Quand les outils numériques aident les utilisateurs à faire des économies d’énergie

Apporter à chacun des outils leur permettant de surveiller et d’ajuster sa consommation électrique n’est pas nouveau, mais on ne connaissait pas à ce jour leur impact exact… Une étude réalisée par le Pacific Northwest Laboratory, un des laboratoires nationaux du département de l’Energie des Etats-Unis, suggère que ces outils pourraient permettre aux foyers de réaliser 10 % d’économie sur leurs factures et au final, réduire les charges de pointe du réseau électrique de quelque 15 % par an, explique News.com.

Un utilisateur regarde sa consommation sur la plateforme web, photo Pacific Northwest GridwiseLe laboratoire a mis au point un programme d’expérimentation, baptisé Pacific Northwest GridWise, pour tester les technologies de distribution intelligente appliquées à l’énergie électrique et mieux comprendre le rôle que pourraient avoir les consommateurs dans la gestion énergétique. Dans ce cadre, qui s’inscrit lui-même dans une réforme fédérale de modernisation du réseau et des opérateurs électriques américains, plusieurs centaines de maisons de Seattle ont été équipées de thermostats numériques et d’ordinateurs de contrôle sur lesquels étaient branchés l’électro-ménager domestique, des chauffe-eaux aux sèches-linges… le tout connecté à l’internet. Les habitants pouvaient accéder à un site web pour régler la température de leur maison, y inscrire leurs préférences, tout en observant les conséquences de leurs actions sur leur facture d’électricité. Une autre expérimentation a démontré que les appareils ménagers de tous les jours pouvaient réduire leur consommation électrique aux moments critiques (périodes de pointes régulières ou autres surcharges, où l’électricité est aussi la plus chère), quand ils sont équipés de contrôleurs adaptés. La plupart des gens se sont tenus aux présélections proposées par les appareils en fonction de l’état du réseau – hormis quand, à quelques rares occasions, ils avaient un réel besoin de chauffage ou d’eau chaude aux heures de pointes.

Le logiciel, conçu par IBM, et les outils, conçus par Invensys Controls, ont permis aux ménages et services publics locaux d’adapter leurs usages locaux, ainsi que d’acheter et de vendre de l’électricité via une place de marché. « Votre thermostat et votre chauffe-eau faisaient du commerce pour vous », explique Ron Ambrosio d’IBM. Les promoteurs de l’étude ont été étonnés des résultats : « cela montre que si vous donnez aux gens des outils simples et des incitations, ils s’en servent », s’exclame Rabert Pratt, directeur de l’expérimentation. Grâce à ces outils, les participants ont modifié leur comportement, en changeant la façon et le moment où ils utilisaient le plus d’énergie, pour leur propre bénéfice et celui du réseau électrique. A Chicago, rapporte ArsElectronica, l’opérateur électrique ComEd propose un programme de facturation temps réel, qui propose aux ménages équipés de son nouveau compteur d’ajuster leur consommation électrique aux fluctuations des tarifs.

« Cette recherche est vitale parce que diminuer la consommation énergétique durant les moment les plus chargés améliore l’efficacité et la fiabilité du réseau et réduit le besoin de construire des infrastructures supplémentaires », affirme l’un des auteur de l’étude.

Reste qu’il n’est pas sûr que la technologie utilisée pour ce test puisse être déployée partout. Outre l’équipement nécessaire qui représente un investissement moyen de 1000 dollars par foyer, les fournisseurs d’électricité se servent aujourd’hui de GrideWise pour mieux gérer leur propre réseau et ne souhaitent pas nécessairement que les ménages accèdent aux flux d’informations de ceux-ci. Par ailleurs, les fournisseurs d’électricité ont plus tendance à mettre en avant les taux de rendements de leurs infrastructure que la quantité d’énergie qu’ils contribuent à économiser, signale encore le New York Times.

À lire aussi sur internetactu.net

1 commentaire

  1. L’Atelier signale Coracle, un compteur intelligent, qui découvre et analyse tout seul les caractéristiques de consommation des différents appareils ménagers de la maison. Une solution capable de détecter surtout les mauvais fonctionnements et surconsommations de nos appareils, qui, selon ses concepteurs, pourrait nous aider à faire des économies de 15 %.

    A ranger avec la Wattson et la PoweoBox.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *