Hugues Duffau : « Le cerveau se répare lui-même » – L’Express

Dans une passionnante interview pour l’Express, le spécialiste international du cerveau et de la chirurgie éveillée, Hugues Duffau revient en détails sur ses découvertes et dynamite l’idée de la cartographie du cerveau, c’est-à-dire que des zones aient des fonctions spécifiques, à l’image de l’aire de Broca, sensée être le siège de la parole. 

“J’ai constaté qu’il n’existait pas deux cerveaux semblables. Selon la localisation et la taille de la tumeur, des fonctions peuvent se déplacer ailleurs dans le même hémisphère, ou bien passer d’un hémisphère à l’autre. La plasticité du cerveau, c’est-à-dire sa capacité à réorganiser les connexions entre les neurones, est plus phéno – ménale encore qu’on ne l’imaginait.”

(…) “Le cerveau ne se découpe pas en zones géographiques qui commanderaient chacune une fonction. Cette conception simpliste est battue en brèche par les dernières découvertes des neurosciences. La parole dépend vraisemblablement d’un circuit constitué de fibres reliées entre elles par des noeuds. Le fonctionnement du cerveau repose sur des réseaux parallèles capables de se compenser les uns les autres en cas de problème, comme dans le métro parisien, lorsque les voyageurs empruntent des correspondances pour éviter des perturbations sur leur ligne habituelle. On ne parle donc plus de "zones”, mais de “faisceaux”. Le nouveau modèle que nous proposons est “connexionniste”. L’ancien, l’hypothèse “localisationniste”, a vécu.“

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *