Les effets économiques du P2P sur les ventes dépendent de la popularité des auteurs

Selon une étude (.pdf) signalée par la Technology Review, le P2P diminue globalement la vente de musique. Mais, selon David Blackburn, étudiant en sciences économiques à Harvard, l’effet du P2P n’est pourtant pas partagé également par tous les artistes : « ceux qui bénéficient le plus du partage de fichier en P2P, sont les artistes qui vendent relativement peu d’albums, au détriment des artistes populaires, dont les ventes sont relativement élevées. »

Le quart supérieur des artistes vendant le plus de titres vendent proportionnellement moins, alors que les trois quart des autres vendent plus : les musiciens inconnus bénéficient d’une plus grande popularité en exposant leurs travaux sur l’internet, ce qui leur permet de rencontrer de nouveaux publics, alors que les musiciens populaires, perdent des ventes. Une étude qui conforte les analyses de Chris Anderson sur la Longue traîne.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *