Réinventer les jeux

Neon RacerAvec l’apparition récente d’un Risk utilisant les Google Maps, on pouvait se demander si les jeux de plateaux avaient encore de l’avenir. Certainement, si on observe Neon Racer, un jeu de plateau électronique où le monde physique influence le gameplay. Le jeu consiste en une course de bolides où l’on va pouvoir placer des obstacles physiques sur le parcours simplement en déposant des objets sur le plateau de jeu, comme une canette de soda ou un pain au chocolat (via We make money not art).

Photos du jeu Shoot me if you can
Mais il n’y a pas que les jeux de plateaux qui se réinventent avec les nouvelles technologies. Shoot me if you can » (tire-moi [le portrait] si tu peux) est un jeu urbain inspiré des jeux vidéo de tir, mais dans lequel un appareil photo numérique tient lieu d’arme. Deux équipes s’affrontent et se poursuivent dans les rues d’une ville avec pour objectif de photographier le plus grand nombre de membre de l’équipe adverse. Via Nicolas Nova et CScout. CScout donne d’autres exemples de jeux immersifs comme Pac Manhattan (dont nous vous avions déjà parlé) ou Frequency 1550, un jeu qui vise à faire découvrir Amsterdam au moyen âge à des adolescents via leurs téléphones portables.

TileToyAutre jeu remarquable, TileToy, un jeu d’assemblage de cubes interactifs augmentées d’une matrice d’ampoules à diodes électro-luminescentes, qui peuvent, selon l’envie, se transformer en puzzle, en jeu d’apprentissage ou en jeu d’arcade. L’information graphique est constamment mise à jour. Les cubes s’assemblent et communiquent sans fil, en se situant les uns par rapport aux autres (via We make money not art).

À lire aussi sur internetactu.net

2 commentaires

  1. Malheureusement, la mise au goût du jour d’un jeu grâce aux nouvelles technologies ne suffit pas en faire un jeu nouveau. C’est du moins ce qu’ont estimé les « inventeurs » du jeu de plateau initial (Hasbro) pour ce qui concerne Risk: leurs avocats ont obtenu que la version basée sur Google Maps soit retirée du circuit. Too bad…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *