Quand les récoltes parlent aux fermiers

boulderrfid.jpgRoland Piquepaille rapporte que des chercheurs de l’université de Boulder dans le Colorado ont mis au point un petit capteur à fixer sur un plan de pomme de terre ou de maïs qui émet une alerte dès qu’il est en manque d’eau et peut déclencher immédiatement l’irrigation nécessaire à sa survie. Pour Richard Stoner, le président d’AgriHouse, la société qui a développé ces capteurs à base de puce RFiD et qui vient de recevoir une récompense de la Fondation nationale pour les sciences américaines (NSF) pour cette innovation : « Nous avons développé un objet non intrusif qui repose sur les plantes et les laisse s’interfacer avec le monde numérique. C’est ce capteur qui permet aux plantes de communiquer leurs besoins aux hommes, en eau comme en engrais. »

Cette technologie pourrait être profitable pour l’environnement estime ses concepteurs et pourrait considérablement réduire le nombre de jours d’arrosage en les adaptant mieux aux besoins de la plante. Reste à savoir si cette technologie peut s’adapter à toutes les récoltes, si l’installation des capteurs sera simple et si le prix de la solution technique ne sera pas plus cher que l’économie proposée.

À lire aussi sur internetactu.net

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *