Les trois grands profils d’utilisateurs de Facebook – Le Monde

David Larousserie pour Le Monde revient sur les premiers résultats de l’étude Algopol. Facebook sert plus à la conversation et à rester en lien avec son réseau qu’à construire sa réputation en ligne. Les profils très actifs sur leur page personnels sont plus rare qu’on le pense. Ils ne représentent que 15 % de l’échantillon de 12 000 internautes recueillis par les chercheurs Français. 30 % des utilisateurs l’utilisent pour converser avec leur réseau relationnel. Et la grande majorité est surtout constitué de spectateurs plutôt passifs (voir le détail des six profils types d’utilisateurs mis à jour pour l’enquête). 

Les chercheurs ont également cartographié les liens que les gens partagent selon leurs contenus (information, loisirs, culture, médias…). “Les professions libérales et
intellectuelles partagent ainsi beaucoup de liens d’informations en
provenance des médias de référence étrangers, mais peu issus de la
sphère des médias grand public, contrairement aux ouvriers et employés.
Ces derniers apprécient aussi les sites de mobilisation et de pétitions
comme change.org, ou de loisirs (sport, vidéos…).“

“L’originalité de Facebook, et la raison de son succès”, estiment les auteurs de l’étude, “est d’avoir
su accueillir en son sein ces deux types d’articulations avec le web
afin de rendre possible des points de passage entre la grande
conversation de l’espace public et la petite conversation de la
sociabilité.“

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *