A lire ailleurs du 26 octobre au 8 novembre 2012

Revue de web le 08/11/12 | Aucun commentaire | 666 lectures | Impression

. Repenser les services gouvernementaux en ligne – TechPresident
Après le gouvernement américain (qui a publié sa feuille de route en avril), le gouvernement britannique vient de publier sa stratégie numérique – http://publications.cabinetoffice.gov.uk/digital/ pour développer des sites internet que les gens préfèrent utiliser. Le but afficher : augmenter l’usage des sites publics en réalisant une conception centrée sur l’utilisateur, conçu pour tous les usages (notamment mobiles) et ouverte.

. BitTorrent et eMule s’écroulent en Europe, en proportion du reste – Numerama
Selon le dernier rapport de la société Sandvine – http://www.sandvine.com/downloads/documents/Phenomena_2H_2012/Sandvine_Global_Internet_Phenomena_Report_2H_2012.pdf – le P2P a reculé dans le trafic internet global et ne représente plus que 18,9 % du trafic contre 29,7% il y a 6 mois. Une baisse relative, liée à la progression du streaming. Les services de divertissement en temps réel représentent entre 33 et 50 % du trafic selon les pays en Europe. “Selon nos observations, les pays avec les chiffres de divertissement en temps réel les plus bas ont typiquement un trafic de partage de fichiers supérieur, ce qui nous amène à croire que les abonnés utilisent probablement des applications comme BitTorrent pour se procurer des contenus audio et vidéo qui ne sont pas disponibles autrement dans leur région”.

. 5 leçons scientifiques du succès de Nate Silver | Matières Vivantes
Tom Roud revient sur le succès de Nate Silver – le premier psychohistorien ! -, qui a réussi à prédire, état par état, les résultats de l’élection américaine. Après avoir prédit les résultats de 2008, Silver a confirmé que son modèle était valide. Le modèle de Silver repose sur l’idée que les populations socio-économiquement similaires votent de la même façon. Sa modélisation est simple et montre qu’on peut modéliser un système complexe si on identifie correctement les “causes premières”.

. Pourquoi les choses se brisent-elles ? – Wired.com
La défaillance d’un produit est difficile à comprendre. Elle ne dépend pas seulement de la façon dont le client utilise le produit, mais également des propriétés intrinsèques de chaque partie, de ce qu’elles font et de comment ces matériaux répondent aux conditions dans lesquelles ils sont utilisés. Robert Capps, pour Wired, enquête sur la fiabilité et les fiascos liés aux échecs du contrôle qualité.

. Et VOD la galère – Ecrans.fr
“Au final, il faut vendre un film “environ 400 fois” pour rentabiliser sa seule mise à disposition en VOD.”

. Le doigt d’honneur fiscal d’Apple – Owni.fr
Apple ne fait pas exception à l’optimisation fiscale de ses revenus. Comme Google – http://owni.fr/2012/10/31/12-milliards-google-irlande-fisc-redressement/ – Apple n’a payé que très peu d’impôts en France : 7 millions…

. Les Big Data pour les compteurs intelligents – Technology Review
La start-up AutoGrid – http://www.auto-grid.com – collecte des données provenant de compteurs intelligents afin de créer “un cerveau” de la grille, estime son fondateur, Amit Narayan, afin de prédire la demande et mieux y répondre.

. Le Pakistan utilise les smartphones pour traquer l’épidémie de dengue – Technology Review
L’an dernier, la ville de Lahore, au Pakistan, a été frappée par la pire épidémie de fièvre de dengue dans son histoire. La maladie transmise par des moustiques a infecté quelque 16 000 personnes et tué 352 vies. Cette année, la dengue n’a affecté que 234 personnes et n’a fait aucun mort. La raison ? Un système de détection précoce de l’épidémie basée sur l’outil de prédiction de la dengue de Google http://www.google.org/denguetrends/ Grâce à une flotte de smartphone, les lieux à risques ont été marqués et traités dans les délais.

. Les compteurs intelligents ont aidé à la restauration d’internet après le passage de l’ouragan Sandy – Technology Review
Les compteurs intelligents de Pepco, ont permis à l’entreprise de savoir plus précisément où l’ouragan Sandy avait fait le plus de dégat et d’intervenir plus rapidement pour restaurer l’électricité et l’internet.

. Restez éloigné de votre télécommande – Technology Review
Ketan Banjara, cofondateur de PredictGaze – http://www.predictgaze.com – n’utilise plus de télécommande chez lui. Pour arrêter sa musique, il met un doigt sur ses lèvres et quand il se lève de son canapé, son écran de télé se met en pause. PredictGaze est une startup qui utilise la détection du regard et la reconnaissance des gestes et du visage pour créer des moyens naturels pour contrôler son environnement électronique.

. Le dilemme capitaliste – NYTimes.com
Clayton Christensen, auteur du Dilemme de l’innovation affirme que quelque soit le vainqueur de l’élection présidentielle américaine, le nouveau président sera confronté à la question du dilemme capitaliste. Si la question demeure comment améliorer l’économie américaine, les réponses demeurent de trois types : l’autonomisation des innovations, le maintien des innovations ou l’efficacité des innovations. “Nous devons rétablir l’équilibre entre l’autonomisation et l’efficacité des innovations”, estime le spécialiste.

. Les neuromythes en éducation : les malentendus – Frontiers in Educational Psychology
Une récente étude auprès de 242 enseignants du primaire et du secondaire a montré que la moitié d’entre eux croyaient en des neuromythes, c’est-à-dire en de fausses croyances sur le fonctionnement du cerveau pour l’apprentissage. Les enseignants les moins enclins à croire ces mythes sont ceux qui lisent le plus de magazines de vulgarisation scientifiques.

. Hummingbird, l’Arduino pour les petits – Gizmodo
Hummingbird est un kit Arduino pour les enfants : http://www.hummingbirdkit.com

. Le routage, enjeu de cyberstratégie – Lois des réseaux
L’internet est devenu un espace stratégique dont il est crucial de comprendre l’architecture, explique Kavé Salamatian dans une interview très pédagogique sur son fonctionnement et notamment le fonctionnement des routeurs qui permettent la distribution des adresses. “Des univers entiers, comme Facebook ou Google, échappent au DNS. Le nommage est moins important que la garantie de connectivité”. L’interconnexion entre domaines est la zone grise de l’internet, rappelle encore le spécialiste. “Il y a des signes de morcellement de l’internet : la Chine, l’Iran, le Japon… Mais le morcellement sera effectif quand la longueur d’un trajet diminuera… Pour l’instant, le diamètre de l’internet est encore en expansion.

. Internet : The TimeLine
Un profil Facebook pour retracer l’histoire de l’internet.

. Microsoft retire Windows Live Messenger en faveur de Skype – The Verge
Skype a mangé MSN.

Code For America” réinvente le gouvernement pas à pas – ReadWriteWeb
Michael Tchong est passé à l’accélérateur de projet de Code For America et nous parle des start-ups à venir dans le secteur de l’open gov. Comme MindMixer – http://www.mindmixer.com (un outil pour créer des communautés locales comme Améliorer San Francisco : http://www.improvesf.com ) -, http://captricity.com transforme vos documents papier en données numériques…

. Liens illégaux : Twitter masque les tweets incriminés mais ne les supprime pas – Zdnet
“Twitter s’attaque aux liens renvoyant vers des contenus piratés. Avec sa nouvelle politique, le site explique qu’il ne supprimera pas les tweets incriminés, mais les remplacera par des messages pédagogiques “pour plus de transparence.”

. Internet devient-il de plus en plus monopolistique ? – JDN Média
Le pourcentage de l’audience des 10 plus grands sites français est toujours plus fort. Alors qu’il représentait 24 % de l’audience en juillet 2008, elle représente 38 % en juillet 2012. Le web est de plus en plus oligopolistique…

. Web APIs 101 – Christian Fauré
Le développement d’API (interfaces de programmation) est devenu une question industrielle : c’est là que les spécialistes du web viennent concurrencer les acteurs historiques. Les API sont des guichets automatiques destinés aux machines pour que les logiciels dialoguent entre eux. Parce que ce sont des interfaces non-visuelles, elles peuvent facilement passer sous le radar des décideurs. “Dans une société automatisée, celui qui ne maîtrise pas ses propres capacités d’automatisation risque soit d’être exclu du périmètre industriel soit de devenir lui-même le serviteur de ceux qui auront mieux réussi que lui en lui imposant ses logiciels et ses algorithmes”. “L’enjeu pour une organisation n’est pas de s’adapter au web, mais d’adopter le web”. Et publier des interfaces de programmation n’est pas publier des données, tout un travail de conception et de stratégie doit être mis en place, rappelle le consultant Christian Fauré.

. Wikipédia (toujours) prof de raison – Owni.fr
Antonio Casilli revient sur le vandalisme dans Wikipédia pour montrer que celui-ci est particulièrement le fait d’adolescents. Le sabotage n’est pas tant une guérilla culturelle contre une hégémonie intellectuelle oppressante qu’un double renversé des wikipédiens dans leur ensemble. Les préoccupations culturelles, la composition démographique et les intérêts des utilisateurs s’adonnant au vandalisme ne diffère pas considérablement du profil des contributeurs réguliers de Wikipédia. Wikipédia montre que la connaissance n’est pas tant une collection de notions qu’un processus de collaboration en formation, rappelle le sociologue. Le vandalisme stimule les comportements pro-sociaux, la vigilance participative, moteur de la gouvernance de Wikipédia. “Ainsi, ils obtiennent le résultat paradoxal de favoriser la coopération par l’abus, la participation par la discorde – et la connaissance par l’ignorance.”

. Le logiciel dévore le monde… depuis les États-Unis – L’Âge de la multitude
Marc Andreessen, le concepteur de Mosaic, le premier navigateur graphique devenu depuis financeur de start-ups, rappelle que le “logiciel dévore le monde”. C’est-à-dire que l’ère du pure playing est terminée : le logiciel va s’immiscer dans tous les secteurs de l’économie, s’hybrider avec le matériel et affecter les positions et niveaux de marge de tous les acteurs en place, comme l’ont montré Apple, Google et Amazon et la transformation des secteurs de l’industrie culturelle, de la publicité, des médias et de la vente de détail. Mais cela va s’étendre à tous les secteurs… : transports, tourisme, infrastructures urbaines, banques, l’éducation, la santé, l’administration… Le logiciel s’insère dans la chaîne de valeur et renforce la concentration des marchés. La renaissance du hardware ne s’oppose pas à ce constat, pour autant qu’on assimile le fait que le fabricant de hardware va de plus en plus avoir tendance à devenir un sous-traitant de l’opérateur logiciel, estime Nicolas Colin. C’est donc dans le secteur du logiciel que la France doit prendre de l’avance, conclut Nicolas Colin… Nous en sommes loin. Nous avons besoin de soutenir ce secteur, de lui apporter le capital de développement nécessaire et de lui créer un environnement juridique adéquat.

. L’étrange cameraman qui pousse la surveillance publique dans ses limites – GeekWire
GeekWire revient sur les vidéos d’un homme qui s’amuse à prendre des vidéos de gens pour interroger notre rapport à la surveillance publique. Ses vidéos montrent nombre de réactions hostiles, alors que nous sommes déjà tous l’objet de surveillance. Reste que la différence entre une caméra de surveillance et un homme portant une caméra repose pour beaucoup sur l’intention. Qu’en sera-t-il demain quand nous porterons tous des lunettes Google ?

. Couvrez ces données que l’on ne saurait voir – Libertic
Claire Gallon de Libertic revient sur les rumeurs de tarification des données de l’Open Data français pour les disperser. La circulaire du 26 mai 2011 a tranché et a instauré le principe de gratuité, rappelle-t-elle. La dissolution d’Etalab était attendue, rappelle-t-elle également. Placer l’open data français sous la tutuelle du nouveau service de modernisation de l’action publique devrait plutôt permettre au mouvement de devenir plus ambitieux. Par contre, elle s’inquiète, plus légitimement de la multiplication des conflits liés aux données fermées et au fait que l’open data demeure encore trop souvent, en France, une posture de communication, alors que nombres d’indices montre chaque jour les entraves fait au droit d’accès à l’information publique. L’interdiction faite de créer un comparateur de tarifs de consultations des médecins par exemple ou l’action de l’ordre des chirurgiens dentistes contre un site d’information sur les dentistes de gardes… ou l’initiative d’Ovni entravée par les préfectures de répertorier le nombre d’agents de polices municipale par commune. “Allons-nous continuer d’assister à de l’open data gadget qui ne libère que les informations accessibles par ailleurs ?” “Si l’open data ne devait libérer que des données consensuelles, sans remettre en question certaines pratiques, nous passerions à côté des objectifs et opportunités de ce projet social. Or cela requière du volontarisme politique qui fait encore cruellement défaut.”

. Anthropologie des start-ups de taille moyenne – RibbonFarm
Venkatesh Rao observe le monde des start-ups en anthropologue sous l’angle des dimensions culturelles. Sont-elles des tribus ou des religions ?

. Une étude des liens entre pauvreté et mauvaise prise de décision – The Conversation
Selon une étude publiée par Science – http://www.sciencemag.org/content/338/6107/682 – la pauvreté pousse les gens à se concentrer sur leurs besoins à court terme au détriment de leurs besoins à plus long terme et les conduit à prendre de mauvaises décisions. La pauvreté conduit à des changements attentionnels qui peuvent expliquer le surendettement.

. “La ville de demain doit permettre de recréer du lien social” – L’Atelier
Pour Stéphane Cagnot de l’agence Dedale, l’intégration des nouvelles technologies dans la ville du futur doit avant tout permettre de recréer du lien social, plutôt que d’homogénéiser l’espace urbain.

. L’alchimie des tiers-lieux – Millenaire3
Il ne suffit pas de mettre un peu de connexion internet et de jolis sofas pour créer des tiers lieux qui attirent du monde, rappelle Nicolas Nova. Une des clefs du succès repose dans les groupes d’individus qui se rassemblent dans ces endroits liée à la communauté d’un secteur, à des personnalités têtes de réseau ou à l’organisation régulière d’évènements. D’où l’échec de bien des télécentres ou des lieux de location de bureaux. Il faut d’abord parler d’envie, de ce qui motive les gens à venir dans ce type d’endroits.

Réalité augmentée : influer sur la taille des aliments pour calmer votre appétit – Journal du Geek
La réalité augmentée pour tromper notre appétit ? Vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=YftfOWT-0LM&feature=player_embedded

. Véhicules électriques : un Livre Vert pour développer les infrastructures de recharge publiques – ActuEnvironnement
Louis Nègre, sénateur UMP des Alpes Maritimes a remis son rapport sur le développement des infrastructures de recharges publiques pour les véhicules électriques : http://www.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Livre_vert_L-_NEGRE_Infrastrucutres_recharge_pour_les_vehicules_decarbones.pdf. Un guide pour accompagner le développement des bornes électriques : 4 millions de points de recharges sont prévus pour 2020 pour permettre à 2 millions de voitures de rouler.

. scuffN
La musique en réalité augmentée ! Grâce à un petit appareil qui capte vos mouvements, vous pouvez jouer de la musique sans instruments…

. Universal Analytics : Google frappe très fort ! – Web Analytics by altima
Google s’apprête à transformer Google Analytics en permettant notamment de mieux suivre les utilisateurs quelque soit les terminaux qu’ils utilisent.

. Qu’est-ce que l’Open Data change aux processus de concertation ? – Fing
La concertation en ligne nécessite d’étendre la durée du recueil et du partage d’information, de mettre en place des médiations humaines et des outils et d’ouvrir les processus de concertation jusqu’à la co-décision. Ou comment l’open data mène à l’open government.

. Les avantages de la Silicon Valley entrent à la maison – NYTimes.com
Les plus florissantes start-ups de la Silicon Valley rivalisent d’imagination pour retenir leur personnel et leur faciliter la vie afin qu’ils travaillent toujours plus. Désormais, les voilà qui proposent de faire le ménage chez leurs employés, afin de minimiser les distractions et les sources de tension qui risquent d’inhiber leur créativité. Maintenant que le travail a pénétré l’intimité familial, le entreprises tentent d’atténuer l’impact de la vie familiale sur le travail !

. Touchy
Intéressant concept artistique d’une caméra humaine. Un homme porte une caméra sur la tête qui le laisse aveugle tant que vous ne le touchez pas.

. Les données des appels téléphoniques révèlent comment le rythme de vie s’accélère en ville – Technology Review
Une étude sur les appels téléphoniques montre la différence du nombre de contact et de rythmes entre des utilisateurs de mobiles citadins et banlieusards. Les résultats montrent clairement une loi de puissance : ceux qui vivent dans les plus grandes villes ont plus de contacts qu’ils accumulent à un rythme plus rapide et soulignent l’accélération des interactions humaines dans les villes.

. Cinq idées pour réinventer la France à l’ère du numérique, par Tariq Krim – Le Point
Tariq Krim, le fondateur de Netvibes et Jolicloud esquisse 5 idées pour réinventer la France à l’heure du numérique. L’accès à la prévention moderne de soins pour tous. Eradiquer l’analphabétisme numérique. L’Etat 100 % numérique en 5 ans. Le développement de l’impression 3D. Un Chief Technology Officer pour harmoniser la politique de l’infrastructure technique de l’Etat.

. Open Data et e-administration réunis dans le même secrétariat général – Numerama
“Matignon a créé un secrétariat général pour la modernisation de l’action publique, qui aura notamment en charge le développement de l’administration électronique et de l’Open Data.”

. Au rapport! | Conversation avec Jacques Attali – Lexpress
Les réformes nécessaires sont toujours les mêmes : “favoriser la mobilité sociale ; promouvoir l’économie de l’intelligence ; écarter les classes dirigeantes assis sur leurs rentes ; accepter le progrès technique et toutes ses conséquences.”

. La démocratie participative absorbée par le système politique local – Métropolitiques
“Alors que les dispositifs participatifs ne cessent de se multiplier, l’abstention aux élections locales n’a jamais été aussi forte. Loin de renouveler la « démocratie locale », les expériences de participation tendent plutôt à renforcer des pouvoirs locaux de moins en moins proches de leurs citoyens.” Pour Rémi Lefebvre, l’impératif participatif se traduit notamment par la démultiplication des conseils de quartier qui se démultiplient à tous les stades de participation (urbains, départemental, régional…). Mais ces initiatives participatives demeurent floues, sans objectifs, sans contraintes juridiques, descendantes plus qu’ascendantes… La France semble célébrer l’avènement d’un droit à la participation sans qu’il soit précisé ce à quoi il est désormais permis de participer. La démocratie participative ne remet pas en cause la démocratie représentative : le rôle des citoyens se limite le plus souvent à départager les élites locales. Pourquoi ? Rémi Lefebvre pointe rapidement la suprématie des exécutifs locaux et l’atonie des contre pouvoirs. La démocratie locale, illisible, est devenue une démocratie de l’abstention. Le cumul des mandats favorise la régulation oligopolistique, l’inamovibilité électorale et la perte de représentativité sociale de la démocratie locale. Bref, les dispositifs participatifs n’introduisent que des changements cosmétiques.

. NetPublic » Les enfants sont des mutants : Comment le numérique transforme leur cerveau
Alors que la défenseure des enfants doit remettre prochainement au Président de la République un rapport sur le comportement des enfants face au numérique et que l’Académie des Sciences doit publier un rapport sur le cerveau face aux écrans, NetPublic décrypte la grande variété d’avis de spécialistes du sujet. Voir également le dossier du Nouvel Obs : http://tempsreel.nouvelobs.com/l-enquete-de-l-obs/20121025.OBS7097/nos-enfants-ces-mut-nts.html

. Move commons, les creative commons pour les projets et les organisations – SavoirsCom1
Move Commons – www.movecommons.org – est un système de marqueurs pour permettre à toute initiative, collectif ou organisation non gouvernementale de déclarer simplement les principes auxquels elle adhère et de les afficher. C’est un peu le principe de Creative Commons appliqué non pas aux œuvres, mais aux projets, aux organisations et à toutes sortes d’initiatives.

. I Have A Dream : une loi pour le domaine public en France ! – :: S.I.Lex
Lionel Maurel, dans la perspective de la loi sur le Patrimoine 2013 dont doit discuter le ministère de la Culture, publie une liste de 26 propositions argumentées et mesurées pour introduire le domaine public dans la loi. “J’ai un rêve ! Que la France, pays de Beaumarchais et du droit d’auteur, devienne aussi le premier à adopter une loi pour le domaine public !” – Le billet à lire !

. Petits meurtres de liens entre amis : la presse, le ministère et Google News – Signal
Pour le développeur Pierre Bayssac, Google ne faisant pas d’argent avec Google News, il n’y a aucune raison de chercher à le taxer. La presse demande la mise en place d’un droit voisin sur les liens du web à son bénéfice exclusif. Benoît Raphaël ne dit pas autre chose : http://www.benoitraphael.com/lex-google-google-contre-les-editeurs-de-presse-le-bal-des-hypocrites : C’est l’activité de référencement qui est en cause dans ce projet de loi qui étend les droits d’auteurs aux liens hypertextes. La guerre contre Google est ailleurs : elle réside dans le fait que Google ne déclare que quelques millions d’euros de revenus grâce à un système de sociétés multiples

. L’individualisation dans les politiques de l’emploi – Le Cercle Les Echos
Vincent Chriqui, directeur général du Centre d’analyse stratégique, a mené une étude sur les dispositifs individualisés pour l’emploi en signalant qu’ils peinent à atteindre les publics les plus fragiles. Pour le CAS, il est important de concevoir et tester un dispositif pilote et d’accompagne les bénéficiaires dans l’utilisation des dispositifs.

. Qui sera le chef des “big data”, la DSI ou le marketing ? – Green SI
Frédéric Charles, s’appuyant sur une analyse du Gartner, rappelle que d’ici 2014, un quart des budgets informatiques gérés par les directeurs des systèmes informatiques vont leur échapper. Qui va s’occuper des data dans l’entreprise ? Va-t-on voir apparaître une responsabilité dédiée (le Chief Data Officer) comme le prévoit le cabinet de conseil Russel Reynolds Associates ?

. Le grand magasin du futur ? Fragmenté et sur tous les canaux – L’Atelier
La généralisation de la vente en ligne signe-t-elle la disparition des réseaux de distribution physique ou va-t-on vers une stratégie multicanal numérique et physique ? Le rapport Retailing 2020 – http://www.pwc.com/en_US/us/retail-consumer/publications/assets/pwc-retailing-2020.pdf – estime que l’industrie de la distribution devrait se fragmenter à l’horizon 2020, avec une croissance de grosses enseignes en ligne de plus en plus performantes et la disparition des gros complexes physiques au profit de magasins plus petits et plus spécifiques. L’univers de la distribution se complexifie estiment les auteurs de l’étude. Pour y répondre, les marchands vont devoir mieux connaître leur clients et favoriser les passages du numérique au physique et inversement. Mais le canal principal de croissance de demain devrait être le web plus que les grandes chaînes.

. Wiki prof de raison – Owni.fr
Utiliser Wikipédia comme outil d’enseignement, ne devrait pas générer une panique morale, mais nous aider à nous départir d’une attitude passive face à l’information, estime le sociologue Antonio Casilli. Plus qu’une encyclopédie, Wikipedia est d’abord un réseau social dont le défaut est certainement de reproduire l’opposition auteur/lecteur plutôt que stimuler une polyphonie des contributions. Le réseau questionne la manière dont l’information est validée, plus que de savoir qui la valide. Sauf que la confiance et la sociabilité bâtie par les contributeurs influencent profondément la perception de la qualité des articles. Sur Wikipédia, comme ailleurs, la confiance est affaire de contexte, plus de capital social que de compétences.

. A la SNCF, le tweet détrône le haut-parleur – LeMonde.fr
Pour répondre aux passagers énervés qui ne reçoivent pas d’informations de la SNCF quand leur train a un problème, des employés de la SNCF, en leur noms propres, leurs répondent sur Twitter. Même chose à la RATP. Des agents sur leurs initiatives individuelles font les Community Managers bénévoles de la société qui les emploie. Bel exemple de contournement lorsque la communication déraille…

. L’analyse prédictive de données sauve les vies et l’argent des contribuables à New York – O’Reilly Radar
La ville de New York dispose d’une équipe d’analystes de données pour détecter les fraudes financières et les crimes. L’équipe a permis par exemple que les inspecteurs en bâtiments à la recherche d’appartement illégaux soient plus efficaces, de mieux détecter les bâtiments dangereux, de mieux détecter les commerces qui vendent des cigarettes sans autorisation… Mike Flowers, responsable de l’équipe, explique à Alex Howard comment elle travaille.

. On achève bien les dinosaures – Owni.fr
“Comme si Internet n’était pas le vrai monde, comme si le vrai monde n’était pas Internet. Nos représentants politiques sont les seuls à croire encore que le Web est virtuel, que la loi commune ne s’y applique pas, qu’il y faut une législation spéciale, des frontières archaiques et une surveillance particulière.” Laurent Chemla

. La liberté de bidouiller : fonctionnalité manquante des tablettes et smartphones – Standblog
Les tablettes manquent de liberté, de bidouillabilité, rappelle Tristan Nitot de Mozilla. Elles ne permettent pas de programmer. “Ce n’est pas le monde que souhaite pour mes enfants”. Si nous voulons demain avoir un monde accessible, qui garantisse la liberté de tous les utilisateurs et l’innovation pour la société, il faut que tout un chacun puisse être capable de bidouiller, nous rappelle Tristan Nitot.

. Téléchargement : Linkstorm, nouvel outil de la Hadopi – LeMonde.fr
La Hadopi développe un outil de comparaison du positionnement de l’offre légale et de l’offre illicite sur les moteurs de recherche. A l’horizon, même si la Hadopi s’en défend en affirmant vouloir apporter des données au débat, il semble bien que la Hadopi souhaite proposer un déférencement de l’offre illicite… pour autant que les moteurs choisissent de travailler avec la Hadopi et que sa fiabilité fasse ses preuves. Mais dans le domaine, la Hadopi n’en a jusqu’à présent pas fait beaucoup.

. Numérique : le bilan en demi-teinte du grand emprunt -La Tribune
“En trois ans, l’Etat s’est surtout engagé dans des subventions dédiées à des projets de recherche. Seulement 9,3 des 400 millions d’euros du FSN-PME ont été investis dans les start-up et la numérisation du cinéma a pris du retard. Seulement 87 millions sur une enveloppe de 3,6 milliards d’euros ont été effectivement décaissés. ”

. Memoto : l’appareil photo discret qui enregistre votre vie – Techcrunch
Memoto est un petit appareil photo qui prend un cliché toutes les 30 secondes sauf quand il est plongé dans le noir. Inspiré du Quantified Self et du lifelogging, la société espère lever des fonds sur KickStarter afin de vendre son appareil moins de 300 dollars.

. Le monument de l’IGF sur l’économie numérique – Olivier Ezratty
Olivier Ezratty revient sur le rapport de l’Inspection Générale des Finances sur “Le soutien à l’économie numérique et à l’innovation” – http://www.igf.finances.gouv.fr/webdav/site/igf/shared/Nos_Rapports/documents/2012/2011-M-060-02.pdf – un document très riche en données qui compare les aides publiques à l’innovation dans de nombreux pays ainsi que la structure des économies numériques. Le rapport pointe du doigt que les PME du secteur numérique ont du mal à entrer dans des projets collaboratifs, qui sont les plus aidés. Le rapport fait quelques recommandations notamment le besoin d’améliorer la transversalité de l’enseignement supérieur, d’améliorer les capacités d’exportation et d’internationalisation des acteurs français du numérique…

. How Does Google Make Money
Comment Google gagne de l’argent et la comparaison de ce qui rapporte dans le top 10 des différentes industries américaines.

. L’ENA, facteur de déclin français ? – Le Nouvel Observateur
Dans “Promotion Ubu Roi”, Olivier Saby décrit le fonctionnement de l’ENA de l’intérieur. Et c’est visiblement édifiant. “Ce livre nous apprend ceci : les énarques sont formés à administrer et gérer, certainement pas à inventer et innover. On ne les a aucunement préparés à être stratèges, imaginatifs, audacieux, courageux. On leur a même instillé les vertus inverses. Or tous les leviers de l’état et des politiques publiques sont aux mains d’énarques. Comment s’étonner que la France patauge dans le conservatisme, la crainte des réformes, un conformisme désespérant ?”

Sur ces mêmes sujets

Les commentaires sont fermés.