Pollution, le cerveau en danger – Le Monde

Stéphane Foucart pour Le Monde, revient sur l’évolution très rapide des troubles neuro-comportementaux (autisme, hyperactivité, troubles de l’attention, retard mental, trouble du développement…) chez les enfants ces dernières années. Pour les spécialistes du sujet, cette augmentation est environnementale, liée à l’exposition de la population à certaines pollutions chimiques diffuses. 

L’affaire ne concerne pas uniquement l’intelligence des prochaines générations mais leur santé au sens large. « Les épidémiologistes remarquent depuis longtemps que les gens qui ont un quotient intellectuel élevé vivent plus longtemps, et ce même lorsqu’on corrige des effets liés à la classe sociale, dit Barbara Demeneix. Or selon la théorie de l’origine développementale des maladies, notre santé dépend en partie de la manière dont nos tissus se sont développés au cours de notre vie intra-utérine. Les facultés cognitives pourraient ainsi être une sorte de marqueur des expositions in utero et pendant la petite enfance à des agents chimiques : avoir été peu exposé signifierait un quotient intellectuel élevé et, du même coup, une plus faible susceptibilité aux maladies non transmissibles. »”

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *