Les 1 % de Twitter sont-ils si puissants ? – Quartz

Les réseaux sociaux sont loin d’être aussi horizontaux et égalitaires qu’on le croit. Si les utilisateurs de Twitter ont chacun une voix, nous ne devrions avoir aucune illusion que toutes ces voix soient égales. En fait, les inégalités entre les utilisateurs de Twitter seraient 8 fois plus fortes que celles qui existent au niveau des revenus aux Etats-Unis, rapporte Quartz

Les voix les plus puissantes de Twitter non seulement dominent la discussion mais également contrôlent la façon dont nous percevons les événements estime la statisticienne Emma Pierson (@2plus2make5). Bien sûr, le nombre de retweet est plutôt corrélé au nombre de followers (mais pas parfaitement, comme le soulignait cette étude (.pdf)), cependant, pour la statisticienne, on trouve un schéma récurent dans les grands événements qui animent Twitter, où 80 % des tweets sont des retweets et où 80 % des retweets proviennent de comptes très suivis. C’est pourtant un peu moins le cas quand les événements en questions sont plus impliquants (comme les événements sportifs) et beaucoup moins quand il s’agit de mouvements sociaux comme les émeutes de Ferguson, ou de protestations contre la discrimination raciale #alivewhileblack ou contre le sexisme #yesallwomen… 

Si l’on prend un échantillon aléatoire, on constate pourtant que la propension à retweeter les comptes très suivis est beaucoup moins forte, que lors de ces événements. 

Pour la chercheuse, plus nous sommes engagés dans des événements d’actualité, plus nous sommes susceptibles de partager nos propres pensées où celles de gens ordinaires (ce qui semble encore plus le cas en dehors de ces événements). En fait, c’est quand notre attention n’est pas très forte que les comptes les plus puissants ont le plus d’emprise ou que nous nous avérons le plus suiveur. Pour le dire autrement, moins vous êtes concernés, plus vous aurez tendance à vous ranger à l’avis d’un “influenceur”. Voilà de quoi minimiser leur influence !

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *