Le téléphone mobile modulaire

Imaginer le téléphone mobile comme un ensemble de composants indépendants ou non, c’est ce que propose la start-up israélienne Modu mobile, explique la Technology Review. L’idée, proposer une pièce centrale, qui selon les besoins, s’assemble à d’autres composants pour en augmenter les fonctionnalités (vidéo). Ainsi, en s’insérant dans une « enveloppe » (jacket), le téléphone se transforme en console de jeu, lecteur mp3 ou GPS pour automobile. Plutôt que d’acheter à chaque fois un nouvel appareil, il suffit d’acheter les enveloppes adaptées aux fonctions dont vous avez besoin, expliquent ses promoteurs. Le logiciel se reconfigure automatiquement quand le Modu est placé dans une nouvelle enveloppe et redéfinit à chaque fois la façon dont les composants travaillent ensemble. Le Modu est personnel, mais on peut en revanche se prêter des « enveloppes », les offrir comme cadeaux, etc. Les concepteurs espèrent même que le Modu deviendra un standard, et qu’on pourrait ainsi, dans l’autre sens, rendre communiquante une caméra numérique du marché en lui raccordant un Modu.

Certes, les constructions en Lego ne sont pas nouvelles et n’ont pas toujours connu le succès escompté. Ca n’en reste pas moins une piste de réflexion. Dans le même ordre d’idées, Nokia a présenté, dans le cadre de l’exposition Design and the Elastic Mind qui vient d’ouvrir au Musée d’art moderne de New York, le Morph, un concept de téléphone mobile qui peut prendre n’importe quel forme : se plier, se porter en bracelet, se diviser (Vidéo)… Comme le dit Michel Puech, auteur de Homo Sapiens Technologicus à l’Atelier à propos de ce concept d’utilisation des nanotechnologies dans les objets mobiles : « Des objets du type Nokia Morph sont à comprendre non pas comme un pas de plus dans la même direction mais un pas ailleurs : vers une appropriation plus intime de technologies qui pourraient devenir plus « prosthétiques ». Et qui pourraient finir implantées dans le lobe de l’oreille (l’écouteur) ou les dents à pivot (le micro)… »

Autre concept, à interroger dans cette continuité, celui qui consiste à utiliser un téléphone comme cerveau de robot. L’ingénieur Jatinderjit Singh a créé un simple robot avec des Legos, un micro-contrôleur, une interface infrarouge et un téléphone mobile, explique le blog du New Scientist. TeMo (tele-operated mobile internet robot) peut-être contrôlé à distance depuis un autre téléphone mobile (vidéo).

À lire aussi sur internetactu.net

2 commentaires

  1. Dans un registre différent du mobile mais avec des similitudes, je signale cet intéressant travaill du designer David Gauquelin (Milan) consistant dans un OS et un espace de travail personnel totalement embarqué, à raccorder à un ordi ou à une interface. Une sorte de modu software répondant au doux nom de MIS comme Machine In Silico.

    http://www.davidgauquelin.fr/work/mis02.html

    A noter aussi pour les bidouilleurs qu’il est désormais possible de créer vos propres systèmes de pilotages modulaires via du harware opensource programmable avec Arduino.

    http://www.arduino.cc/

    Hugobiwan Zolnir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *