Bruno Bonnell : la robovolution

2265093801_6dd357f484_m.jpgLe fondateur d’Infogrames, Bruno Bonnell, est venu évoquer à Lift les changements qui attendent l’industrie des loisirs à l’heure de la robotique (vidéo). Jusqu’à présent, l’industrie du jeu a progressé grâce à la puissance des machines, aux progrès du stockage, à la croissance des capacités graphiques… Désormais, elle progresse par les interfaces, car quand on change les interfaces, on change beaucoup de choses. Regardons la Nintendo DS ou la Wii : quand les gens utilisent leur corps plutôt que leurs doigts, le styler plutôt que des boutons, il jouent différemment. Bruno Bonnell est convaincu que l’introduction d’interactions avec des objets physiques va bouleverser notre façon de jouer. Il parle de robovolution pour évoquer la transformation que va connaître l’industrie du jeu dans les années à venir.

Aujourd’hui, les robots sont encore des jouets compliqués, des machines technologiques, souligne Bonnell. Mais ces machines vont évoluer comme nos écrans ont évolué en 20 ans. Aujourd’hui, si les robots sont encore du domaine de la science-fiction, s’ils évoquent en nous cet imaginaire, les interactions avec eux se développent, comme le montre Roomba. Roomba n’est pas seulement un aspirateur : les gens lui parlent, le détournent, le piratentLa communauté de ses acquéreurs inventent de nouvelles manières d’interagir avec lui.

L’industrie informatique doit comprendre l’industrie robotique, affirme Bruno Bonnell. Demain, les robots seront les corps de nos cerveaux. La prochaine révolution de l’industrie du divertissement naîtra de nouvelles interfaces avec lesquelles nous jouerons et ce sont les objets qui en seront les porteurs. Qu’en sera-t-il quand demain nous jouerons avec nos chambres, nos voitures, et tous les objets qui nous entourent ?

« Je veux être l’avocat de cette cause », a déclaré Bruno Bonnell. « Oui, cette robolution est une évolution de l’industrie du jouet et du divertissement comme l’industrie du jeu vidéo a été celle du jeu. Quand on a inventé l’industrie du jeu vidéo, ses concepteurs ont du créer de nouveaux moyens de communiquer avec les joueurs. Nous avons à penser les choses différemment pour nous, industriels du jeu vidéo, nous ouvrir à ce nouveau domaine d’interaction qui nous attend. »

Stimulant, non ?

À lire aussi sur internetactu.net

5 commentaires

  1. ha si il avait ete aussi bon en gestion d’entreprise… l’action infogrames n’en serait pas là
    mais sa vison me semble juste
    Mr gardner a t illa meme vision ce serait sympa que vous lui possiez la question

  2. Autant je ne voyais pas d’avenir pour son projet Infonie lorsqu’il est venu le présenter à St Etienne il y a déjà plus de 15 ans (et l’avenir m’a hélas donné raison), autant pour se rapprochement soft-hard, je suis tout à fait d’accord avec lui et serais ravi d’en de confronter mes idées avec lui si je savais comment le joindre …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *