Les WC des écoles ont-ils leur place dans un budget participatif ? – Rue89

Des parents d’élèves ont déposé une proposition au budget participatif de la ville de Paris pour réaménager le réfectoire et rénover les sanitaires d’une école, raconte Rue89. S’ils obtiennent suffisamment de voix, leur projet sera intégré au vote du budget de la ville et les travaux seront réalisés dans l’année qui suit. Pour la directrice : “Ces propositions dans le budget participatif vont induire des injustices
par rapport à d’autres écoles où les parents n’ont pas les moyens de se
mobiliser”. Pour un syndicaliste, le risque est de mettre sur le même plan l’ajout d’un bac à fleurs et la rénovation de sanitaires, qui relève des obligations de la mairie. 

Rue89 prolonge son article en regardant les projets qui ont été écartés, notamment beaucoup de projets sociaux qui demandaient des budgets de fonctionnement, du personnel… et une surreprésentation des projets liés à l’aménagement urbain et à l’environnement, c’est-à-dire des projets d’agréments. 

Pour Loïc Blondiaux, la démarche de budget participatif n’est pas
qu’un gadget ou de la com’ politique. « Ça permet d’introduire de
nouveaux espaces de discussion entre les différents acteurs »,
développe-t-il. Les échanges ont suscité des remontées d’informations et
incité les services à collaborer :

« Une des fonctions [de cette démarche], c’est aussi de
renforcer la pertinence des administrations, ça ne me paraît pas
négligeable. »

Il pointe cependant une chose :

« Si on veut vraiment introduire du participatif, il faut aussi approfondir la participation sur de gros équipements comme la Tour triangle. C’est une question de cohérence. »

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *