Le téléchargement d’applications ? Oubliez ! – Wired

Voilà un bon moment que l’engouement pour le développement d’applications est derrière nous (voir notamment ici ou ). Et les startups en tirent le constat : plus personne ne veut de votre application.

Aujourd’hui, si je veux réserver une chambre d’hôtel depuis mon téléphone, je dois d’abord télécharger la bonne application parmi des milliers et ensuite y chercher ma chambre. Hormis quelques poignées d’applications que chacun utilise, ce modèle a montré ses limites. Mais cela pourrait bientôt changer, souligne Wired, rapportant que Google commence à indexer les contenus des applications et commence à proposer ces contenus en résultats de recherche dans Google Now, son assistant personnel. Les développeurs peuvent donc désormais laisser Google indexer leurs contenus et surtout interagir avec eux, sans que l’utilisateur n’ai besoin d’avoir installer l’application en question. En pratique cela signifie que pour réserver ma chambre, je n’aurais plus besoin d’avoir la bonne application sur mon téléphone. Je pourrais consulter les résultats et réserver la chambre de mon choix directement depuis ma requête, via Stream, ce nouveau service de Google Android.  

image

Si les plateformes qui proposent des applications peuvent faire la grimace, les premiers partenaires de Google et d’Android seront visiblement privilégiés au lancement du service (voir le détail sur Marketing Land notamment). A n’en pas douter, les services devront payer pour apparaître en premier, sachant que la place sera d’autant plus cher que l’espace sur l’écran des mobiles est rare. Si les applications sont appelées à devenir invisibles, ce n’est pas le cas des revenus qu’elles vont continuer à générer !

Cela signifie-t-il qu’il faut changer de paradigme dans le développement des smartphones ? C’est ce que suggère Frédéric Cavazza. “Ca fait des années que les constructeurs tentent de nous appâter
avec des caractéristiques techniques toujours plus impressionnantes,
sans réellement chercher à mettre en avant les innovations d’usage”.
Plus de puissances, de pixels, de mémoire… de caractéristiques
techniques au détriment de nouvelles fonctionnalités d’usages comme la
possibilité d’échanger ses coordonnées (qui reste toujours compliqué),
la possibilité de consulter des contenus hors connexion, la migration de
ses données d’un smartphone à un autre, la difficulté à scanner un QR
code (nécessitant à passer par une application…).

Stream montre une voie. Ce n’est certainement pas la seule.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *