Bienvenue aux Netizen

La couverture du premier numéro de NetizenSaluons la sortie en kiosque du numéro un de Netizen, le premier magazine mensuel consacré aux blogs produit par Pointblog et coordonné par notre collaborateur Cyril Fiévet. Outre un dossier sur les blogs politiques que nous vous laisserons découvrir, nos lecteurs s’intéresseront notamment à une très intéressante interview de Jean Véronis, professeur de linguistique et informatique à l’université d’Aix-en-Provence et auteur du remarquable blog, Technologies du langage, qui revient sur son expérience d’une manière tout à fait frappante en comparant les modalités et l’impact de la publication de son travail scientifique entre son blog et les publications traditionnelles :

« [Le blog] a été une véritable révélation dans ma vie d’universitaire. (…) Il faut savoir qu’il faut environ deux ans, parfois trois, pour conduire une recherche, la soumettre à une revue, et la voir finalement publiée – si elle est acceptée ! Et, au bout du compte, le travail sera lu par [au plus] quelques centaines de collègues, tous déjà spécialistes du sujet. Cela ne me semble pas être un modèle adapté aux changements très rapides des technologies auxquels nous assistons sur Internet. Je ne vois aucun mécanisme de publication scientifique traditionnel qui permettrait la même réactivité que celle offerte par les blogs. Mes papiers (…) ne seraient publiés que dans de longs mois, à un moment où la situation aurait tellement changé que les papiers seraient devenus sans intérêts.

[…] J’ai été aussi extrêmement surpris par la qualité de mes lecteurs, et par l’abondance et la pertinence des commentaires. Je dois dire que ce fût ma seconde révélation. (…) [L’internaute lambda] a beaucoup de choses à nous apprendre. Ses questions remettent très souvent en cause nos mécanismes de pensée bien huilés et bien rodés. Elles obligent souvent à revoir la façon dont nous présentons les choses, et même dont nous les concevons.

Enfin, j’ai trouvé que le blog était une fantastique école de rigueur. La rigueur est évidemment mon souci permanent, comme pour tout scientifique digne de ce nom, j’imagine, mais je me suis aperçu que l’exigence était, paradoxalement, encore bien plus grande sur le Net que dans les comités scientifiques patentés. […] La remise en cause est permanente, et très souvent les commentaires m’amènent à corriger certains points dans les billets, déclenchent une autre étude ou m’incitent à repenser totalement un problème. »

Une interview à lire pour comprendre un peu quelques-uns des changements qu’induisent « la révolution des blogs ».

À lire aussi sur internetactu.net

2 commentaires

  1. Bonjour,

    je rejoins tout à fait vos réflexions sur la révolution apportée par les blogs en éducation et à l’université.
    J’utilise ce support depuis plus d’un an comme outil d’évaluation dans le cadre de mes enseignements en veille et intelligence compétitive. Voir http://www.amue.fr/ActU/Actu.asp?Id=1072&Inst=AMUE

    Il faut avouer que les enseignants comme les étudiants retrouvent dans ces outils un moyen de s’exprimer et de publier des articles ou avis sur des sujets vus en cour ou lors d’une mise en situation comme c’est le cas pour moi avec un travail de veille, de tri de l’information et de synthèse sur des sujets proposés en début du cours.
    Au départ beaucoup étaient frileux sur les atouts des blogs en éducation, aujourd’hui ils reconnaissent qu’aucun support de communication ne leur a permis de s’exprimer aussi vite tout en apprenant à apprendre (l’apprenance)

    Que rêvez de mieux à l’heure du copier/coller sur le Web et de la googlelisation systèmatique en recherche d’information de nos chères petites têtes blondes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *