Le « Réseau du 21e siècle » sera-t-il gratuit ?

En juin 2004, l’opérateur historique britannique, BT, annonçait un plan d’investissement massif (15 milliards d’euros) pour moderniser et unifier ses réseaux téléphoniques et de données vers un nouveau « 21st Century Network » (21CN). Première étape : le passage au tout IP dans le coeur du réseau, y compris pour la téléphonie – un choix dont l’opérateur attend 1,45 milliard d’euros d’économies par an. Seconde étape : intégrer le service voix et données jusqu’aux abonnés, via un accès DSL d’au moins 8 Mbps (des expérimentations à base de fibre optique sont en cours), une « boîte noire » qui fait office de serveur multimédia domestique et un téléphone IP. Objectif : migrer 100 % des clients d’ici 2010.

L’objectif : anticiper la révolution de la convergence et le basculement vers la téléphonie IP, plutôt que la subir. Mais aussi, disent les autres opérateurs britanniques, profiter de ses réseaux installés et de son capital pour tuer la concurrence.

Toujours est-il que le développement du 21CN progresse au rythme prévu, c’est-à-dire très vite. Au point de valoir à BT un gênant malentendu. Le 26 février, le Mail on Sunday cite un porte-parole de BT : « le 21CN offrira à nos clients un accès internet aussi simple que le téléphone broadband dialtone) – ce qui signifie que l’accès haut débit fera partie du prix de location de la ligne. » Le haut débit gratuit ? Recul en règle dès le lendemain : oui nous vendrons le haut débit comme un service de base, mais pas gratuitement. Et de la télé aussi…

On notera que le 21CN a même les honneurs d’un article dans Wikipedia.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *