Oubliez les voitures autonomes, concentrons-nous sur les bus autonomes – Quartz

Pour le journaliste Greg Lindsay (@Greg_Lindsay) et le chercheur Anthony Townsend (@anthonymobile), l’avenir n’est pas aux voitures autonomes mais aux transports en commun autonomes, expliquent-ils sur Quartz

Après avoir passé en revue une belle masse d’arguments expliquant que la voiture autonome n’est pas pour demain (on en avait déjà recensé quelques-unes dans cet article, mais les auteurs apportent d’autres éléments : notamment que les utilisateurs ne sont pas près de payer plus cher ce type de voiture alors qu’il leur a déjà fallu du temps pour envisager de passer à la voiture hybride ou encore le manque de communication entre systèmes autonomes qui va rendre leur passage à l’échelle difficile), ils en arrivent au coeur du problème :

“Le plus grand défaut de Google n’est pas sa technologie, mais la façon dont il défini le défi du transport. Nos systèmes de transport public atteignent des sommets historiques de fréquentation, tout en utilisant des technologies et des modèles d’affaires du 19e siècle. C’est ceux-ci que nous devrions améliorer.”

Et les auteurs de nous convier à nous intéresser aux bus plutôt qu’aux voitures. Des couloirs de bus autonomes pourraient transporter des centaines de milliers de passagers. Sur Medium, Townsend complète son idée, expliquant qu’il a été surpris, alors qu’il travaillait à des scénarios prospectifs dans le cadre du programme Re-programming Mobility, de constater combien la recherche sur les bus autonomes était pauvre. Certes, comme le soulignait un commentateur, il est probable que les avantages financiers des bus autonomes soient limités, hormis pour élargir le service et la fréquence. Et de rappeler que si Bridj, Lyft, Uber, RelayRides et d’autres n’ont pas pour objectif principal de remplacer les institutions de transport public, ces entreprises n’ont pas moins d’incidences sur elles, rappelant par là-même les propos que nous avions sur le besoin de systèmes de transports intégrés

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.