Elargir la bande – Internet Research 2003, 4e conférence de l’Aoir

La conférence annuelle de l’Association des chercheurs sur l’internet (Aoir, http://aoir.org) s’est déroulée il y a trois semaines à Toronto au Canada. Le thème de cette année, « Broadening the band » (Elargir la bande), était l’occasion de réunir sociologues, anthropologues, philosophes et chercheurs en communication pour faire le point sur les travaux en cours. Une occasion pour nous, grâce à Greg Judelman, de revenir rapidement et en quelques liens sur les meilleurs moments de la conférence.

Par Greg Judelman
Traduction et synthèse, Cyril Fievet

La conférence annuelle (http://aoir.org/2003) de l’Association des chercheurs sur l’internet (Aoir, http://aoir.org) s’est déroulée il y a trois semaines à Toronto au Canada.

Le thème de cette année, “Broadening the band” (Elargir la bande), était l’occasion de réunir sociologues, anthropologues, philosophes et chercheurs en communication pour faire le point sur les travaux en cours.

Dans son discours d’introduction, Steve Jones (http://info.comm.uic.edu/jones) a mis en lumière les difficultés inhérentes aux recherches relatives à l’internet. Ne formant pas encore une discipline à part entière, ces travaux ne trouvent pas place au sein des cursus universitaires. Par essence interdisciplinaire, la recherche sur l’internet doit donc encore se faire accepter, en établissant des méthodologies rigoureuses, et en tirant parti des enseignements de l’ethnologie ou de l’anthropologie.

Les nombreux thèmes abordés – politique, fracture numérique ou internet communautaire, pour n’en citer que quelques-uns – ont permis à plusieurs conférenciers de détailler leurs projets de recherche ou d’études. On notera les travaux de Renée Van Os, dont la thèse de doctorat portera sur l’utilisation de l’internet au cours des élections européennes de 2004, et les différences culturelles qui ne manqueront pas d’être observées en la matière.

Sur le plan philosophique, le colloque fut l’occasion pour Pierre Levy d’introduire “Intelligence collective” (http://www.collectiveintelligence.info), un vaste projet visant à étudier la propagation de la connaissance à travers un réseau collaboratif.

Beaucoup d’études ont d’ailleurs abordé le thème du blogging et de l’émergence d’une nouvelle forme de commentaires publics, largement diffusés et susceptibles d’avoir une forte influence dans la vie réelle. On peut noter que la conférence A(o)IR disposait de son propre blog (http://edublog.com/aoir), complété par de multiples initiatives personnelles similaires.

D’un point de vue technologique, l’événement fut l’occasion de revenir sur l’évolution – et l’intérêt – du projet de Web sémantique (http://www.w3.org/2001/sw), mais aussi de présenter l’initiative Insite de l’université de Calgary (http://www.ucalgary.ca/insite), qui projette de créer un lien vidéo permanent entre plusieurs laboratoires de recherches canadiens, permettant l’interaction spontanée et visuelle de personnes distantes, à tout moment.

Réalisé par Greg Judelman, un compte-rendu plus détaillé (et en anglais) de la conférence A(o)IR est disponible sur notre site  :
(.doc) : http://www.fing.org/ref/FINGaoirArticle.doc
(.rtf) : http://www.fing.org/ref/FINGaoirArticle.rtf
(.pdf) : http://www.fing.org/ref/FINGaoirArticle.pdf
Les archives complètes de la conférence 2003 sont disponibles uniquement pour les membres de l’AOIR (dont la FING) : http://www.aoir.org/members/index4.html
Les non membres de l’association ont accès aux résumés (en anglais) (.pdf) : http://aoir.org/2003/abstracts.pdf

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *