Utiliser les os pour transmettre l’information

Après avoir imaginé d’utiliser le champ électrique du corps humain comme réseau (ici aussi), des scientifiques du département d’ingénierie biologique de la Rice University à Houston (Texas), envisagent d’utiliser le squelette humain pour transmettre des commandes à nos gadgets électroniques. Leur idée, exploiter les sons que notre corps est capable de générer en mettant à profit les vibrations qui peuvent le parcourir. Le corps humain est un très bon transmetteur de vibrations : il suffit d’en émettre une au niveau de la nuque par exemple, pour qu’elle se diffuse jusqu’au poignet où elle peut être décodée par un capteur. Le squelette conduit même des vibrations de faibles amplitudes avec assez peu d’erreur ont constaté les chercheurs, malgré le grand nombre de jointures et d’os qui nous composent.

Les applications imaginées s’appuient par exemple sur un vibreur qui pourrait actionner la délivrance de médicament dans le corps. Faire claquer sa langue ou ses doigts pourrait être interprété pour activer des fonctions de son téléphone. Pour Michael Liebschner, l’un des concepteurs du projet, le premier bénéfice est d’ordre sécuritaire : les données transférées restent à l’intérieur du corps humain et ne peuvent être récupérer que par contact physique. Les gens pourraient même se transmettre des informations en se serrant la main, imagine déjà un autre chercheur associé au projet.

Via New Scientist.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *