Partager son dossier médical avec Google et Microsoft

Les deux moteurs de recherche américains veulent héberger les dossiers médicaux de leurs utilisateurs. L’objectif : coupler ces données à leurs moteurs de recherche et de recommandation afin de pouvoir proposer des conseils de santé personnalisés. Microsoft devrait officiellement annoncer son projet cet automne, Google l’an prochain.

Google Health prototypeLa page d’accueil de Google Health, qu’a pu consulter le New York Times, explique ainsi qu' »à Google, nous estimons que les patients devraient être responsables de leurs données médicales, afin de pouvoir les rendre accessibles aux professionnels de la santé qu’ils consultent, aux membres de leurs familles ou tout autre personne qu’ils désirent« .

Le dossier médical pourrait ainsi suggérer l’utilisation de tels ou tels médicaments, recenserait les interactions médicamenteuses, des conseils en matière de régime ou d’exercices, un agenda des rendez-vous médicaux, des alertes pour faire renouveler son ordonnance, ou encore un annuaire des professionnels de santé environnant.

Google et Microsoft reconnaissent l’ampleur de la tâche, et qu’ils commettront forcément des « erreurs« , au vu des problèmes à résoudre, qu’il s’agisse du stockage des données, de leur interconnexion, des logiciels à utiliser, tout en estimant qu’ils sont probablement les mieux placés, en termes de capacité d’investissement, et de crédibilité, pour pouvoir y faire face.

Le problème est aussi de parvenir à convaincre les médecins, hôpitaux, pharmaciens, mutuelles et consorts de bien vouloir partager leurs données, ou de les envoyer, sous forme électronique, aux patients, afin qu’ils puissent facilement les entrer dans leurs dossiers médicaux partagés. Sans oublier toutes les questions liées à la vie privée que ces projets soulèvent.

Via le New York Times, Google Operating System et Blogoscoped pour les copies d’écran.

Google Health problems

À lire aussi sur internetactu.net

6 commentaires

  1. Haha, ils ne manquent pas de culot !
    Les données médicales sont des données on ne peut plus sensibles ! Micro$oft et GØØgle marchent pour le grand capital, le profit, et sont dotées de pouvoirs déjà bien trop importants pour qu’on leur laisse ce type de données. Les laisser stocker ce genre d’information relève d’une utopie pour le moins dangereuse.
    On est déjà bien assez dépendants de ces compagnies vous ne croyez pas?
    C’est insensé et misérable comme effet d’anonce, une véritable provocation.

  2. J’adore « Sans oublier toutes les questions liées à la vie privée que ces projets soulèvent. »

  3. Ahhh mais c’est le rêve absolu de toutes les multinationales de l’industrie pharmaceutique !! Pouvoir cibler et identifier les patients et fourguer leurs précieuses molécules en faisant du patient le prescripteur qui exigera de son médecin le produit que google lui recommendera !! A nous les cancéreux et les cardiaques en direct !! Google et Microsoft pourraient envisager (mais n’est ce pas déjà fait) des partenariats adwords avec Pfizer, Sanofi Aventis, Bayer, GSK ??
    Le malade est un consommateur meilleur que les autres…
    Mais quelle horreur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *