Savoirs et pouvoirs, un nouveau récit – Mediapart

Sur Mediapart (vidéo), Joseph Confavreux recevait Dominique Pestre, l’un des coordinateurs de la volumineuse Histoire des sciences et des savoirs, publiée en trois tomes au Seuil, qui décrypte la grande évolution de la science, des techniques et des lieux de savoir et de science. Une conversation qui montre notamment combien la science est une coconstruction entre science et savoirs populaires. La science n’est qu’une forme de savoirs parmi d’autres, rappelle l’historien des sciences Dominique Pestre : “Il n’y a pas de théorie sans savoir-faire et les populations ont des savoir-faire dont ne disposent pas les savants”. 

Pour Dominique Pestre, il n’y a pas de défiance vis-à-vis de la science, mais une défiance quant aux modes de régulation des effets négatifs du progrès. Si on assiste à des demandes de régulation, on n’entend guère de protestations contre le développement du numérique ou de la chirurgie esthétique. L’engouement pour les sciences et les techniques n’a pas diminué. Mais les craintes s’expriment lorsque les effets de la science sont collectivement ressentis comme négatifs et quand on n’a pas de prise individuellement sur ceux-ci.  

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *