Les designers préfèrent les codes

La chaise évolutionniste d’EZCTEt si, plutôt que d’utiliser les méthodes traditionnelles de conception en matière de design et d’architecture, on utilisait des algorithmes évolutionnaires, inspirées des découvertes de Charles Darwin ? C’est l’idée qu’ont eu l’agence Ezct et Marc Schoenauer, du laboratoire Tao (Thèmes apprentissage et optimisation) de l’Inria. Une « population de chaises » a ainsi été entrée dans un ordinateur afin de les croiser, de les faire muter au hasard, et de ne garder que les plus résistantes.

Le prototype, présenté par le centre de recherche Futurs en mai dernier, est exposé au Centre Pompidou depuis 2005, et l’a été, par deux fois, en ce mois de septembre.

A Philadelphie, la Fuel Collection accueillait l’exposition « Scripted By Purpose » (que l’on pourrait traduire par « scénariser par l’objectif », voir les photos sur Flickr), consacrée aux designers, architectes et artistes dont les créations résultent de process et méthodes de programmations. A Paris, la galeriste et collectionneuse Natalie Seroussi avait pour sa part réuni, à la Maison Rouge, plusieurs agences « tenants d’un nouveau courant d’architecture où les formes sont générées à partir de processus mécanisés permis par l’informatique que l’on nomme « processus computationnels » » (voir les photos, et la présentation, sur parisArt).

Le plus étonnant, dans tous ces cas de figure, est probablement que ces créations assistées par ordinateur retrouvent, ou recréent, à ce point, des formes et process biologiques. Voir, à ce titre, The Very Many, le blog de Marc Fornes, l’architecte à l’origine de Scripted By Purpose.

Via le n°61 d’INédit, la lettre d’information de l’INRIA, qui évoque également un projet de rétine virtuelle, ainsi qu’un « appareil de liaison simplifié« , e-lio, un téléphone semblable à une télécommande, qui, couplé à un téléviseur via l’ADSL, met en relation audio et/ou vidéo les personnes dépendantes avec leurs proches (famille, mais aussi médecin par exemple) d’un simple clic, qui « privilégie l’approche intuitive aux connaissances techniques« .

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *