Zopa : le crédit financier communautaire

Zopa (Zone of Possible Agreement), une société de service Londonnienne, s’attaque au monde de la banque en ligne d’une façon originale en mettant en relation emprunteurs et prêteurs. La société intermédiaire (qui prélève 1 % de frais) réparti l’argent entre les emprunteurs – dont les conditions de solvabilités sont examinées préalablement comme dans toute banque et dont les profils sont corrélés à un dispositif de réputation comme dans certains logiciels sociaux. Je ne sais pas si on peut suivre Victok Keegan, journaliste au Guardian dans son analyse quand il voit dans cet exemple le début du P2P bancaire qui risque d’être au monde de la banque ce qu’a été le P2P à la musique… Mais il sera intéressant de suivre l’évolution de ce service (via Smartmobs).

À lire aussi sur internetactu.net

5 commentaires

  1. Ce concept est très proche de celui à l’origine des banques mutualistes (crédit agricole, etc) où les épargants et les emprunteurs étaient solidaires dans un village ou un canton. La novation réside plus dans l’usage de l’internet pour réaliser cette mise en relation.

  2. Bonjour,

    p2pinvest.free.fr à l’air de proposer un service de prêt entre particulier en France.

    Apperemment ce n’est pas encore complètement opérationnel.

  3. Bonjour,

    Je m’appelle martin RONIER, j’accorde des prêts particuliers à toutes personnes serieuses « demandeurs » de crédit. (…)

    Désolé, ce n’est pas le lieu pour cela ! Les commentaires ont été fermés sous cet article pour éviter ce type de demandes – HG

Comments are closed.