ?”

. #1 Paul Ariès : la sportivation de la vie – Dailymotion
“Tant que nous aurons la tête formatée par l’économisme, c’est à dire par l’idée que le plus serait forcément égal à mieux, nous irons chercher la solution à l’ensemble de nos problèmes dans le toujours plus”, explique Paul Ariès. Notre société a sombré dans la démesure. On en connait les conséquences. L’individu comme la société va chercher les mesures dans le réel, jusqu’à l’excès. Le défi du XXIe consiste à retrouver nos limites “ce qui suppose d’en finir avec la sportivation de la vie, l’idéologie sportive”. La sportivation de la vie c’est le sport comme modèle, c’est la compétition, la mesure appliqué à tout. “Le productivisme a pénétré en nous, au sein de notre corps, de nos têtes, de nos sentiments”. Dans notre société hypercapiliste, on danse seul. “Le corps capitaliste est sur le plan physique, un corps dompté”, un “corps-machine” qui nous adapte dès l’enfance à une société boulimique, hyperconsumériste. La sportivation de la vie nous insensibilise en introduisant la mesure, la compétition, la hiérarchisation en chacun de nous.

. La démocratie liquide, ça vous dit ? – Courrier international
Le logiciel libre LiquidFeedback qui permet à des organisations (notamment le parti pirate) de prendre des décisions d’une manière très participative, n’est pas sans biais rappelle Courrier International. Il favorise une “dictature des actifs”, surtout s’ils ne sont pas assez nombreux.

. Manifeste citoyen pour une ville coopérative – Forum Éco Cité
“Aujourd’hui, nous citoyens et professionnels collaboratifs,
nous affirmons :
- notre volonté de participer de nos mains à la ville de demain ;
- notre souci très marqué pour le bon usage des deniers publics et une sobriété dans les projets, qui n’empêchent pas de créer des espaces à haute qualité d’usage ;
- notre souhait que soient introduits des modes de gestion moins lourds que les marchés publics;
- notre expertise à co-construire ensemble pour croiser nos regards, enrichir nos pratiques
- Nous demandons une modification de la réglementation dans certains espaces publics où pourrait être introduite la notion de « responsabilité citoyenne », pour réduire le frein lié à la sur-responsabilisation pénale du maire qui de nos jours, étouffe de nombreuses initiatives innovantes.”

. Qu’est-ce que la neutralité des API – The API rating agency
L’API rating agency s’intéresse à l’économie des API. Dans un de leurs derniers billets, ils évoquent la neutralité des API, qui consiste à appliquer les principes de la neutralité du Net aux API (pas de discrimination, servir le premier venu). Or, les conditions de services des API respectent rarement ces principes. Pour Jonathan Zittrain, les principes de la neutralité du Net devraient pourtant s’appliquer également aux API : ils doivent fournir des offres neutres, d’autant plus quand ils ont une position dominante. API rating agency esquisse quelques premières règles… Forcément essentiel.

Sur ces mêmes sujets

Les commentaires sont fermés.