Géolocalisation Wi-Fi

Où sont les astronautes dans la navette spatiale, où trouver l’équipement dont on a besoin dans un grand hôpital, comment laisser circuler les pensionnaires d’une maison de retraite ouverte atteints de la maladie d’Alzheimer sans en perdre la trace ? La réponse de la start-up finlandaise Ekahau : Wi-Fi.

Essaimage de l’université de Helsinki, Ekahau se présente comme une solution essentiellement logicielle, qui n’exige aucun équipement particulier sur les stations de base Wi-Fi. Le dispositif repose avant tout sur la mesure de l’intensité du signal émis par un appareil ou un « tag » (mini-boîtier). Avant de rendre le système opérationnel dans un espace donné (les locaux d’une entreprise, un hôpital…), celui-ci doit être modélisé (en 3D s’il y a plusieurs niveaux) ; puis une personne circule dans les lieux avec un terminal Wi-Fi, ce qui permet de mesurer les variations de l’intensité du signal selon les lieux où elle se trouve, et ainsi, de repérer par la suite n’importe quel objet sur la carte des lieux.
Tag Wi-Fi Ekahau
L’objet ou la personne à repérer est alors équipé d’un micro-boîtier Wi-Fi. Afin d’économiser sa batterie, celui-ci n’émet que de manière intermittente, et uniquement lorsqu’il est en mouvement. Un boîtier revient aujourd’hui à près de 60 euros, mais les générations à venir, plus petites, devraient baisser jusqu’à 25 euros.

« Les étiquettes Rfid ne nous permettraient pas d’obtenir le même résultat », explique Antti Korhonen, P-DG d’Ekahau : « Elles permettent d’identifier un objet, mais pour le localiser, il faut qu’il passe à proximité d’un lecteur. Quant à la géolocalisation par satellite (GPS), elle pose problème à l’intérieur de locaux et repère moins bien les objets en 3 dimensions. »

L’hôpital privé Richland, en Caroline du Sud, localise ainsi en permanence 13 000 équipements médicaux coûteux, ce qui lui permet de réduire ses stocks, de mettre plus rapidement le bon équipement en place au bon endroit et d’accélérer les opérations de maintenance. Autres applications : une raffinerie pétrolière suit ses salariés pour pouvoir les localiser en cas d’accident ; dans une chaîne de construction automobile, on suit le véhicule à toutes les étapes de sa fabrication. Après avoir utilisé la solution pour faciliter aux lecteurs la recherche d’un rayonnage dans sa bibliothèque, la ville d’Oulu, capitale du nord de la Finlande, aurait l’intention d’étendre le dispositif à l’ensemble de l’espace urbain. On retrouve même l’inévitable projet pilote de suivi de prisonniers…

À lire aussi sur internetactu.net

0 commentaires

  1. Nous luttons depuis longtemps contre toute forme de géolocalisation humaine. Nos libertés individuelles sont en tres grand danger et il est temps pour l’homme de se reveiller avant de se retrouver « marqué » comme les esclaves et autres juifs autrefois.

    Nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour enrayer ce soit disant « progres » totalitaire qui ne visent qu’au controle systematique du cheptel humains (…comme des animaux).

    Les arguments de santé/securité/confort ne sont rien comparer à la liberté et ces sacrifices seront fait en consequence.

  2. Nous avons là une victime de l’idéologie en pleine rebelion !
    La liberté sans la santé/sécurité/confort semble tellement fade …
    Probablement un entourage confortable, une vie sans conscience des problèmes d’aujourd’hui. Oui votre voiture peut-être volée, votre gosse enlevé, votre animal peut se perdre, le malade peut s’enfuir, le chauffeur peut s’arrêter trop longtemps au bistrot, le taxi peut gagner du temps, l’ambulance peut arrivée plus vite.
    Un seul souhait pour nous : ne jamais vous localiser.

  3. Liberté et sécurité …
    On peut avoir les deux : la sécurité sans forcément porter atteinte à la liberté.
    Une chose est sûre, ce ne sera jamais dans l’idée d’une entreprise finlandaise de développer une application contraignante envers les libertés individuelles.

  4. Bonjour,
    Je suis d’accord avec les questions éthiques de respect des libertés individuelles
    et pourtant j’aimerais trouver un système pour géolocaliser les objets volés
    Ordinateur portable par ex. volé et pouvant être retrouvé grace à sa puce Rfid

    Si vous connaissez des fournisseurs francophone ou anglophone de ce type de système, merci de me communiquer le lien vers leur site ou leur nom.

    BMA
    qui vient de se faire voler son ordi portable et qui n’avait pas fait de sauvegarde depuis trop longtemps!

  5. Vos réactions diverses m’intéressent. Je réalise en ce moment un mémoire sur l’entrée de la géolocalisation des personnes dans nos sociétés. Pouvez vous me conseillez des ouvrages, des associations… pour ou contre la géolocalisation des individus qui pourraientt m’aider dans cette réflection? Mon point de vue est partagé sur la question et j’aimerais avoir de nombreux arguments des deux côtés de la balance. Merci de votre aide.

Répondre à HEMRAD Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *