Comment savent-ils ce que vous aimez avant vous ?

En 2010, un quart des ventes de musique en ligne aura pour origine une découverte faite grâce à un outil de « recommandation », annonce une étude du Gartner et du Berkman Center for Internet and Society citée par Kate Moser du Christian Science Monitor. Il est vrai que « les technologies de recommandation explosent », clame Daren Gill de ChoiceStream, une société qui permet de partager ses opinions sur des disques ou de films basée sur plus de 25 attributs, de « macho » à « romantique » ou de « tube » à « inconnu ». « Les gens ne veulent plus s’asseoir et écouter ce que d’autres personnes ont programmé pour eux », affirme Gabril Aldamiz-Echevarria de MusicStrands, une solution qui permet à ses abonnés de partager leurs playlists.

Ce type d’interaction devrait contribuer à diversifier les goûts musicaux prédit l’étude (.pdf) du Berkman Center : « Plutôt que de laisser les DJ, les radios et les magasins modeler la façon dont nous voyons la musique, nous avons désormais l’opportunité d’entendre les goûts de chacun. Ces outils permettent aux gens de jouer un plus grand rôle culturel, qui, en retour, les façonne eux-mêmes », soulignent les auteurs. 58 % des participants à l’étude ont reconnu qu’ils ont été exposé à une plus grande variété de musique depuis qu’ils utilisent des outils en ligne comme Pandora ou LastFM.

Via Mark Vanderbeeken.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *