Le haut débit mobile, c’est pas encore ça

Fabien Girardin signale deux enquêtes intéressantes sur les pratiques des utilisateurs « mobiles ».

Selon une étude réalisée pour Toshiba, les ordinateurs portables communicants, équipés de cartes Wi-Fi, restent très peu utilisés à des fins de communication en dehors du bureau ou du domicile. Seuls 11 % de leurs possesseurs ont déjà connecté leur portable dans un hôtel, 7 % dans des trains et 3 % dans des cafés. Parmi les obstacles cités, le manque de hot spots (15 %), la sécurité (19 %), le fait de ne pas savoir comment faire pour se connecter (20 %), le coût (25 %)… mais surtout, le fait que pour 90 % des utilisateurs, se connecter hors du domicile ou du bureau se traduit avant tout par des horaires de travail plus longs. Les PC portables sont donc aujourd’hui utilisés pour transporter des programmes et des données, et tout particulièrement, aujourd’hui, des photos (40 %), de la musique (21 %) et des films.

Plus surprenant encore, une étude réalisée pour la société Tatara Systems auprès des professionnels présents au récent 3GSM, le rendez-vous mondial des télécommunications mobiles, montre que seuls 24 % d’entre eux utilisent leur mobile pour naviguer sur l’internet, 18 % pour téléphoner sur IP (ce qui signifie que leur opérateur les y autorise, eux…), 13 % pour regarder des vidéos, 6 % la télévision. 13 % d’entre eux disposent d’un abonnement 3G. Parmi les non-utilisateurs, 43 % attendent que les performances de leur réseau s’améliorent et 20 % incriminent le coût.

En revanche, 89 % des mêmes professionnels envoient des SMS et 53 % consultent leur courriel sur leur mobile.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *