A lire ailleurs du 9 au 21 novembre 2012

. affordance.info : On a longtemps cru que le Pagerank …
« Le Page Rank ne classe pas les pages web, il classe les gens, classe ceux qui publient, désigne le rang qu’occupe un individu qui publie. » Olivier Ertzscheid.

. De la visibilité à l’attention : les musiciens sur Internet – Revue Réseaux – Cairn.info
Irène Bastard observe comment les musiciens se sont emparés de l’internet pour faire leur promotion. Malgré une autopromotion soutenue des artistes de moindre notoriété, la promotion continue de profiter aux artistes ayant rencontré le succès hors-ligne. Le phénomène de longue traîne semble quasiment absent. Une part infime d’artistes concentrent la couverture presse et l’audience sur internet a tendance également à ne profiter qu’à ces mêmes artistes. La démocratisation de l’accès des artistes en ligne n’a pas redistribué les cartes des hiérarchies d’audience. Le monde physique comme les technologies numériques concentrent l’attention des consommateurs sur une petite élite d’artistes au succès déjà établi.

. La fin de la télévision ? Recomposition et synchronisation – Revue Réseaux – Cairn.info
Dans le denier numéro de la revue Réseaux, Jean-Samuel Beuscart revient sur la « fin de la télévision », c’est-à-dire sur la promesse que la télévision de rattrapage allait permettre aux gens de consommer les programmes télévisés quand on veut, où l’on veut. En étudiant l’ensemble des programmes de rattrapage, le chercheur montre que les audiences sont plus concentrées sur le web que sur le flux télé, que la consommation à la demande reste très majoritairement attachée à la temporalité des chaînes (les programmes de rattrapages sont majoritairement consommés dans les 2 jours après leur diffusion) et qu’elle profite d’abord aux émissions les plus regardées. La consommation à la demande ne créé par une longue traîne, mais au contraire, favorise les pics d’audience.

. Les e-commerçants “Pure Player” ont-ils raté le rendez-vous ? – Cédric Cauderlier
Selon une étude de Nielsen, les intentions d’achats en ligne ne cessent de progresser. Mais il se pourrait que les sites d’e-commerce n’en profitent pas… La raison, explique Cedric Cauderlier à la tête du numérique chez Danone, l’offre des sites e-commerce sur les articles classique est pauvre, le conseil inexistant, les éléments de confiance négligés… Les sites d’e-commerce pure player sont-ils en manque d’innovations qu’ils affichent une image moins séduisante que les acteurs physiques ?

. Lier la mission, la stratégie et l’action – LinkedIn
Tim O’Reilly pour LinkedIn évoque l’organisation de Code For America par Jen Pahlka, qui se structure en mission, stratégie, programmes et activités, chaque objectif étant relié à des actions et des dispositifs organisationnels. Rien n’est pourtant plus facile, pour une organisation, d’avoir des activités qui, finalement, n’alimentent ni les programmes, ni la stratégie, ni la mission. Code for America est une petite organisation qu’on invite sans arrêt à faire autre chose que sa mission. Comment y résister ? Même les activités qui pourraient sembler conformes à la mission et à la stratégie peuvent ne pas être appropriées… Tim O’Reilly en tire une leçon : la mission et la stratégie ne sont pas suffisantes. Il faut également veiller à l’exécution et éviter les activités qui n’entrent pas dans un dispositif global.

. 7 idées de projets pour la presse locale – Papier Brouillon
Le datajournaliste Jean Abbiateci illustre avec 7 exemples comment la presse locale pourrait utiliser les données pour faire de l’information… Stimulants !

. Les partis politiques servent-ils encore à quelque chose ? | Slate
Pour Eric Dupin, les partis politiques appartiennent au passé. Ce sont des partis de cadres structurés par les élus locaux, sans racine avec la société. Ils ne sont plus des laboratoires d’idées et sont même devenu incapables d’écouter les idées. Partout, les postures l’emportent sur les convictions. Cela n’empêche pas le journaliste d’évoquer leur renouveau, en renouant des liens forts avec les électeurs ou en redevenant des lieux de débats par le biais de nouvelles formes d’organisation plus « technologiques ». Pas sûr que ces solutions, depuis longtemps répétées, soient en fait vraiment désirées par les politiques eux-mêmes.

. Transports : la gratuité est un mauvais tour de passe-passe – Rue89 Planète
La gratuité des transports publics ne vise pas la réduction des déplacements motorisés, rappelle Bruno Marzloff.

. Imaginer une ‘Open’ ONU | Joe Mitchell
Joe Mitchell s’inspire du mouvement open pour imaginer une ONU ouverte, afin de rendre l’information des Nations Unies plus accessibles en publiant les déclarations des représentants de chaque Etats membres, leurs votes, les liens vers les présentations et les dernières actualités. Et permettant aux utilisateurs de créer des alertes, de commenter, de partager… Une première version (encore très rudimentaire) a même été mise en ligne : http://www.undemocracy.com

. Une étude pointe les motivations altruistes des uplodeurs de fichiers piratés – PC INpact
« L’upload de fichiers piratés à des fins pécunières ne concerne en réalité qu’une « petite minorité » d’utilisateurs. Ces personnes sont en outre décrites comme « non-essentielles à la survie de l’écosystème », en ce que les fichiers continueraient d’être partagés si ces uploadeurs disparaissaient. »

. La ville de New York remplace 250 téléphones publics payants par des écrans – GigaOm
La ville de New York a commencé à remplacer ses téléphones publics payants par des écrans distribuant information locale comme des coupons de réduction.

. Tout ce que nous savons sur la tactique Big Data d’Obama – ProPublica
Propublica a publié un intéressant article sur la stratégie Big Data de l’équipe Obama qui fait le point sur le sujet. Voir également Mother Jones : http://www.motherjones.com/politics/2012/11/inside-obama-campaign-tech-operation

. Google Glass a de la concurrence – Technology Review
Vuzix – http://www.vuzix.com – prépare des lunettes de réalité augmenté concurrentes à celles que projette de lancer Google.

. La surveillance des examens en ligne – Technology Review
Comment contrôler que c’est bien le bon élève qui répond à un examen dans les cours en ligne ? ProctorU – http://www.proctoru.com – propose d’utiliser les webcams des ordinateurs pour authentifier les élèves et attribuer des certificats ou des diplômes. Si on ajoute à cela les manuels qui surveillent les élèves – http://mashable.com/2012/11/20/coursesmart-e-textbook/ – comme CourseSmart : http://www.coursesmart.co.uk/ il n’est pas sûr que ces dispositions soient bien acceptées ?

. 50 entreprises disruptives 2012 – MIT Technology Review
La Technology Review dresse la liste annuelle des 50 entreprises transformatrices de l’année…

. Parler à sa télé – Technology Review
La Google TV introduit la commande vocale.

. SigFox, une start-up française a développé un service sans fil pour l’internet des objets – Technology Review
SigFox – http://www.sigfox.com/fr/ – se veut le premier opérateur cellulaire bas débit pour l’internet des objets, rapporte Tom Simonite pour la Technology Review. Un réseau cellulaire pour les objets ?

. Les Mooc mettent la pression sur les universités des Nations les plus pauvres – Technology Review
Plus de la moitié des étudiants qui se sont inscrits aux cours massivement ouverts en ligne qu’ont lancé start-ups et universités américaines viennent d’en dehors des Etats-Unis. Les Moocs font entrer de plein fouet toutes les universités du monde à l’heure de la concurrence. Si les projets commencent à poindre dans des universités du monde entier, le risque de la « macdonalisation » de l’enseignement est posé, mais c’est aussi une opportunité pour changer l’approche des universités les plus pauvres…

La question d’ailleurs ne se pose pas seulement pour les universités du reste du monde. A la suite de Clay Shirky – http://www.shirky.com/weblog/2012/11/napster-udacity-and-the-academy/ – Jon Bruner pour le Radar d’O’reilly évoque le risque que les Moocs puissent démanteler le réseau scolaire américain lui-même : http://radar.oreilly.com/2012/11/online-learning-college-mooc.html

. Décoder l’apprentissage – Nesta
Le dernier rapport du Nesta s’intéresse à l’apprentissage, à l’heure où les écoles britanniques n’ont jamais autant dépensé pour les technologies. Mais le rapport du Nesta estime que la technologie améliore l’apprentissage pour autant qu’on mette l’accent sur les méthodes plutôt que sur l’appareillage. Les écoles ne doivent investir dans la technologie que quand elles comprennent ce qu’elles veulent réaliser avec elle et ce qu’elle va réaliser. Une étude écossaise – http://www.experientia.com/blog/scotland-study-tablet-devices-in-schools-beneficial-to-children/ – sur l’usage des tablettes à l’école faisait récemment 18 recommandations montrant notamment le rôle des parents quand l’apprentissage se déplace de l’école aux iPad. Une autre étude – http://www.medienberatung.schulministerium.nrw.de/lern-it/120711_tabletsresearchkeyfindings.pdf – montre comment les tablettes mobilisent les élèves, notamment auprès de ceux les plus en difficulté.

L’économie des applications et le gouvernement comme plateforme – Civic Innovations
Dans l’administration territoriale, beaucoup comprennent l’avantage d’ouvrir les données et de passer à une économie des applications en s’inspirant de la vision du gouvernement comme plateforme qu’a esquissé Tim O’Reilly – https://www.internetactu.net/2010/06/24/du-gouvernement-comme-plate-forme-ou-linverse/. Le New York Times revenait récemment sur le fait qu’il n’a pas été simple, même pour Apple, d’ouvrir l’iPhone aux développements externes : http://www.nytimes.com/2012/11/18/business/as-boom-lures-app-creators-tough-part-is-making-a-living.html Cela n’a pu se faire que quand un développeur a expliqué qu’Apple devrait garder une stricte supervision des applications. Cette peur de perdre le contrôle se retrouve également dans l’administration. Mais c’est oublier qu’il doit demeurer le gardien des données, le gestionnaire des API et que ce rôle là doit être précisé estime Mark Headd.

. A l’intérieur du centre de commande des médias sociaux de Gatorade – Mashable
Mashable nous fait visiter le centre de contrôle des médias sociaux de Gatorade, une marque du groupe Pepsi. Revue d’outils et de tactiques marketing à l’heure des réseaux sociaux.

. Revue Terminal – Sommaire du numéro 111
Le dernier numéro de la revue Terminal est consacrée aux pratiques du web, avec un article sur la fin de l’idéal égalitaire…

. Scenario Planning Tools
Un guide et une méthode pour utiliser des outils de planification de scénarios urbains développé par le Lincoln Institute of Land Policy.

. La victoire des Big Data d’Obama – WSJ.com
Les données ont-elles décidé de l’élection. C’est en tout cas ce que semble suggérer l’équipe de campagne d’Obama, dont nombre d’articles décrivent l’organisation et la taille. Le responsable scientifique de l’équipe, Rayid Ghani, était un spécialiste des Big Data. La politique est désormais comme la vente de boissons : il s’agit de filtrage et d’algorithmes. La campagne d’Obama s’est focalisée sur la « persuadabilité » des électeurs, concentrant leur effort sur les électeurs indécis en construisant une base de donnée unifiée comportant 80 éléments d’information au sujet de chaque électeur. Allons-nous vers le proxénétisme conduit par les données ? Pire, estime le WSJ : la campagne montre aussi l’échec de la Commission fédérale du commerce à réglementer l’exploration de données pour protéger la vie privée.

. Les tendances des technologies éducatives 2012 : le business – Hack Education
Pour Audrey Watters, la tendance principale des technologies éducatives est de savoir comment la techno va façonner le business de l’éducation. Aujourd’hui, les start-ups proposant des technologies éducatives explosent, estime l’observatrice et les investissements suivent (et ce alors que le financement public de l’éducation diminue). Le risque est de voir une bulle éducative bientôt exploser…

. La construction de la technologie numérique : repenser l’histoire de l’informatique dans la société – TechCulture
Si Bruno Latour revenait au laboratoire de l’Institut d’études biologiques Salk où il a décrit les pratiques de production des connaissances scientifiques pour décrire comment les outils que nous utilisons peuvent affecter nos penser, il serait surpris, estime Nathan Ensmenger. Surpris de constater que tout le personnel, du scientifique à la secrétair passe désormais la majorité de leur temps en interaction avec un écran d’ordinateur. Est-ce seulement l’incarnation moderne du dispositif d’inscription qui veut cela ? L’ordinateur est devenu l’objet de la production comme de l’accès au contenu de la connaissance scientifique. L’ordinateur a tout envahit. Et il est temps que les historiens de la technologie s’y intéressent.

. Les réseaux sociaux professionnels restent un canal marginal de recrutement – LEntreprise.com
Selon une étude de l’Apec, si les internautes utilisent les réseaux sociaux professionnels, leur efficacité pour trouver un emploi est bien faible : elle arrive loin derrière les offres d’emplois traditionnelles.

. Luc Guillemot et Jacques Lévy • L’espace-Obama – EspacesTemps
La victoire d’Obama sur Romney, ce sont deux géographies qui s’opposent, celle des réseaux face à celle des territoires, celle d’une société d’individus solidaires contre une communauté de pionniers soudés par des normes conservatrices.

. InaGlobal – Google plus fort que la presse américaine
Les revenus que Google tire de la publicité sont désormais supérieurs à ceux de la presse américaine (même si 50 % du CA de Google est réalisé hors Etats-Unis).

. Médiamétrie – L’audience de l’internet mobile en France en septembre 2012
46,6 % des Français sont équipés d’un smartphone au troisième trimestre 2012 soit 23,8 millions.

. Observatoire LCL en ville : Les rapports de voisinage
Intéressant sondage de LCL sur les rapports de voisinage qui montrent que si les actifs urbains avouent mal connaître leurs voisins (62 %), leurs rapports se révèlent majoritairement cordiaux (84 %) voire même amicaux (56 %). 69 % reconnaissance avoir rendu au moins un service à un voisin. Les relations demeurent peu implicantes et se fondent sur le respect des convenances : discrétion (65 %), amabilité (58 %).

. Ces militants qui dessinent des fausses pistes cyclables | L’interconnexion n’est plus assurée
A Toulon, les membres d’un collectif dessinent eux-mêmes des pistes cyclables dans la ville… et invitent des élus à des inaugurations de pistes cyclables effectivement réalisées par la ville. Si beaucoup ont été effacées, l’action menée depuis 2009 par Masse Critique http://lamassecritique.fr – a porté ses fruits : la ville a développé les espaces cyclables…

. Achat d’occasion, récup, partage : les français se débrouillent | Même pas mal
Que signifie consommer mieux pour les gens ? Un sondage tente de répondre à la question et montre que cela ne signifie pas la même chose pour tous.

. Monétiser les données du transport public… chiche ? – données ouvertes
Pourquoi le groupement des autorités responsables des transports (Gart) se prononce en faveur de l’instauration d’une redevance commerciale des données de transport ? Simon Chignard décortique les limites de la proposition pour faire des propositions plus concrètes. Plutôt que de monétiser l’accès, les pouvoirs publics peuvent monétiser des seuils d’usages, des formes de réutilisation. Le bénéfice est double. On permet à l’écosystème de se développer tout en clarifiant les règles d’utilisation !

. Culture internet : quelle alternative au modèle californien ? – hypertextual
Aux Etats-Unis, les businessmen sont progressistes et démocrates, tolérants, ayant fortement intégré la culture alternative. En France, les businessmen sont largement conservateurs et nos produits sont dépourvus d’âmes… de « creative ethos » chère à Richard Florida.

. Les médias ne jouent toujours pas le jeu (vidéo) – Erwan Gaucher
Alors qu’il est le premier bien culturel, les jeux vidéo sont encore le parent pauvre du traitement médiatique, alors qu’à chaque fois que les jeux vidéo arrivent sur un nouveau support, ils en deviennent l’usage numéro un. « Jamais les Français n’ont autant joué aux jeux vidéo, mais ceux-ci n’ont toujours pas leur place dans les rédactions ».

. BBC News – Un logiciel peut-il changer nos habitudes énergétiques ?
Réguler notre consommation d’énergie en fonction de nos besoins réels : c’est l’idée d’un scientifique anglais – Nick Jennings : http://www.ecs.soton.ac.uk/news/4094 -, qui propose un logiciel pour faire des économies et nous aider à adopter des gestes écoresponsables en analysant l’utilisation d’énergie de chaque appareil et en proposant des moyens pour les utiliser de manière plus efficace. Il peut être également configuré pour dépenser une somme prédéfinie pour le chauffage, ou une certaine empreinte carbone.

. « Crise et Web ont généré une très large économie de la débrouille » | Rue89 Eco
Dioulé Chartier du cabinet D’CAp Research vient de publier une étude sur l’usage du système D en France : http://www.net-conversations.fr/observatoire.htm Le but : savoir comment les Français changent d’attitude face à la crise. L’étude évoque l’apparition de l’économie en réseau, un phénomène plus massif qu’il y paraît d’autant qu’il échappe aux statistiques et aux observations des économistes. Face à la crise, à la fragmentation des modes de vies, l’entraidre, la débrouille et le système D sont souvent des moyens pour faire face. Ce qui est nouveau dans cette débrouille outillée par le web, c’est le changement d’échelle, estime la consultante. Le problème c’est que ces échanges informels se déroulent en-dehors des cadres sociaux et légaux. Comment accompagner ce mouvement en lui adjoignant des filets sociaux ?

. Correlation n’est pas causalité – Slate Magazine
Daniel Engber pour Slate revient sur cette phrase que l’on trouve désormais un peu partout sur l’internet. Alors que l’expression est née sous la plume d’un mathématicien de la fin du XIXe siècle, elle est devenue un slogan de notre époque contemporaine. « Si maintenant nous sommes prompts à dire que la corrélation n’est pas causalité, c’est parce que les corrélations sont tout autour de nous », estime Daniel Engber. Une manière de s’opposer aux Big Data !

. Il est temps d’investir dans le harware et la fabrication – Forbes
Rachel Sheinbein présidente d’Expanding Your Horizons – http://www.expandingyourhorizons.org – et partenaire de CMEA Capital – http://www.cmea.com – réagit dans Forbes à la tribune de Jay Goldberg sur VentureBeat qui expliquait il y a peu de temps que le hardware est mort : http://venturebeat.com/2012/09/15/hardware-is-dead/. Si nous n’investissons pas dans le matériel, il sera plus difficile demain de faire face aux grands défis qui nous attendent – notamment le défi énergétique -, estime la consultante et investisseuse. Et ce d’autant que les concepteurs de matériel travaillent à en réduire chaque jour un peu plus coûts…

. La vie gâchée des objets – Libération
L’obsolescence programmée est au coeur du modèle économique actuel. Certains pourtant s’y opposent. Réparateurs d’objets. Producteurs d’objets durables voir évolutifs. Co-utilisateurs. Mais sortir du jetable ne se fera pas tout seul. Faut-il inscrire un délit d’obsolescence dans la loi (et comment) ?

. Comment RapidShare va modifier l’économie du piratage – Numerama
« RapidShare a annoncé une modification majeure de ses formules commerciales. Bientôt, seuls ceux qui partagent publiquement des fichiers paieront pour leur téléchargement par les tiers. Mais les uploadeurs pourront limiter la facture et ne pas subir de bridage s’ils réservent le téléchargement de leurs fichiers à leurs seuls contacts inscrits sur RapidShare. De quoi encourager la constitution de communautés privées à la place des sites de liens traditionnels. »

. Comment la France pourrait diviser par quatre ses émissions d’ici à 2050 – LeMonde.fr
La France pourrait réduire ses émissions de gaz à effets de serre par 4 d’ici 2050 et réduire sa consommation d’énergie de 50 %, estime l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie dans les conclusions d’un exercice de prospective énergétique : http://www2.ademe.fr/servlet/getBin?name=98DA16AF39B3B7C3E0C80C44D9D6A369_tomcatlocal1352389683883.pdf
L’agence fait porter ses scénarios sur la rénovation thermique de 500 000 bâtiments par an. Dans le transport, sans réduire les distances parcourues, l’Ademe recommande de développer le covoiturage et l’autopartage. L’agence estime que la rénovation du parc immobilier, la diminution du parc automobile et sa modification (véhicules thermiques, hybrides et électriques), la meilleure organisation urbaine, le développement du télétravail et le vieillissement de la population sont autant de facteurs à prendre en compte. L’Ademe parie sur la disparition du pétrole dans les transports en 2050 (sauf le secteur aérien). Enfin, l’Ademe fait le paris du développement des énergies renouvelables qui devraient représenter 70 % de l’énergie en 2050 (contre 16 % actuellement). Reste que le rapport de l’Ademe ne comporte pas de volet économique, hormis le fait que la réduction des importations de pétrole, de gaz et de charbon devraient permettre de financer la transition énergétique…

. Le fichier des cartes grises vendu à des sociétés privées – LeMonde.fr
Une belle illustration de la manière dont on abuse de nos données personnelles aujourd’hui.

. DRM espion : Microsoft veut compter les spectateurs chez vous ! – Numerama
« Microsoft a obtenu un brevet sur un nouveau système de DRM, qui permettrait aux ayants droit de limiter le nombre de spectateurs ayant le droit de regarder un programme loué sur les services de vidéo à la demande. Pour y parvenir, Microsoft propose d’utiliser la caméra du Kinect pour espionner les spectateurs chez eux. »

. Twitter, un bon coup de pouce pour la télé – Télérama.fr
La télé sociale a commencé. Bienvenue à l’heure de la conversation avec l’audience.

. Mastercard va lancer une carte bancaire à écran et clavier intégrés – Zdnet
Quelques jours après l’amélioration de son application pour le paiement en ligne, Mastercard travaille sur la bonne vieille carte physique. Et lui apporte un écran LCD et un clavier pour valider les transactions via un mot de passe à usage unique.

. Les Small Data ont-elles battues les Big Data lors des élections américaines de 2012 ? – Information Week
Pour Tony Byrne, ce ne sont pas les Big Data qui ont permis à Obama de l’emporter, mais les Small Data. Chaque électeur contacté voyait sa fiche mise à jour de manière itérative par ceux chargés de le contacter. Les étapes de bases sur les données étaient claires : Valider, nettoyer, annoter, enrichir, régler le message et répéter l’opération. Le facteur humain a été le plus essentiel dans l’affinage de ces données. Reste que Tony Byrne en fait une leçon : la qualité et la pertinence des données sont primordiales. Si les données étaient volumineuses, il a fallu des êtres humains bien vivant pour en réaliser la valeur, un enregistrement à la fois !

. Marc Devillard (Motivation Factory) : Pourquoi l’email va survivre et les réseaux sociaux sont déjà morts – Zdnet.fr
Les réseaux sociaux d’entreprise n’ont pas réussi à mettre à mal l’e-mail, mais s’y sont surimposer au détriment, trop souvent, de la productivité. La rentabilité des réseaux sociaux est négative et risque bien demain de mener à leur abandon…

. Les critiques de produits d’Amazon comme lieu de protestation politique- Inequality by (Interior) Design
Tristan Bridges s’intéresse aux lieux de contestations politiques originaux, comme les commentaires de produits sur Amazon. Pour la sociologue Nina Eliasoph, auteur d’Eviter la politique, l’évitement politique (c’est-à-dire le fait de faire de la politique dans les commentaires de produits d’Amazon par exemple, plutôt que de descendre dans la rue) est une stratégie politique à prendre au sérieux. Les mèmes internet que les jeunes générations échangent peuvent avoir plus d’impact que nous voulons le croire, même si cette frivolité tactique a une efficacité difficile à mesurer. Reste que ces nouvelles formes de protestation politiques montrent que les nouveaux médias ont élargi l’espace et la portée de la contestation politique.

. Chine : la fin du travail bon marché | Classe éco
Les salaires chinois ont considérablement augmenté ces dernières années rappelle l’économiste Alexandre Delaigue… L’avantage économique chinois se disloque… Est-ce la fin des délocalisations vers la Chine ?

. Oubliez les applications et les start-ups inutiles : 4 jeunes filles africaines ont créé un générateur alimenté à l’urine – The Next Web
A la Maker faire Africa – http://makerfaireafrica.com – 4 jeunes africaines ont proposé un prototype de générateur alimenté à l’urine. 1 litre d’urine pour 6 heures d’électricité !

. Airbnb aurait généré 56 millions de dollars d’impact sur San Francisco – Forbes
L’une des questions majeures sur l’économie du partage est de mesurer les retombées économiques de ces services. AirBNB, la start-up incubée par Y Combinator, a publié une étude pour montrer l’impact économique de son développement sur la ville de San Francisco : elle montre que les voyageurs qui ont utilisé son service ont dépensé 56 millions de dollars l’année dernière, dans des quartiers pas nécessairement couverts par l’offre hôtelière de SF.

. La révolution ne sera pas télévisée – Blog MediaPart
L’Espagne envisage de faire voter une loi qui interdit la reproduction d’images et de vidéos de policiers en exercice de leur fonction. « L’éternelle excuse sécuritaire ne doit pas cacher la réalité des faits. Pourquoi ce qui est révoltant de la part d’un gouvernement totalitaire serait acceptable de la part d’un gouvernement dit démocratique ? Parce qu’il est plus pernicieux ? Vous pouvez allez sur internet, mais vous n’avez pas le droit de poster… »

. BBC News : Manuel Castells sur la montée des alternatives économiques culturelles
La culture économique alternative est une combinaison de deux choses, explique le sociologue Manuel Castells : les consommateurs qui ne peuvent consommer et ceux qui veulent consommer différemment. L’économie est d’ordre culturelle, rappelle le sociologue. « Si nous voulons travailler pour gagner plus d’argent, consommer, c’est que nous croyons que l’achat va nous rendre plus heureux ». Le changement de culture en cours déclenche une crise de confiance dans le système politique et dans le système financier. Et sans confiance, il n’y a pas de société. Nous n’échapperons pas à l’effondrement économique, estime Castells, car si le système financier ne s’effondre pas, ce sont les gens qui vont s’effondrer. Nos sociétés ne peuvent pas fonctionner dans un vide social, estime le sociologue. A Barcelone, avec l’apparition de la crise, un tiers des familles ont prêté de l’argent sans intérêt à des personnes qui n’étaient pas de leur famille. Castells travaille sur l’expansion des pratiques non capitalistes, c’est-à-dire des pratiques qui n’ont pas une motivation à but lucratif, comme les réseaux de trocs, les coopératives, l’autogestion… En Catalogne, estime le chercheur, ce sont entre 30 et 40 000 personnes qui se sont engagés dans des formes de vie alternatives. La caractéristique de ces nouvelles formes d’organisation est qu’elles sont essentiellement organisées en réseaux, plutôt que de manière verticales. Les réseaux (et internet en est un) sont devenus un élément fondamental de notre réalité. Bien sûr, ils n’ont pas d’impact sur les institutions publiques, parce qu’elles sont imperméables au changement. Nos sociétés risquent de devenir ingouvernables. Tout dépendra de savoir si les institutions politiques seront capables d’ouvrir suffisamment d’espace à l’énergie de la participation pour se transformer ?

. IFTF : Comment inspirer le changement de comportements
L’Institut pour le Futur publie un rapport sur le changement comportemental qui sera au coeur de l’avenir de la santé. Le rapport identifie les stratégies clés pour favoriser le changement durable des comportements relatifs à la santé. Pour y parvenir, notent les auteurs du rapport, l’information doit être ciblée, personnalisée et contextualisée. Les stimulations au changement doivent être immersives et permettre à chacun de mieux visualiser leurs apports. Les changements peuvent se disséminer de certains utilisateurs précoces à d’autres, via les réseaux sociaux.

. Scoopinion : faire passer les contenus avant l’accès – Emergency Journalism
Scoopinion – https://www.scoopinion.com – est un add-on pour navigateur qui fonctionne comme bien des agrégateurs de contenus, sauf qu’il prend en compte votre comportement plus que les sources que vous lui déclarez. Votre vitesse de lecture, votre engagement, votre cheminement compte plus que les clics ou les sites que vous visitez le plus souvent.

. Le logiciel doit être au niveau au-dessus du simple appareil – O’Reilly Radar
Tim O’Reilly se souvient qu’en 2003, Dave Stutz avait lancé cette affirmation concernant le secteur du logiciel : « le logiciel utile écrit au-dessus du niveau du simple appareil commandera les fortes marges pour un long moment ». Et c’est le succès qu’observe O’Reilly dans Square, dans l’Apple Store ou Uber – https://www.uber.com – un système de covoiturage. Les trois systèmes en simplifiant le paiement placent le logiciel au-dessus de l’appareil. Les informations de paiement sont déjà au dossier quand vous les utilisez. Magique ?

. “L’Internet arabe était perçu comme l’Internet de Ben Laden” – Owni.fr
Le chercheur Yves Gonzalez-Quijano, auteur d’Arabités numérique qui tient également le blog Culture et Politique Arabes – http://cpa.hypotheses.org – revient sur le printemps arabe. « On est en présence non pas d’une seule et unique révolution, celle des réseaux sociaux dont l’extension frappe tellement les esprits aujourd’hui, mais bien de trois ou quatre, successives et interconnectées. » Et d’expliquer que nous n’avons pas vu monter le phénomène de l’arabisation de l’internet du fait d’un blocage culturel qui nous faisait nous concentrer sur la censure et qui liait tout l’internet au terrorisme.

. Le rôle de l’infrastructure numérique dans la victoire d’Obama- TechPresident
Sarah Lai Stirland pour TechPresident fait le point sur le rôle qu’a joué l’infrastructure numérique dans la victoire d’Obama. Tout d’abord, la campagne numérique a été bien plus organisée que celle de 2008 en refondant son tableau de bord, son logiciel d’organisation et son application de prospection via smartphone. En centralisant les données, cela a permis de dégager les priorités. Pour cela, le bureau de campagne s’est doté de spécialistes des données. L’usage des médias sociaux n’a pas faibli, au contraire, ni le dispositif de collecte de fonds.

. C’est pas mon idée ! – L’innovation sort de son bocal
Retour sur quelques exemples de dispositifs d’innovation ouverte dans le secteur financier… Le hackathon comme modèle d’innovation ?

. Comment les Big Data ont aidé Obama à gagner – TIME.com
Le Time nous plonge au coeur de l’équipe chargée de traiter les données durant la campagne électorale d’Obama. Comment ceux-ci ont-ils utilisés les Big Data pour centraliser les données, cibler les actions clefs, tester les messages, mieux les cibler…

. Comment prédire le futur ? – Feld.com
William Hertling, l’auteur des romans de science fiction A.I. Apocalypse et Avogadro Corp explique comment il parvient à faire des prédictions sur le futur simplement, en regardant uniquement l’évolution des capacités matérielles des technologies à partir de leurs tendances d’évolutions linéaires. Car une fois que l’innovation technique est possible, l’invention est activable. L’augmentation de la vitesse de connexion sans compression a ainsi permis le développement du streaming vidéo dès qu’il a eut les capacités pour se faire.

. Utiliser Wikipédia pour prédire les résultats d’audience d’un film – Technology Review
Les mesures de l’activité sur la fiche d’un film de Wikipedia sont fortement corrélés avec les revenus du box-office que le film va engendré.

. Peut-on voler des données de vos voisins en nuage – Technology Review
Des chercheurs de la société RSA ont fait la démonstration qu’un logiciel pouvait voler des données d’un autre logiciel accueilli sur le même serveur en nuage que lui. Faudra-t-il demain savoir avec qui nous sommes hébergés ?

. Comment améliorer les batteries pour rendre les véhicules électriques compétitifs – Technology Review
L’un des problèmes de la voiture électrique est le coût des batteries, entre 8000 et 12 000 dollars. Selon une étude McKinsey, leur coût pourrait tomber à 4000 dollars d’ici 2025 : https://www.mckinseyquarterly.com/Battery_technology_charges_ahead_2997
tout en augmentant le niveau de production. Mais ce n’est encore pas si simples, de nombreuses technologies et modèles sont en concurrence pour devenir la pile des voitures de demain.

. La France du numérique 2012 – Usine Nouvelle
Usine Nouvelle consacre un dossier à la France numérique pour en évoquer le dynamisme.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *