Construire son propre téléphone mobile

Surj Patel travaillant sur son téléphone portableAssembler son téléphone mobile soi-même comme on construit un ordinateur pourrait prêter à sourire, tant l’objectif semble hors de portée à la plupart d’entre nous. Et pourtant, les initiatives de Surj Patel et Deva Seetharam en Angleterre, de Casey Halverson à Seattle, ou de Jesse Ross qui construit un téléphone Wi-Fi, sont intéressantes car elles semblent indiquer que le téléphone « faites-le vous-même » (Do it Yourself) est à portée de main.

C’est en buttant sur la difficulté de personnaliser leurs téléphones mobiles que ces innovateurs se sont lancés le défi de construire leur propre téléphone : un téléphone plus ouvert et programmable, afin d’y adjoindre leur propres services, plus facilement. Surj Patel cherche ainsi à développer un service intégrant les numéros de téléphone des gens qui composent son réseau social afin de lui permettre de savoir à tout moment qui est connecté et qui ne l’est pas, explique-t-il à CNet.

Construire son propre téléphone pourrait permettre de s’affranchir des applications limitées conçues par les fabricants, explique Jamais Caisco de WorldChanging. Il est devenu courant pour des opérateurs de réseaux mobiles de brider les fonctionnalités des téléphones qu’ils vendent en interdisant par exemple à la connexion Bluetooth de transférer des photos sur son PC alors qu’elle permet de synchroniser son répertoire téléphonique avec son ordinateur, ou encore de jouer tel format de musique à moins d’acheter un service additionnel.

A terme, on peut imaginer que le téléphone devienne aussi malléable qu’un PC. De là à voir ces bidouilleurs comme les descendants des inventeurs de l’ordinateur individuel bricolant dans leur garage, il y a un pas que certains enthousiastes n’hésitent déjà plus à franchir.

À lire aussi sur internetactu.net

5 commentaires

  1. C’est le problème de la téléphonie mobile. Contrairement à l’internet qui est décentralisé l’architecture centralisé du gsm qui est au main d’un olligopole ne favorise pas l’innovation.

  2. Effectivement. Mais justement l’initiative d’essayer de faire un téléphone qui peut embarquer sur le Wifi montre que les alternatives commencent à apparaitre. Ici à Montréal, les points d’accès Wifi gratuit se multiplient grace à un groupe de volontaire (sans parler des projets de wifi municipal dans d’autres villes américaines). Difficile de prédire le tour que ça va prendre, mais le parallele avec les ordinateurs et Internet donne effectivement des idées !

  3. Le tout serait magnifique, mais il faudrait qu’ici (France) les points d’acces libres et ouverts se multiplient a l’instar de nos « cousins » du grand nord ;-).
    Sans parler des FAI ; vont ils jouer le jeu ? ou proposer cela comme un service payant ??

    Sinon, si ce projet voit le jour, cela serait quelquechose de grandiose !!!

  4. Wahou. Nous en doutions un peut avec le POCKET-PC qui fait GSM, le GSM qui fait POCKET-PC…Le mariage des fonctions devait arriver. Mais comme ce genre d’appareil existe (comme le : iDO 5630 que vous pouvez voir par ici : http://www.pocketpcparadise.com/ )
    ces inventeurs ne pourrez-ils pas prendre un iDO 5630 par exemple et le débrider pour la WiFI attitude dont vous parlez. Cela viendras de toute façons du coté de Taiwan ou autre MAD IN…

  5. je suis tres curieux de tant que je travail dans un point de vente speciale la tele phonnie, construire sans propre tele phonne ca c’est mon reve aider a le realiser ,j’ai besoin d’aprofondire mes connnaissance en domaine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *