Gandhi : un hommage entre tradition et innovation

\"Le souffle de Gandhi\" Inauguré le 14 avril 2005, le « musée multimédia du Gandhi éternel » de New-Delhi propose une expérience profondément nouvelle, conçue et réalisée par Ranki Makkuni et sa Sacred World Foundation : un circuit historique, philosophique et symbolique à la découverte du grand homme et plus encore, du sens que revêt sa vie comme trait d’union entre l’Inde d’hier et celle d’aujourd’hui.

Designer, ancien du Xerox Park, récemment primé au festival Ars Electronica, mais aussi musicien renommé, Ranjit Makkuni est probablement l’un des plus importants créateurs multimédia contemporains. Le musée représente une forme d’aboutissement des expériences qu’il mène depuis des années.

« Le musée présente à la fois le déroulement historique de la vie de Gandhi, et un ensemble de visions inspirées par la pensée de Gandhi et exprimées au travers des nouvelles technologies. (…) Les pièces exposées interprètent les formes et les valeurs de Gandhi. Par exemple, son attachement à la production manuelle et à la production issue d’une relation symbolique à la nature. (…)

« Le projet utilise des interfaces fondées sur le langage du corps. Elles exploitent des symboles classiques tels que le rouet, les roues de prière, les piliers symboliques, l’acte des mains qui touchent des objets sacrés, des tissus créés de manière collaborative, le chant sacré en groupe, le satsanga [1], l’égrenage du chapelet. Ces interactions fondées sur la tradition inspirent un riche panorama d’interfaces tactiles.

« Du point de vue technologique », le projet proposera un état des outils d’apprentissage « tangibles » du futur. La recherche a montré que des technologies qui permettent aux gens d’exploiter leurs sens et leurs capacités innées de manipulation physique amélioraient considérablement l’utilisabilité des produits et leur efficacité dans l’apprentissage. (…) Du point de vue du design, le projet explore un nouvel espace de création de « produits à conscience culturelle » et « d’informatique enracinée », qui apportent les formes et les matériaux traditionnels au design moderne. »

\"Le Gandhi global\" Parmi les « expériences » proposées lors de l’exposition : parler au buste de Gandhi et l’entendre répondre ; reproduire des postures typiques de Gandhi et faire s’afficher des photos du Mahatma dans la même posture ; jouer du xylophone ou placer sa main sur des représentations murales d’autres mains, pour faire s’afficher des représentations symboliques de l’unité des religions ; tenir la main d’autres visiteurs pour faire s’allumer un pilier lumineux symbolisant la justice sociale ; tourner le rouet pour voir des films où Gandhi s’exprime sur l’importance de l’autosuffisance et de l’artisanat traditionnel ; toucher des mains sculptées pour se faire expliquer la signification d’un hymne ; découvrir les multiples interprétations multimédia de la vie de Gandhi par des enfants, etc. Une expérience que le site du musée permet d’imaginer, mais qui – par construction – doit se vivre physiquement.

[1] « Association avec la sagesse. Développer son inspiration en côtoyant des personnes qui ont un même état d’esprit et qui sont motivées spirituellement« , un des aspects les plus importants du yoga – source : Mandala Yoga Ashram

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *