Le Japon veut mettre des RFiD partout

Deux projets d’intégration d’étiquettes RFiD dans l' »environnement » ont récemment eu lieu au Japon. L’an passé, NTT expérimentait un robot d’aide à l’achat se repérant grâce à 5500 étiquettes RFiD enterrées sous le sol d’un centre commercial de Fukuoka. Au début de cette année, le projet Tokyo Ubiquitous network disséminait quant à lui 10 000 étiquettes dans un quartier commerçant de Tokyo.

Le ministère des télécommunications japonais a décidé d’investir plusieurs millions d’euros l’an prochain afin de faire du Japon le premier pays permettant aux consommateurs d’obtenir des informations concernant les produits qu’ils pourraient acheter grâce à leurs téléphones portables. Ce projet s’inscrit dans le cadre du plan u-Japan, qui vise, d’ici 2010, à « connecter tout le monde et toute chose« , et faire du Japon le pays le plus avancé en matière d’informatique omniprésente (« Ubiquitous Network Society« , en VO).

u-Japan veut faire du Japon le pays le plus avancé en matière d’informatique omniprésente

En y insérant des lecteurs RFiD, on pourra ainsi obtenir des informations relatives à la traçabilité des produits, des recettes de cuisine, les valeurs nutritionnelles et le détail des ingrédients alimentaires, des instructions de lavage, modes d’emploi, etc. Dans un deuxième temps, il sera possible d’entrer le numéro de code des produits a fin d’obtenir l’adresse des magasins les plus proches où l’on peut les trouver. L’objectif, d’ici là, est de réduire la taille des lecteurs RFiD afin de pouvoir les insérer dans les mobiles.

u-Japan veut faire du Japon le pays le plus avancé en matière d’informatique omniprésente

Via Asahi Shimbun

Voir aussi :
Quand les articles de mon Caddie en recommandent d’autres
« Quand les produits communiquent », ou le retour du frigo RFID

À lire aussi sur internetactu.net

1 commentaire

  1. Merci Jean-Marc pour ce post. Je reste très impressionné par l’ambition du programme japonais, qui prend à revers un certain nombre d’idées reçues comme l’utilisation d’un média pour créer de l’être ensemble (togetherness).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *