Le divertissement circulaire

25 % du divertissement que nous consommerons en 2012 sera créé par et consommé par des communautés d’utilisateurs, plutôt que par des médias, prédit Nokia. Un phénomène que le constructeur désigne sous le nom de « divertissement circulaire », suite à une étude portée par le laboratoire du Futur. Entre juillet et septembre 2007, le laboratoire du futur a conduit une étude baptisé « Coup d’oeil sur le prochain épisode » sur plus de 9000 personnes dans 17 pays afin de comprendre les tendances du secteur mobile à venir : son enseignement principal a été de mettre à jour la circularité du matéri au créé, édité et partagé entre cercles d’amis, donnant naissance à des contenus polymorphes (la vidéo est créé par l’un, la musique ajoutée par un autre, etc.). Le contenu qui circule entre amis va faire partie intégrante des divertissements de groupe, « une forme de multimédia social collaboratif », pour reprendre les termes de Mark Selby de Nokia.

Nokia distingue 4 tendances majeures qui devraient se démocratiser d’ici 2012 : la distinction entre être en ligne et hors ligne devrait s’estomper ; les consommateurs deviennent friands de divertissements plus sophistiqués estompant la frontière entre commerce et création ; la technologie se féminise ; la saveur locale, « le fait maison » gagne ses lettres de noblesse.

Via InformationWeek et VnuNet.

À lire aussi sur internetactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *