Demain, les interfaces partagées

Fast Company a publié un très beau portrait de Jeff Han, l’inventeur de l’interface multi-touches, un écran tactile innovant, très proche de celui qu’utilise Tom Cruise dans Minority Report, et dont la vidéo a étonné le web l’année dernière. A la tête de sa start-up, Perceptive Pixel, il vient de mettre au point une nouvelle version de son écran (voir la vidéo) qui sera peut-être demain, intégré à des murs, dans des magasins, des écoles, des couloirs de métros…

Pour Jeff Han, ce n’est pas la technologie qui fait la différence entre les produits, mais de plus en plus, « l’interface utilisateur qui devient le facteur différenciant ».

La DockLamp des étudiants du CraftUne autre interface innovante, beaucoup moins évoluée certes, mais qui sera certainement plus abordable, est la DockLamp. Mise au point par les étudiants du laboratoire Craft de l’Ecole Polytechnique fédérale de Lausanne, elle consiste en une lampe équipée d’un projecteur et d’une caméra vidéo. Son utilisation permet de projeter sur une table des documents numériques, de les déplacer, de les partager. « Tout d’un coup la table devient un ordinateur d’un nouveau genre, avec lequel vous allez interagir à plusieurs de manière conviviale et facile », explique Frédéric Kaplan, chercheur à l’EPFL. Et d’avancer au magazine Nouvo : « Dans le futur on va voir de plus en plus apparaître des ordinateurs qui n’auront plus la forme d’ordinateurs mais de table ou de lampe. Avec ces ordinateurs, on va interagir d’une nouvelle manière, à plusieurs, de manière publique et partagée. Et non pas d’une manière privée comme c’était le cas avant quand chacun était derrière son écran de portable. »

Signalons également la Digitable, mise au point par un consortium qui réunit France Télécom R&D, le Limsi (Orsay), l’Ensam, l’ENST Bretagne, le LIG/IIHM (Grenoble) et la société Intuilab, spécialiste des interfaces homme-machine, qu’évoquait récemment News.fr.

À lire aussi sur internetactu.net

4 commentaires

  1. Jeff Han n’est pas « l’inventeur de l’interface multi-touch », car le multi-touch a été inventé dix ou ving fois, ces vingt dernières années.
    Voir mon billet sur aietech.com :
    http://aietech.com/leblog/2007/2/2/20-ans-dcrans-multi-touch.html

    Par ailleurs, le « multi-touch » n’a AUCUN rapport avec ce que l’on voit dans Minority Report, puisque précisément, Tom Cruise fait des gestes sans aucun contact, « dans le vide » (vision artificielle) et qu’il n’y a même pas d’écran.

    Et à propos de votre citation de Jeff Han : « l’interface utilisateur qui devient le facteur différenciant”, j’aime bien ce raccourci en forme de jeu de mots : « CHI is the limit ». CHI = Computer Human Interface.

    Bravo pour ce blog, souvent plein d’infos fraîches.

  2. Tout à fait Pierre, et tout comme vous dans votre billet, nous avons fait à multiple reprise des billets vers l’une ou l’autre de inventions dont vous retracez rapidement et superbement l’historique.

    Pour autant, Jeff Han a bien inventé UN écran Multi-touche – un de plus. Disons que j’aurais du dire « d’une interface multi-touche », cela aurait été effectivement plus correct.

    Quant à Minority Report, il va falloir que je revois le film ;-).

  3. Un truc marrant dans Minority Report, c’est que Tom Cruise porte des gants (un peu particuliers) noirs qui semblent ad hoc. Et l’on voit des taches lumineuses sur ses doigts. Tout cela donne l’impression que l’interface marche en détectant ces doigts noirs. Or on se situe à l’évidence dans un lointain futur, et à l’époque du film on peut déjà citer pas mal de manipes qui marchent au poil en détectant des doigts sans l’aide d’aucun gant ! On nous montre donc un futur assez antérieur ! Et c’est à l’évidence pour des raisons très cinématographiques, pour que l’on « entre » plus vite dans la scène, que l’on a fait ces choix de « science-défiction ».

  4. Minority Report ou pas… Il est clair que l’interface actuelle et habituelle de nos ordinateurs a beaucoup de progrès à faire…
    Que dire de ce clavier si fatigant à utiliser puisque conçu à l’époque des premières machines à écrire mécanique pour ralentir la frappe de l’utilisateur et éviter le blocage de ces premiers mécanismes ?
    N’ayant pas suivi de cours de dactylo, je maudis quotidiennement cette disposition si peu ergonomique, crongneugneu !
    Je sais qu’il faut respecter certains héritages, mais celui ci mériterait mille fois d’être dépoussiéré. A quand, tout simplement, un nouveau type de clavier dont les touches les plus couramment utilisées seraient au niveau des index et majeurs des mains ???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *