Enigma : la blockchain pour le partage de données – FastCompany

Le contrôle des données personnelles des utilisateurs est au coeur des questionnement de Sandy Pentland, l’un des pontes du MIT, que nous avons très souvent évoqués (notamment dans “D’autres outils et règles pour mieux contrôler les données”, ou “Vers l’ingénierie sociale” et aussi dans “En quoi les Big data sont-elles personnelles ?”). Nous avions dans ces articles évoqué notamment OpenPDS, un magasin de données personnelles permettant aux utilisateurs de conserver ses données transactionnelles et de gérer les accès des services souhaitant y accéder, première étape d’un New Deal autour des données, comme il l’appelait de ses voeux, afin que les utilisateurs aient de meilleurs moyens de contrôle et de gestions de leurs données personnelles. 

Steven Melendez pour FastCompany nous apprend que le professeur Pentland et le MIT s’apprêtent à lancer un nouveau projet pour renforcer la sécurité des données en nuage. L’enjeu : permettre aux entreprises d’analyser les données des utilisateurs sans laisser à leurs employés accéder à celles-ci et permettre aux utilisateurs de donner accès à leurs données sans que celles-ci ne puissent fuiter, être copiées ou exploitées sans leur accord. 

Le projet Enigma, créé par Guy Zysking (@GuyZys) et Oz Nathan (@oznathan) permet de créer une place de marché où les utilisateurs peuvent vendre des droits d’accès à leurs données chiffrées, permettant par exemple à des chercheurs de les utiliser, sans leur donner accès aux données elles-mêmes. Le but : augmenter le contrôle, la sécurité et garantir le respect de la vie privée des utilisateurs, tout en permettant à une compagnie pharmaceutique d’accéder aux données génétiques qu’elle cherche à obtenir. Cette réponse technique, qui repose notamment sur la technologie de la blockchain pour permettre l’accès aux données, se veut également une réponse technique pour limiter le vol de données contre lequel Pentland s’est plusieurs fois élevé. Les entreprises pourront également utiliser la technologie d’Enigma pour stocker leurs données ou les données dont ils disposent sur leurs clients, et utiliser le système de permission pour gérer les niveaux d’accès à celles-ci. 

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *