L’hôpital numérique sert-il d’abord à contrôler la productivité ?

Le robot, le docteur et une patiente en train de converser... Business Week consacre un important dossier à l’hôpital du futur américain et rappelle que si la productivité médicale avait décliné dans les années 90, elle rebondit aujourd’hui grâce aux investissements dans les nouvelles technologies. Le dossier prend pour exemple le très innovant Centre médical universitaire d’Hackensack qui permet par exemple aux médecins de consulter en ligne les radios et le dossier médical de leurs patients. On y trouve même un robot – Mr Rounder – qui permet aux docteurs et aux patients de se rencontrer à distance.

Si l’objectif premier est de faire progresser la qualité des soins (les prescriptions électroniques ont réduit les erreurs de 80 %), les véritables motivations sont peut-être à trouver ailleurs comme le souligne Roland Piquepaille. Si les hôpitaux américains intensifient leurs investissements technologiques c’est certainement aussi parce que gouvernement et assureurs demandent une meilleure qualité de soins et une meilleure productivité. Et pour mesurer celles-ci, rien ne vaut la disponibilité des informations au format numérique.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *